• Un souvenir d'enfance...

                        Il s'agit d'un temps que les moins de vingt ans...

                        Toujours ce "la" qui a fait tilt dans mon esprit ! Et me voilà repartie dans mes souvenirs...Un nom m'a frappée il y a quelques jours, au cours d'un jeu télévisé : Paul Deschanel ! Je ne l'ai pas connu, mais lorsque j'étais enfant, on parlait encore beaucoup de lui...en chanson ! 

                        Il avait été Président de la République (de la 3ème), au cours de l'année 1920. Et il lui était arrivé un accident, disons plutôt un incident, au cours d'un de ses voyages en France. Se rendant à Montbrison, par train de nuit, et alors qu'il était en pyjama, il est tombé par la portière du wagon ! A la suite de quoi ? malaise ?...l'a-t-on jamais su ? Mais, une brave garde-barrière lui a alors donné asile, n'en croyant pas ses yeux ! Un homme se présentant comme Président de la République, en pleine nuit, dans cette tenue...ce n'était pas courant ! Imaginons la même chose maintenant...Que de quolibets ! les médias seraient officiellement compatissants, mais combien heureux de l'aubaine ! Il y en aurait des choses à dire...Mais je suis sotte, notre Président ne prend pas le train et, s'il tombait d'un avion en pyjama, ce qui serait déjà une tenue un peu spéciale, je n'ose imaginer dans quel état on le retrouverait !

                          Pour en revenir à Paul DESCHANEL, bien sûr, les journalistes de l'époque en ont parlé, mais ce sont surtout les chansonniers qui se sont emparés de cette affaire qui les réjouissait il faut bien le dire, et (je ne sais pas lesquels) en ont fait une chanson qui se chantait encore beaucoup lorsque j'étais très jeune. Mon père ne s'en privait pas....En voici un aperçu, si ma mémoire m'est fidèle !

                          "Monsieur Paul Deschanel désormais est immortel,
                          "Il vient de faire un tour plein d'adresse et plein d'humour
                          "Allant à Montbrison, par la portière du wagon,
                          "Il s'est j'té sans filet
                          "Et s'est retrouvé complet !

                          Refrain: "Il n'a pas abîmé son pyjama,
                          "Il est vernis le chef de l'Etat....

                          Suivaient les émois de la garde-barrière, brave femme, qui lui prêta son lit, après en être sortie (heureusement ) !

                           Pendant des années, j'ai entendu cette chanson qui était chantée par tout un chacun ! Pauvre Président, on a dit qu'il était un peu dérangé...Toujours est-il qu'il a démissionné, certainement la mort dans l'âme ! Moi qui ne l'avais pas connu, j'ai aussi chanté cette chanson du haut de mes 5 ou 6 ans ! Je ne suis pas certaine de l'avoir bien comprise à l'époque !

                           C'est quand même un métier à risques, être président de la République !

                            Cette petite histoire, je la raconte pour vous faire bien commencer la semaine, avec le sourire !

    « Les contraintes...pour aboutir !1910...inondations... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Janvier 2010 à 18:46

    Oui, il y a dans l’histoire des anecdotes qui passent, des faits qui restent… Mais surtout une façon de relater, de se moquer des malheurs de nos gouvernants qui toujours existe !

    Oui sourire, parce que la méchanceté, la haine n’est pas présente.

    Merci Geneviève. Avec amitié. Loic

    2
    Lundi 11 Janvier 2010 à 19:00

    On en parlait beaucoup jadis, mais ça n'était pas méchant...

    3
    Lundi 11 Janvier 2010 à 19:05
    j'aime beaucoup les chansonniers (surtout les anciens...)
    4
    Lundi 11 Janvier 2010 à 19:48
    Commencer la semaine en souriant, merci.
    Ici il fait un froid de canard.
    Bonne soirée 
    5
    Lundi 11 Janvier 2010 à 20:56
    Brrr....le midi n'est plus ce qu'il était !
    6
    Mardi 12 Janvier 2010 à 08:01
    bonjour!
    Je constate qu'on regarde le même jeu télévisé!
    Il paraît que le garde barrière a su que c'était le Président parce qu'il avait les pieds propres!

    Je viens via le blog de Morsli. J'entre sur la pointe des pieds et... je m'aperçois que ton blog est écrit gros, quelle joie pour moi! Merci d'écrire lisiblement!
    Je continue mon exploration...
    7
    Mardi 12 Janvier 2010 à 08:50
    c'est exactn c'est ce qui se racontait...à l'époque, la douche quotidienne ne devait être que...trimestrielle !!!
    8
    Mardi 12 Janvier 2010 à 10:34
    c' est vrai que de nos jours, même les chansonniers ne sont plus ce qu 'ils étaient, sauf peut être jean Amadou.
    bonne journée
    9
    Mardi 12 Janvier 2010 à 11:01
    Jean AMADOU oui...c'est un ancien, caustique mais pas méchant . L'humour sans agressivité...
    10
    Mercredi 13 Janvier 2010 à 08:42
    Je n'ai mémoire que de la 4ème République qui se distingua par des changement de gouvernement tous les deux mois - si ce n'est tous les mois ! Une catastrophe pour le pays - j'ai été amusée du récit concernant le Président Deschanel , aujourd'hui ça ferait un Buzz pas possible - je vais pousser le bouchon un peu loin , histoire de m'amuser ...ça ne me déplairait pas de voir nôtre président faire l'avion !  Plaisanterie évidement
    11
    Mercredi 13 Janvier 2010 à 09:09
    La 3ème République n'était pas plus stable ! Les présidents du Conseil ne faisaient que passer !
    12
    Samedi 6 Novembre 2010 à 17:59

    Cette chanson que j'ai tant entendue dans ma jeunesse, me ramène à beaucop d'années en arrière !

    13
    Robert
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:05

    J'ai bien failli être tenté par une adaptation de la chanson avec Monsieur Nicolas ...
    Tant pis, je préfère celle-là !
    Les chansonniers étaient plus fins et moins sévères !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    14
    paumier
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:05

    Le refrain complet était : il n'a pas oublié son pyjama, c'est épatant mais c'est comme ça , il n'a pas oublié son pyjama , il est vernis l'chef de l'état.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :