• Un souvenir de...fin de guerre...

                        8 Mai 1945.....

     

                                             Comment oublier cette date ? Elle nous apportait enfin la paix, après 6 années...C'était l'euphorie générale... Ma mère m'avait téléphoné à mon travail et m'avait annoncé la nouvelle en me demandant si je voulais aller à PARIS dans la soirée, pour...voir l'ambiance ! Il y a des questions qu'on ne pose pas ! Bien sûr que j'avais envie de voir l'ambiance de PARIS, j'en avais déjà une vague petite idée en constatant celle de notre petite ville de banlieue !

     

                         Nous voici donc parties dans la soirée...La joie des voyageurs dans le train était déjà significative ! Quelle soirée ! Arrivées à PARIS, nous nous dirigeons vers les Tuileries ! alors, là, je ne peux même pas raconter ! Soldats français, anglais, américains, civils...tout le monde se congratulait et s'embrassait. Nous l'avions enfin eu cet Hitler ! ouf !!!La joie populaire, le soulagement, tout était bien présent. On brandissait des drapeaux de tous pays alliés ! Il y avait eu l'année 1944 la libération d'une grande partie de la France, mais cette fois, c'était bien fini...les prisonniers, déportés allaient revenir à la maison retrouver leur famille, leurs enfants dont certains nés en 1940, étaient encore inconnus d'un père qui avait perdu quelques années de bonheur...

     

                          Comme tout le monde, je profitais de cette joie, ma mère et moi nous promenions dans les Tuileries sans nous lasser du spectacle...Les soldats nous parlaient comme s'ils nous avaient toujours connues ! Et c'est ce jour-là....que "Papa n'étant pas là, Maman n'a pas voulu..."! Un soldat américain s'est approché de nous et m'a proposé une promenade dans le jardin des Tuileries....Bien sûr, il n'avait pas de mauvaises intentions, mais quand il a vu que ma mère se joignait à nous, il a dit "Non, pas la maman..."Allez savoir pourquoi ? Ma mère manquant de confiance a dit un "NON" catégorique ! et nous en sommes restés là ... Ce qui m'a peut-être empêchée de connaître l'Amérique ? On peut toujours rêver...

     

                           C'était un souvenir de fin de guerre...

     

                         

     

                        

    « Explications.....sur les calories...Des dates à retenir..... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Mai 2011 à 12:42

    c' est le monde qui veut ça ! le négatif s' oppose toujours au positif .

     ainsi la révolution française s' est ' elle faite sur des rivières de sang , des délations, et des injustices !

     Moi je dis que les américains sont venus, parce que ça les arrangeait, et que sans De  Gaulle, on aurait été floué !

     Il existe aussi bien des récits de viols, par des noirs américains !

     tout n' est pas rose, surtout en temps de guerre !

     Il n' empêche que j' ai une pensée, pour les jeunes soldats américains, qui n' ont pas eu la chance de s' en sorir vivant !

     ils n' ont pas eu le choix !

     bon dimanche

     amitiés


    2
    Dimanche 8 Mai 2011 à 16:08

    Aujourd'hui, j'ai pris un peu d'avance pour la semaine en écrivant beaucoup, ce qui m'a empêché d'aller lire chez les amis du net. Je me rattrape. (Je dois lire hier aussi.)

    Comme toujours, j'apprécie les souvenirs que vous nous racontez. Je pense que votre maman a eu le nez fin ou le nez creux, comme on dit, en vous évitant la promenade romantique avec le soldat américain. On ne sait jamais...

    Et puis, rêver de l'Amérique, ce n'est pas si mal, d'autant que je suis sûre que vous êtes allée y faire un tour par la suite, non ?

    Mais ce soir de fin de guerre, je n'arrive pas bien à imaginer l'ambiance. La folie sans doute. Maman avait les pieds sur terre.

    Heureusement.

    Bonne soirée et à bientôt.

    3
    Dimanche 8 Mai 2011 à 17:12

    quelles que soient les raisons des américains, nous avons été très contents de les voir arriver ! Et De Gaulle nous a sauvés...En périodes troublées, les excès sont malheureusement courants..

    4
    Dimanche 8 Mai 2011 à 17:17

    Ce soir de guerre, il soufflait véritablement un vent de folie pas facile à décrire ! Maman avait les pieds sur terre...et moi aussi...j'avais déjà 21 ans passés et je ne suivais pas tout le monde !!! ça fait partie des "petits souvenirs amusants" en ce qui concerne la demande du soldat américain !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Lundi 9 Mai 2011 à 15:26

    La Maman veillait sur sa fille 

    Le 8 mai tombant un dimanche, on a plutôt eu tendance à l'oublier...

    Bon lundi ici plein soleil

    6
    Lundi 9 Mai 2011 à 15:55

    Même sur une fille de mon âge ! 21 ans ! mais, c'était jadis !

    7
    Mardi 31 Mai 2011 à 18:58

    Soirée inoubliable...soirée de bonheur...

    8
    jean-françois
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:55

    La guerre est terrible mais cette soirée, si vous saviez comme j'aurais aimé la vivre...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :