• Un jour de rentrée des classes...

                          Le tablier neuf...

     

                           Comme chaque année, nous rentrions en classe en arborant un tablier neuf...Pendant toute mon enfance j'avais connu ça, et nos enfants aussi ont connu cette époque de "tablier obligatoire"...Entre mon enfance et celle de nos enfants, il y avait quand même une petite différence : on autorisait à leur époque le tablier de couleur, aux lieu et place de ce tablier noir pour les filles et blouse grise pour les garçons que j'avais connu jadis...C'était bien mieux...

     

                            Alors que notre fils aîné entrait au CE1 je crois, je lui avais confectionné un joli tablier "spécial rentrée"...Il avait été très fier alors. Mais un tablier ça se salit, surtout à l'époque des encriers, porte-plumes etc...Donc, il faut en changer rapidement. Le jour de la rentrée étant passé, je fais mettre à mon fils le tablier de l'année précédente...(nous avions pris l'habitude de ne pas gâcher)...J'avais bien trouvé le matin en l'habillant que ce vêtement aurait gagné à avoir 2 ou 3 centimètres de plus, ce que son propriétaire avait pris lui, en quelques mois ! J'avais gardé pour moi cette constatation...Or, à midi, rentrant déjeuner, mon mari voit son fils et lui demande en riant "Vous avez eu un feu de plancher à l'école ce matin ? "..Oh là là, ça, ce n'était pas à dire à un garçon coquet...Il ne voulait plus mettre le tablier et moi, pauvre maman, j'aurais volontiers assommé le papa ! Moqueur comme tous les bretons, il ne se rendait pas compte des dégâts qu'il causait ! et qui a été obligée de faire de la couture ? Moi évidemment ... Et avant, j'ai dû expliquer à notre fils qu'un tablier ça coûtait cher et qu'on ne pouvait pas le jeter quand on s'apercevait qu'il n'avait pas suivi l'évolution du garçon !!!

     

                             C'était une histoire d'un "jadis" plus récent que le mien...Juste pour faire sourire et rappeler aux "anciens" ces contraintes vestimentaires qu'ils avaient lorsqu'ils étaient jeunes...

     

                              Bon Dimanche à tous !

     

     

     

     

     

    « S'amuser en étudiant...La technique et moi... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Septembre 2013 à 00:24

    Pliée de rire !! c'est le mien qui avait eu le "feu au plancher" et je souviens encore de ma colère de ce jour là ! Je le revois encore à carreaux rose et blanc !!!Là c'est maman qui avait cousu !!! 

    2
    Dimanche 8 Septembre 2013 à 00:39

    Ben moi aussi j'ai connu !

    Les habits (pas seulements les tabliers ou les blouses, mais aussi les pantalons - enfin les culottes courtes jusqu'en 5ème - les manteaux, etc.) qui la première année avaient un ourlet énorme qu'on dépliait d'année en année.

     

    Tous les automnes , il y avait une vieille (pour moi) tante de ma mère qui venait à la maison pendant 15 jours, trois semaines, et qui faisait la "couture".

    Son paiement ?

    Le gîte et le couvert.

     

    Tiens, à l'automne 63, le 22 Novembre, elle était là le soir (heure française) de l'assassinat de Kennedy et on était tous penchés, l'oreille la plus proche possible du transistor (tout récent) de mon père.

    Me suis couché tard ce soir-là, malgré mes 11 ans.

     

     

     

    3
    Dimanche 8 Septembre 2013 à 08:24

    Ces pauvres mamans qui se donnaient tant de mal ! et...pauvres enfants coquets !!!

    4
    Dimanche 8 Septembre 2013 à 08:28

    chez moi, c'était la vieille tante d'une amie de ma mère qui venait faire des journées de couture et aider ma mère !
    Par la suite, pour mes enfants, la couturière, cétait moi (bien humble couturière qui faisait ce qu'elle pouvait !) J'en ai fait et défait des ourlets ... Et maintenant ?

    5
    Dimanche 8 Septembre 2013 à 09:47

    j' ai écouté il y a peu, un reportage, sur des régions qui ont adopté à nouveau ce principe, à la grande satisfaction des parents qui ne sont plus obligés d' habiller leurs enfants à la dernière mode, lancée par les pubs !

    Je trouve aussi que c' est plus " social "  !

     bon dimanche

     bisous


    6
    Dimanche 8 Septembre 2013 à 17:19

    Parents et enfants auraient tout à y gagner...
    Bonne soirée.

    7
    Dimanche 8 Septembre 2013 à 20:43

    Ne pas céder, tout est là ! Si elle avait vécu à mon époque, elle aurait été obligée de porter un tablier noir !!! quelle horreur !

    8
    Lundi 9 Septembre 2013 à 14:19

    A mon époque à la maternelle et à la primaire on pouvait mettre les couleurs que l'on souhaitait, au collège c'était bleu roi, au lycée beige.

    Bon lundi

    9
    Lundi 9 Septembre 2013 à 15:43

    Nos tabliers noirs ont disparu après la guerre (ça je ne m'en souviens plus très bien, je n'allais plus en classe !). Pour mes enfants, dans les années 1950, la couleur était présente.

    10
    FLEURDES CHAMPS
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:41

    j'avais confectionné un joli tablier rose et blanc à ma fille et à la sortie de l'école , elle ne l'avait plus!!! il parait que la maitresse l'avait forcé à l'enlever!!!!!!!!!!!!!!!!!ce que je n'ai pas cru du tout! je constate que maintenant qu'elle est adulte, elle en porte un dans le cadre de son travail!!! heureusement que je n'avais pas cédé!!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :