• Visite d'un pigeon voyageur......

                                            Egaré un soir....

                                            J'aime les animaux, chats, chiens, oiseaux etc...Mais, là, j'en assez des pigeons qui ont pris possession de mes jardinières ! Je ne sais comment m'en débarrasser. Ils mangent les fleurs dès qu'ils voient un petit bouton apparaître...me laissent des souvenirs dont je me passerais bien ! Ils ont un toupet monstre et....je ne me sens plus chez moi ! Ils grattent la terre, arrachent ce qui ne leur convient pas....Je pense au film d'HITCHCOCK, les Oiseaux, ce qui n'est pas pour me tranquilliser ! "Les pigeons, ou comment s'en débarrasser" ? Peut-être le titre d'un prochain livre ?

     

                                             Et pourtant, je me souviens du "sauvetage" que nous avions fait avec mon mari, au tout début des années 50, alors que nos enfants étaient encore très jeunes... Un soir d'été, alors que leur fenêtre de chambre était ouverte (nous habitions au dernier étage), nous entendons du bruit dans leur chambre....Ils étaient près de nous, donc, ce n'était pas eux ! Un cambrioleur venant du toit ? Mon courage aidant, je laisse mon mari aller voir...On ne sait jamais, un mauvais coup est si vite arrivé ! Mon mari me crie "c'est un pigeon, il semble mort de fatigue et....il est bagué"...Bon, comme cette pauvre bête se laissait faire, mon mari regarde la bague et il y avait une adresse d'un club de colombophiles dans la Somme ! Nous, nous habitions à Juvisy, à côté de PARIS... Mon mari s'occupe du pigeon, le soigne, lui donne à boire, lui prépare un nid douillet et surtout, ferme les fenêtres... Le lendemain matin, notre visiteur semblait tout à fait remis, mais nous ne savions qu'en faire. Je suis partie travailler et de mon travail, j'ai téléphoné à l'adresse que nous avions trouvée. Un homme pas affolé du tout me répond et me dit qu'effectivement, ils avaient fait un lâcher de pigeons, que celui-ci devait sans doute être fatigué et......qu'il n'y avait qu'à le remettre au bord de la fenêtre, qu'il retrouverait son chemin ! C'est ce que nous avons fait, l'oiseau a "réfléchi" une minute et hop ! il s'est envolé ! Comme j'étais un peu sceptique sur la réussite de l'opération, j'ai redemandé de ses nouvelles. Tout était bien, il était rentré !

     

                                                Ces pigeons-voyageurs dont mon père parlait souvent quand il nous racontait la guerre de 1914/1918, sont  vraiment  "à part". Ils avaient rendu de grands services pendant la guerre et avaient été utilisés pour transmettre des messages. Ils ne se perdent pas, remplissent la mission qui leur est confiée. Par quoi sont-ils guidés ? Intelligence, instinct ? Notre "égaré d'un soir" comprenant qu'il était très fatigué et qu'il ne pouvait aller plus loin, avait fait preuve d'intelligence !!! Et il avait choisi un bon hôtel !

                                                  Ceci dit, ceux qui viennent me voir ne sont pas voyageurs, ils sont même bien casaniers et têtus !

    « De "l'apparence" à la "tenue"...Ce mot qui faisait peur.... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 18:09

    Et non, ce ne sont pas les mêmes pigeons. Les uns, voyageurs, sont utiles, sportifs, bougent tandis que les autres, ceux des villes et que nous subissons, sont parasites, destructeurs, envahissants et leur utilité ???? Je ne la mesure pas. Sus, donc à ceux qui les nourrissent et s’offusquent que certains d’entre nous ne le fassent pas !

    Amitiés. Loic

    2
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 18:10
    Pigeon aux petits pois...ça me rappelle (encore un souvenir !)mon frère disant à ma mère "depuis le temps que tu nous fais un pigeon entouré de petits pois, tu ne pourrais pas nous faire un petit pois entouré de pigeons" ! Nous avions des pigeons à la maison, ça se reproduit beaucoup et donc, on en mangeait souvent....Ils étaient bons ceux-là, tendres...Mais ceux de Montpellier ne sont pas appétissants...et j'en ai plus qu'assez !!!
    3
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 18:13
    Ils ne me demandent pas la permission pour se nourrir à mes dépens !
    4
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 19:14
    Plus je lis vos souvenirs et plus j'ai de l'admiration pour votre mari et pour sa bonté envers les êtres quels qu'ils soient.Je vous "mets dans le même panier" comme on dit.C'est une belle histoire.D'aucun(e)s diraient, ce n'est qu'un pigeon! à tort ! toute créature vivante doit être respectée, Hitler excepté hi ! hi ! hi !
    Bonne soirée. 
    5
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 19:29
    D'accord avec vous pour Hitler !
    6
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 21:34
    L'année dernière un voisin jardinier nous a donné des pigeons, franchement il n'y avait pas grand chose à manger !!
    Les pigeons voyageurs c'est joli à voir.
    Bonne soirée
    7
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 23:42
    je suis d'accord avec vous, les "pigeons des villes" sont.. agaçants.. Il y a une colonie au-dessus d'un vieil immeuble pas loin de chez moi, et le trottoir est tout simplement innommable !
    Ceci-dit, je suis fascinée par les pigeons voyageurs, j'en parlais il n'y a pas si longtemps et j'aimerais bien voir ça de plus près, enfin je veux dire, comment ça fonctionne :) Qui sait, si la crise dure, peut-être n'aurons-nous plus d'internet, voire plus de facteurs.. et ils seraient bien utiles !
    8
    Jeudi 5 Novembre 2009 à 01:40
    Des opération "pigeonniers" avec distribution de graines contraceptives me semble,t autant d'initiatives raisonnables. J'aborre les objets tranchants disposés sur le rebords des fenêtre ainsi que le massacre gratuit de ces innocents volatiles qui ne méritenten aucun cas l'agonie affreuse qui les attend.
    D'autres envahisseurs se multiplient dans les espaces verts de Paris : il s'agit de légions de corbeaux et de corneille, tandis que nos piafs ont quasiment disparu de Paris
    9
    Jeudi 5 Novembre 2009 à 08:02
    Les pigeons voyageurs sont fascinants en effet, 
    10
    Jeudi 5 Novembre 2009 à 08:04

    Disparition du moineau de Paris ? ça serait triste !

    11
    Véro
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:07
    Je vais vous dire un truc.... les Pigeons.... ils ne sont agréabes que lorsqu'ils sont mitonnés aux petits pois......

    ... et c'est tout....

    Quoi? Il y a une ligue de défenseurs des pigeons dans le coin?

    Savez-vous que les pigeons sont capables d'apporter la peste???? Je trouve débile les gens qui les nourissent et qui ainsi les incite à se reproduire et à semer leurs déjections ici et là.
    Le pigeon est moche. Le pigeon est sale. Je ne suis même pas certaine qu'il ait bon goût...

    Le pigeon me met de mauvais poil. Voilà.
    12
    juvisienne
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:07
    bonjour.
    le pigeon moche ? ah non! sale et envahissant, oui, mais moche; non!!! et je trouve leur roucoulement moins agaçant que celui de la colombe... celles-là, elles m'exaspèrent! quel criaillement monotone! enfin, tout le monde a bien le droit de vivre sur terre, beau ou moche, jolie voix ou casserole!!!
    Et les pies ? c'est joli, une pie. Mais, avez-vous déjà reçu un caca de pie sur la tête ? moi, oui!!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :