• Une façon de voir....

                         Et surtout de comprendre...

     

                         Je crois que je ne comprends plus le sens des mots...Un exemple  : le mot "promesses". Je croyais que ce mot n'engageait que celui (ou celle) qui l'avait prononcé, mais pas du tout ceux à qui il s'adressait ! Quand un enfant promet à ses parents d'être sage, il engage sa responsabilité, voire même son honneur, mais bien sûr à la condition que sa promesse soit réalisable ! Mais en aucune façon ses parents ne pourront être tenus pour responsables de l'échec des promesses, même s'ils ont crû ou fait semblant de croire (!) que la promesse était sérieuse...

     

                          Dans la vie courante, combien de promesses ne peuvent être tenues par nos élus, promesses qu'ils ont faites bien souvent dans le seul but d'être élus...ça se voit très souvent et nous en avons même la preuve tous les jours. Est-ce à dire que l'électeur qui les a élus, a "accepté ces promesses" à l'avance et qu'il n'a plus rien à dire...Pour moi, c'est alors l'équivalent d'un "chèque en blanc" remis à l'intéressé...et chacun sait que remettre un chèque en blanc est un peu dangereux...

     

                           De deux choses l'une, ou bien une promesse est un contrat entre deux personnes, chacune l'acceptant comme tel, ou bien une promesse n'est "qu'une parole en l'air" lancée dans un but intéressé, en se disant "on verra bien plus tard"...Des promesses, nous en avons tous entendu parler il n'y a pas si longtemps...toutes n'ont pas vu le jour, soit par impossibilité technique, soit par manque de temps (?), soit pour toute autre raison...Personnellement, je ne me sens pas engagée par ces promesses qui ne viennent pas de moi, ce qui me fait dire que je ne connais plus rien au sens des mots, et ce qui m'a fait réagir quand j'ai entendu dire hier soir aux actualités : "cela faisait partie des promesses du candidat et ...il a été élu. Donc, les électeurs ont ratifié les promesses !" C'est un peu simple non ?

     

                             Décidément, depuis que j'ai appris que "rouspéter" était bon pour la santé, je ne m'en prive pas !                              

    « Encore un peu de patience............Electro-ménager.....tous usages... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Mars 2013 à 17:24

    en effet tout dépend de qui promet, un politique pour lui une promesse n'a hélas pas la même valeur que pour nous, bises

    2
    Mardi 26 Mars 2013 à 18:20

    Même chose pour les mots !

    Bonne soirée

    3
    Mercredi 27 Mars 2013 à 08:57

    Je me demandais, chère Geneviève, si je vous avais laissé des commentaires lors de mes visites hier, je vois que non, je me rattrape aujourd'hui.

    Ah les promesses ! Il y en a combien de faites ? Elles n'engagent que ceux qui les écoutent, disait cyniquement quelqu'un dont j'ai oublié le nom. La politique nous montre bien combien c'est la réalité. C'est une règle dans ce milieu : endormir les innocents... Je parlais d'endormir il y a peu.

    Rouspétons puisque c'est bon pour la santé mais il serait tellement plus rassurant de trouver le moyen de faire changer les choses. Râlons, rouspétons en espérant qu'il en restera quelque chose de constructif.

    Pour les promesses du commun des mortels, il y a un grand nombre de gens qui ne mesurent pas la portée de leurs paroles et d'autres personnes qui se trouvent quelquefois dans l'impossibilité de tenir ces fameuses promesses et ils en sont désolés, pensant ou non à se faire excuser.

    Bonne journée à vous ma rouspéteuse préférée.

    Je vous embrasse (pas trop fort), j'ai mal à la joue (une dent arrachée hier).

    4
    Mercredi 27 Mars 2013 à 09:22

    La"rouspéteuse préférée" vous plaint pour le mal de dents ! et elle est bien d'accord avec vous concernant les promesses...Beaucoup à dire sur cette question !
    A bientôt (au fil). Je vous embrasse.

    5
    Mercredi 27 Mars 2013 à 13:15

    On ne peut pas compter le nombre de promesses non tenues...

    Il fut une époque où j'employais souvent la phrase chose promise, chose due !

    Bon mercredi

    6
    Mercredi 27 Mars 2013 à 16:24

    Les promesses sont devenues "des mots en l'air"....

    7
    Mercredi 27 Mars 2013 à 21:08

    Si je suis croyante, je ne crois pas aux promesses des politiques...Mais ce qui ne me plaît pas, c'est que quand "ça arrange", on se retranche derrière ses promesses ! Detoute façon, je ne me sens aucunement engagée !
    Bonne soirée. (je commence à m'habituer à cet ordinateur Windows 8)

    8
    Jeudi 28 Mars 2013 à 10:24

    à l' autre bout de la lorgnette, on peut se demander si un candidat, qui nous autait annoncé la vérité, sur ses possibilités, avait la moindre chance d' être élu !

     je ne crois pas, puisque le plus souvent est choisi celui qui promet le plus !

     De là à dire, que ce sont les électeurs qui sont fautifs, il n' y a qu' un pas !

    9
    Jeudi 28 Mars 2013 à 11:01

    Ben voyons, c'est tellement simple ! "paroles, paroles, promesses, promesses..."

    Bonne journée.

    10
    Pimprenelle
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:44

    Il est indéniable que les Français qui ont voté pour le président, s'attendent à ce que les engagements soient appliqués lors du quinquennat .  C'est la loi de la majorité, du vainqueur qui l'emporte aux dépens de la minorité. Ne dit-on pas chose promise, chose due ! Les promesses sont le pavé de la vie politique, mais aussi de la vie professionnelle ou privée. Sans promesse, nous n'aurions pas de rêves! D'ailleurs le mot "promesse" permet de dériver sur le mot "foi".Mais là je diverge. Cette phrase pourrait vous rassurer : "les promesses n'engagent que ceux qui les croient". Bonne soirée. Amicalement, Pimprenelle.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :