• Tiens, tiens...si rien n'avait changé ?


                                          "Pour vivre mieux et dépenser moins"....

                                          C'est le titre d'un petit livre de cuisine très intéressant qui était distribué par une marque d'huile bien connue, il y a.....50 ans ! Je cherchais ce matin une recette simple et j'ai ressorti ce livre. Il date de 1958 ! Il est d'ailleurs fort bien fait et je m'en suis beaucoup servie jadis, quand mes enfants étaient encore jeunes et qu'il fallait les nourrir bien sûr....en faisant attention de ne pas trop dépenser, ce qui était moins sûr ! Tout n'était pas drôle alors. Le prix des denrées "caracolait" d'une manière qui vous donnait le tournis ! Même mon épicier à PARIS se plaignait, il m'avait répondu un jour "si vous croyez que c'est facile pour nous, de changer toujours les étiquettes...quel travail !".Le problème, c'est que les clients ne pouvaient rien changer, ce n'était pas un problème d'étiquettes, mais un problème de fiches de paie ! Nuances......Et qui dit fiches de paie, pense dépenses ! Et encore, à cette époque, nous ne connaissions pas le chômage...Mais l'élasticité des revenus du travail n'était pas démontrée, loin de là.....

                                            Les années 1950...oui, la vie était dure et on avait appris à rogner sur tout. Mais tout quoi ? Les progrès commençaient juste à faire voir le bout de leur nez, et on ne dépensait pas pour toutes sortes d'appareils indispensables maintenant, pas non plus pour le téléphone qui était rarement et très difficilement installé dans les foyers, pas pour les portables qui n'existaient pas.....On dépensait pour la nourriture surtout, et celle-là elle se révélait indispensable .... Trois fois par jour pour 5 personnes chez nous...ça en représente des casse-têtes ! Additionner, multiplier, déduire, compter et recompter...Reçu tant, dépensé tout ! ...Alors, l'imagination avait sa place...faire bon et varié avec un salaire qui lui ne variait pas...Je me souviens d'un restant de riz à la sauce tomate qui, juste réchauffé n'inspirait personne mais qui, transformé en portions individuelles dans des ramequins avec un oeuf cassé dessus, le tout passé au four quelques minutes, était "divinement bon "...Le tout était d'y croire ...Et ces poulets qui étaient réservés aux jours de fêtes chez les parents...le poulet était un plat de luxe...Mais quand on passait le Samedi chez les parents de l'un, le dimanche midi chez la mère de l'autre et le soir chez le père, et que chacun vous disait :"On vous a fait un bon poulet"....on n'avait plus envie d'en acheter un. D'ailleurs, on ne pouvait pas, la question se trouvant ainsi réglée !

                                              Et petit à petit, tout a été mieux...Ou bien ce petit livre dont je me servais tant était vraiment utile et efficace, ou bien on s'habitue à tout ! et surtout à compter...Et ce matin en l'ouvrant, je me suis dit qu'il semblait que rien n'avait changé...Les salaires ne sont toujours pas extensibles (les dépenses si !). Mais il y a beaucoup plus de chômage et de difficultés de tous ordres. Et malgré les calculettes, le casse-tête est toujours là : vivre 30 ou 31 jours avec des revenus qui, comme dirait Fernand Raynaud, n'ont pas été étudiés pour !

                                              Alors, vive mon petit livre....Je vais te consulter de plus en plus...tu avais pourtant bien mérité d'être en retraite toi aussi ! que veux-tu, c'est la vie !
    « Un, deux, trois ou plus...en avant !Il a suffi d'y croire...et d'agir ! »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Février 2009 à 19:34
    Il est généralement courant de penser "qu'avant" tout était mieux, plus simple, plus facile, etc.....
    Chaque époque a son lot de difficultés, de misère, de joie, de peines....Vous êtes là pour le rappeler au travers de vos souvenirs....
    Et toutes les aides qui sont là aujourd'hui n'existaient pas.....Beaucoup l'oublient....
    Pas de retraite pour le petit livre......Ni hier, ni aujourd'hui....
    Bonne soirée, Geneviève. A bientôt.
    2
    Dimanche 8 Février 2009 à 09:51
    C'est incroyable. Tout, absolument tout sur ce blog, mérite d'être lu! Il n'y a pas un seul article qui ne m'interpèle, ne me fasse réfléchir, ne me donne une idée. Vos écrits et vos pensées sont toujours plein de justesse et de bon sens .
    Ici, on voit bien que rien n'a changé. Ce fameux pouvoir d'achat reste finalement le souci majoritaire des familles. Mais les postes se sont déplacés. On a toujours besoin de manger en 2009 mais les gens préfèrent parfois dépenser pour la technologie (téléphone portables, home cinéma, chaine, etc.....) ou se priver pour les loisirs.
    Le "poste" du téléphone a pris une ampleur phénoménale. Entre le téléphone fixe, l'abonnement à internet, les téléphone portable pour chaque membre de la famille (j'ai aussi 3 enfants et chacun a son téléphone), la facture est monstrueuse!
    Certains d'entre nous ont peut-être un peu perdu le sens des priorités. La crise actuellement orientera-t-elle nos comportement vers des valeurs plus basiques, nous donnera-t-elle de nouveau le sens de ce qui est vraiment important? Nous verrons cela dans quelques années.
    Bon dimanche, Geneviève
    3
    Dimanche 8 Février 2009 à 11:31
    Heureuse que mon blog vous plaise ! Si mes écrits sont plein de justesse comme vous dites, c'est peut-être parce que, vu mon âge, j'ai le temps de réfléchir ! ce que les actifs n'ont pas, poussés par la vie et le travail...je n'ai que ça à faire...seule ma tête est active ! et j'aime faire des comparaisdons avec ce qui existait "avant", incluant le bon et le moins bon !
    Bon dimanche et merci.
    4
    Dimanche 8 Février 2009 à 20:16
    Bonsoir,
    Merci de tes commentaires. Je vais revenir te lire. Je suis un peu pris ces jours-ci. Mais je viendrai très bientôt. Amicalement. Loic
    5
    Lundi 9 Février 2009 à 00:41
    Je suis trés impressioner par la qualité de vos articles tellement précis,pointilleux sur chaque détails rien n'est laisser au hasard.Et quelle mémoire,je crois que la votre est meilleure que la mienne.
    Une chose est sure comparer à cette époque,c'est la difference du chomage et les prix qui flambent,dur dur de nos jours pour finir les mois.Merci pour ce beau billet
    6
    Lundi 9 Février 2009 à 09:34
    Comme c'est parti, il n'aura pas de retraite ce livre de cuisine !!
    Aujourd'hui ciel bleu et beau soleil.
    Bon lundi. 
    7
    Lundi 9 Février 2009 à 22:54
    Cordon bleu ? je ne l'étais pas quand je me suis mariée ! mon pauvre mari en a un peu fait les frais ...Mais avec les livres et avec le temps, ça c'est arrangé, heureusement pour la famille...J'aime en effet consulter les livres de cuisine, pour le plaisir.
    Bonne soirée.
    8
    morsli
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:14
    Et bien votre livre a décidé de prendre sa retraite plus tard.Geneviève, je fais la collection de livres de recettes anciennes.C'est toujours un bonheur pour moi et pour vous je suppose, de consulter ces ouvrages qui sont le témoignage de leur époque.Je parie que vous étiez un cordon bleu ! bonne soirée.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :