• Un grand frère...

                        Il représente tant...

     

                         Une de mes amies vient de perdre son frère d'une façon dramatique. Et cette horrible nouvelle me "donne à réfléchir". C'est une situation que j'ai vécue il y a très longtemps et il me semble que c'était hier.

     

                          Le grand frère, votre aîné de peu d'années parfois, c'est celui qu'on admire, justement parce qu'il est le grand ! celui qui vous taquine mais vous protège, celui qui vous aime et que vous aimez...Lui, très souvent, se sent des responsabilités envers vous. Il essaie (enfin il fait ce qu'il peut !) de vous donner le bon exemple....C'est aussi celui qui vous prête son meccano (souvenir personnel) en vous demandant timidement de lui prêter votre poupée en échange !Même un grand frère se sent parfois "petit", et tenir ce rôle de grand est souvent bien difficile.

     

                           Pour une soeur, le grand frère, c'est aussi très souvent celui qui vous fait connaître ses copains...Tiens, tiens...ça peut être intéressant ! Je sais bien, les filles maintenant n'ont plus besoin de leur frère pour ça, les écoles étant mixtes...Mais de mon temps, c'était appréciable ! C'est aussi celui qui vous demande, en cachette, de faire un point au vêtement qu'il a déchiré en chahutant avec des copains ! C'est celui qui vous aide à faire vos devoirs de maths quand vous "n'y comprenez rien". En un mot, celui qui est toujours là pour vous...

     

                            Tous vos souvenirs de gosses sont communs. Plus tard ? malheureusement je n'ai pas eu l'occasion de le constater par moi-même, mais j'ai vu mes enfants attachés à leur grand frère et avoir tant de peine quand il est parti...La vie sépare souvent les uns et les autres...Travail, résidence, façon de vivre, semblent vouloir les éloigner , mais le lien est toujours bien présent. Indestructible...

     

                             Même lorsqu'il vous a quitté, le grand frère est toujours présent.

     

                          

    « Sainte Catherine....Quelques petites semaines.... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Novembre 2011 à 18:14

    Nous sommes trois soeurs. Jamais je n'ai éprouvé de manque, en l'absence d'un grand frère avant de vous lire.

    Un bel hommage à ce grand frère qui vous accompagne toujours.

    2
    Samedi 26 Novembre 2011 à 18:28

    Moi, je n'ai pas eu de soeur, mais ce frère, je l'admirais et il m'a beaucoup manqué.

    3
    Dimanche 27 Novembre 2011 à 09:05

    Pas grave à notre époque !!!!

    4
    Dimanche 27 Novembre 2011 à 09:06

    Oui, je l'aimais ce frère, avec ses qualités et ses défauts (il était horriblement taquin et chahuteur...) Mais c'était mon frère...

    5
    Dimanche 27 Novembre 2011 à 12:10

    Etant l'aînée de trois, je n'ai malheureusement pas eu de grand frère. Mes enfants sont trois aussi et l'aînée est une fille qui, sans être une deuxième mère, est sans aucun doute un modèle pour son frère et sa soeur.

    Je crois que, quelle que soit la place d'un enfant dans une fratrie, la disparition de l'un d'eux chagrine les autres. Le grand ou la grande manquera de même que le petit dernier ou celui du milieu. Dans une main quand un doigt manque...

    Bel article émouvant, comme toujours, Geneviève.

    Bon dimanche. Je vous embrasse.

    6
    Dimanche 27 Novembre 2011 à 16:07

    en ce qui me concerne, le grand frère, c' est moi, et s' il est vrai qu' elles se mettaient souvent contre moi, elles ne pouvaient non plus se passer de leur frère !

     bon dimanche

     bisous

    7
    Dimanche 27 Novembre 2011 à 18:02

    Le rôle de l'aîné ou de l'aînée est important...
    J'aime la comparaison avec les doigts de la main...cest tout à fait ça.

    8
    Dimanche 27 Novembre 2011 à 18:04

    les filles adorent "asticoter" le grand frère !

    9
    Dimanche 27 Novembre 2011 à 20:05

    Bel hommage à votre frère.

    J'ai un frère, même si on se côtoie très peu, il reste mon grand frère.

    Bonne soirée

    10
    Dimanche 27 Novembre 2011 à 20:57

    Pas seulement pour mon frère, mais pour tous les grands frères ! ils représentent tant !

    11
    Lundi 28 Novembre 2011 à 13:18

    Bon début de semaine Geneviève.

    ici c'est toujours avec un beau soleil.

    12
    Lundi 28 Novembre 2011 à 15:09

    Voilà un sentiment qui m'est quasi inconnu car je n'ai jamais eu de grand frère. La grande soeur, c'était moi, et j'en ai bien bavé, merci ! Mais je sais ce que vous dites car mon mari est l'aîné de deux soeurs qui lui vouent une admiration sans limite et c'est une très belle relation, que je suis heureuse de pouvoir observer. C'est une fratrie comme on en rencontre malheureusement très peu souvent. Je compatis fortement au chagrin de votre amie et à l'émotion qui vous rejoint à cette occasion.

    13
    Lundi 28 Novembre 2011 à 15:36

    Merci.

    14
    Lundi 28 Novembre 2011 à 15:36

    Le frère aîné est très souvent porteur d'une auréole (tout au moins pour sa ou ses soeurs). C'est en effet une magnifique relation qui laisse tant de souvenirs...

    15
    Pimprenelle des Hèch
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:52

    Vous l'aimiez vraiment votre frère. Personne n'en doute. Je ne sais pas s'il vous entend, mais lui aussi serait fière de sa soeur qui a tant témoigné de ses vertus. Très bon dimanche à vous. Amicalement. Pimprenelle.

    16
    Pimprenelle Des Hèch
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:52

    Veuillez m'excusez, mais j'ai commis une faute d'accord lire : "lui aussi serait fier". Amicalement. Pimprenelle.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :