• Un anniversaire en...1939 !

                             Les méandres de la mémoire....

                             Je ne sais pourquoi cette petite histoire que je vais vous raconter m'est revenue à l'esprit ce matin...en pensant à Charlie Chaplin ! Rien à voir ? Mais si...Il y a toujours un rapport ! Je pensais à cet été 1939 et au printemps qui l'avait précédé, au cours duquel les bruits de guerre allaient en s'intensifiant.; Et je pensais que notre bon "Charlot" avait eu 50 ans ce printemps-là...Il n'était pas le seul...Hitler aussi. Tous deux du mois d'avril 1889 à quelques jours d'intervalle, tous deux célèbres...mais pas pour les mêmes raisons ! Charlot c'était la joie, la bonne humeur, l'humour, Hitler c'était déjà la dictature, la mort et le pessimisme pour tout le monde !

                              Mon frère et moi étions alors étudiants et nous avions bien ri avec les amis à l'énoncé d'un télégramme envoyé (ou en préparation ?) à HITLER par des journalistes français je crois, télégramme destiné à "fêter" les 50 ans de ce barbare qui faisait déjà tellement peur ; en voici le texte, si ma mémoire est bonne :
                              
                              "Bon anniversaire...à condition que ce soit le dernier" !

                              C'était de l'humour, c'était souhaité par tout le monde ! Hélas, il a fallu attendre encore quelques années pour que ce souhait se réalise...des années de guerre, de peur, de massacres, des années noires... 

                              On ne doit jamais souhaiter la mort de personne, mais là, c'était justifié et ces journalistes avaient dit bien haut ce que tout le monde pensait tout bas...à part quelques illuminés qui malheureusement, ont fait des émules.

                               Un souvenir parmi tant d'autres...
                             

    « Qu'est-ce qu'être "senior" ?.....Progrès...nous te devons tant ! »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Août 2009 à 11:38
    Bonjour Geneviève ! ah ils avaient plus d'humour que les nôtres vos journalistes ! à mon avis, le télégramme a du être zappé par un serviteur zélé peu enclin à essuyer la colère de l'un des deux dictateurs moustachus de l'époque (le troisième étant imberbe).Vous avez raison pour ce qui est de ne pas souhaiter la mort de quelqu'un : parfois, il faut faire des exceptions, voire souhaiter qu'ils ne fût jamais né.
    Bonne fin de semaine Geneviève. 
    2
    Vendredi 28 Août 2009 à 12:20
    Je pense que bien des gens avaient même brûlé des cierges pour demander que notre voisin si encombrant disparaisse !!!
    Bonne journée
    3
    Vendredi 28 Août 2009 à 13:54
    Comment ne pas en arriver à souhaiter la mort de certains......Dictateurs sanguinaires, fous, malades mentaux au pouvoir.....auteurs d'exactions terribles, encore aujourd'hui.....Bien sûr, chacun a son histoire qui peut-être terrible....Mais !!!!
    Il y a des moments où on ne peut que l'appeler très vite pour des individus qui sèment peur, larmes, violence, cruauté......
    Bonne après-midi, Geneviève.....Je vais de ce pas lire ce que je n'ai fait que survoler chez vous ces temps-ci......Je vous embrasse.
    4
    Vendredi 28 Août 2009 à 19:03
    1939 ? moi j'étais encore dans les choux...
    mais mon épouse était déjà là...
    Amitiés
    Jean
    5
    Vendredi 28 Août 2009 à 19:31

    Bonsoir,

    Il y a des dates, comme ça, qui perce la mémoire pour s’intégrer à notre être et n’en plus partir ! Dates heureuses ou terribles. Un temps, aussi, où les journalistes avaient un peu de sens de la patrie et de l’intérêt général. Amitiés. Loic

    6
    Vendredi 28 Août 2009 à 20:45
    "Des dates qui percent la mémoire"... Bonne formule !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Samedi 29 Août 2009 à 18:54
    Hitler et Charlot, l'un étant le négatif de l'autre.
    Charlot, représentait la poèsie, la candeur, la générosité, l'altruisme, l'amour
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :