• Tiens !...ils existent encore ?....

                  Les cireurs de chaussures...

                  Le  "week-end" pascal (comme on dit en bon français) est terminé. Pendant ces quelques jours de repos, bien des petites choses et aussi de grandes choses, ont été passées sous silence provisoirement. Par exemple, la démission d'Aquilino MORELLE, conseiller politique auprès du Président de la République...Démission "demandée"...il y a des périodes pendant lesquelles il est préférable de ne pas "faire de vagues"...Résultats des élections municipales obligent....On verra après !

                  Moi, ce que j'ai retenu n'est certainement pas le plus important...Mais on reprocherait à cet homme, hormis quelques ingérences passées, dans les laboratoires pharmaceutiques, on lui reprocherait donc d'avoir fait venir à l'Elysée, à plusieurs reprises, un...."cireur de chaussures" ! Je ne savais pas que ce "petit métier" existait encore ! Je devrais me tenir au courant de ce qui se fait maintenant, au lieu de me retrancher souvent dans l'ancien temps ! Cirer ses chaussures, est-ce encore de mode ? On voit tellement de gens qui s'en fichent, qu'elles soient propres ou un peu grises de poussière quand ce n'est pas de la boue ! Et puisqu'on parle de boue, je m'étonne ! cet homme aurait donc aimé des chaussures propres à défaut de conscience "blanche comme neige"? Il est vrai que les chaussures pas très nettes, ça se voit...La conscience sait se faire discrète elle ! Elle ne peut gêner que son propriétaire quand elle est un peu trop "élastique". Mais bien souvent, il "vit avec" sans aucun complexe...

                  Tiens voilà une étude à faire : "Comparaison entre l'acceptation de chaussures sales et l'amour d'une conscience nette"... A méditer...

                  Je viens de lire que notre Président va nommer très prochainement un autre conseiller politique. J'espère qu'il regardera les chaussures du "choisi" et ses yeux. Pourquoi ses yeux ? on dit que les yeux sont le reflet de l'âme. De l'âme à la conscience, il n'y a qu'un pas....Et qu'en plus, il pensera que faire reluire ses chaussures soi-même, coûte infiniment moins cher que déranger un "homme de l'art"...Qui parlait d'économies ? et chacun sait "qu'il n'y a pas de petites économies"...

    « En repos....Des progrès, toujours... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Avril 2014 à 15:36

    Wé bof ... aujourd'hui, on ne peut plus se fier à rien ni à personne. Pas plus à un " je vous le jure, les yeux dans les yeux " qu'à un interlocuteur aux chaussures rutilantes. plus rien ne veut plus rien dire. Nous avons changé de planète voilà un certain temps, nous ne nous en étions pas rendu compte, mais depuis que les socialistes sont au pouvoir, il saute au visage, ce décalage entre les " honnêtes gens " et les autres, ceux qui profitent de ceux là = ceux qui ont encore quelques valeurs humaines, morales, éthiques ...

    Pfffff ...

    Qu'il se fasse cirer les pompes, le quiqui, ça me choque, là, comme ça, telle que l'annonce est faite. Mais ce qui me choque d'avantage, c'est son appât du gain, c'est la vraie raison pour laquelle il a du démissionner, c'est cette façon de vouloir s'en mettre plein les fouilles à tout prix.

    Ahhhh ... Jaurès, ce grand homme, doit bien se retourner dans sa tombe de là où il est ! Lui qui était un vrai socialiste, au sens premier du terme, lui qui faisait ce qu'il disait, disait ce qu'il faisait, et n'avait qu'une philosophie : celle du parti.

    Les socialistes, c'est comme les syndicalistes : has been. Plus aucune raison d'être. Inadaptés à la société d'aujourd'hui. Qu'on les atomise une fois pour toutes.

    Pour ça, je ne suis pas inquiète ... c'est en train de se faire !

    2
    Mardi 22 Avril 2014 à 15:38

    Sourire : j'ai envie de titrer votre billet : tiens ! ... ils existent encore, les socialistes ? ...

    3
    Mardi 22 Avril 2014 à 15:55
    Fabymary POPPINS

    je crois que plus rien ne m'étonne venant de la classe politique. Par contre les cireurs de chaussures je ne savais pas qu'il y en avait encore, bises à vous Magitte

    4
    Mardi 22 Avril 2014 à 16:28

    On a avec  Cahuzac, compris que les politiques savaient mentir les yeux dans les yeux des français, il y a même une école pour ça, l' ENA !

    En fait on reproche au  bonhomme d' avoir touché des sommes rondelettes d' un laboratoire qu' il était sensé surveiller !

    juge et partie donc !

    Lorsqu' on peut se le permettre, on peut donner libre cours à  ses manies, en l' occurrence les chaussures fabriquées sur mesures !

    On comprend alors que ce genre d' homme ne peut comprendre les problèmes de ceux qui ont déjà du mal à survivre !

    Ils me dégoutent !

     Bonne soirée

    bisous

    5
    Mardi 22 Avril 2014 à 16:58

    Bon on n'est pas ici pour causer politique, mais c'est Magitte elle-même qui nous tente, la vilaine !

    Ce que dit Bicar est tellement vrai que ça explique les derniers résultats électoraux : les gens (sincèrement) de gauche n'ont pas été voter.
    Ont-ils compris le message là-haut ?
    Pensez-vous, ils continuent. En pire.

     

    6
    Mardi 22 Avril 2014 à 16:58

    A tous, merci de vos commentaires qui renforcent mes idées...A qui se fier ? Plus de morale, plus d'éducation, plus de conscience...les chaussures brillantes ne feront rien à l'affaire ! Paraître et être...c'est bien différent.

    Je vais finir par regretter "mon temps" ! encore que nous avions bien eu l'affaire Stavinsky...Quel bourbier celle-là ...

    Bicar de Siècle - Un article intitulé "tiens ils existent encore...les socialistes" serait très certainement intéressant ! Allez-y !

    7
    Mardi 22 Avril 2014 à 17:08

    Leoned - Vous avez raison, il ne faut pas parler politique d'autant plus que je n'y connais rien ! Mais ce n'est pas de la "vraie" politique, c'est le fruit de mes réflexions !  Penser n'est pas agir !....

    A tous, je souhaite une bonne fin de journée...

     

    8
    Mardi 22 Avril 2014 à 17:25

    Geneviève, ne me provoquez pas ! Hin ???!!! Surtout, ne me provoquez pas ! Vous savez à quel point je suis capable du pire !

    Mais aujourd'hui, ma " patate " a du plomb dans l'aile ... la vie est réellement difficile pour tous et ses réalités commencent à avoir raison de mon énergie. Alors ... un billet sur le sujet, oui, certainement (je ne sais pas me taire) mais ... quand j'aurai retrouvé un semblant d'énergie. Pour l'heure, je suis comme la plupart de mes semblables : un peu asphyxiée.

    9
    Mardi 22 Avril 2014 à 19:03

    Allez, je me tiens tranquille...dormez en paix ! mais surtout, ne vous taisez pas, trop de gens le font en ce moment ! il faut dire tout haut ce qu'on a sur le cœur !!!

    10
    Mardi 22 Avril 2014 à 23:21

    Bonsoir Geneviève, si la nuit porte conseille dit-on, alors ce qui la précède en est l'analyse. Mes aïeux maternelles étaient Celtiques. Ils disaient qu'à mesure qu'on gagnait en puissance, à mesure qu'on montait les marches du pouvoir, on s'approchait de plus en plus des puissances du mal, le mal étant précisément la violence faite aux autres pour être devant eux, pour les dominer par le pouvoir et la gloire. Je crois que c'est là un enseignement profond. Dans la douleur sociale, c'est à dire dans le mal que nous nous faisons les uns aux autres, on retrouve quelque chose ayant trait, justement, à la puissance, à la gloire et au pouvoir. Si je pouvais aider à définir une morale actuelle, je dirais que le sage, le pur, le saint, c'est celui qui ne cherche ni le pouvoir, ni la gloire, ni la puissance, ni à devenir un exemple.winktongue 

    J'ai du mal avec ce décalage horaire. Heureusement, que je travaille comme une forcenée, afin d'être épuisée. La semaine dernière, j'ai travaillé à Paris et cette semaine, c'est le repos complet (enfin presque). On a pu même manger dehors. J'espère ne pas avoir fait cinq fautes, car je n'écris presque plus en français. Bonne nuit. Amicalement, Pimprenelle 

    11
    Mercredi 23 Avril 2014 à 07:54

    Bonjour Pimprenelle . Vous n'écrivez peut-être plus beaucoup en français, mais...vous écrivez bien et vos commentaires sont toujours intéressants. Je crois que vos aïeux avaient raison et que, ce qui gâche tout, c'est le pouvoir ! Rester une "petite violette" discrète est certainement la meilleure façon de ne pas être tenté ? oui, mais...

    Vous êtes donc retournée aux Etats-Unis si je comprends bien ? Et il y fait beau ? Ici, c'est "mitigé", tout au moins dans la région toulousaine. Mais il fait très doux.

    Il n'y a pas longtemps que j'ai ouvert les yeux ! en avant pour la journée ! Je vous envoie mes amitiés. Où que vous soyez, passez une bonne journée !

     

    12
    Mercredi 23 Avril 2014 à 09:23

    Bonjour Geneviève,


    Tiens moi non plus je ne savais pas que le métier de cireur de chaussures existait encore !!


    Bon mercredi, beau soleil chez nous.

    13
    Mercredi 23 Avril 2014 à 09:30

    Bonjour Geneviève, je suis toujours en France. Je repars le 9 mai. Bonne journée. Amicalement, Pmprenelle

    14
    Mercredi 23 Avril 2014 à 09:59

    Bonne journée "estivale" sur notre sol commun ...Merci pour cette précision.
    Amicalement,

    15
    Mercredi 23 Avril 2014 à 10:04

    @ Chris - Quand vous serez à la tête de l'état, vous y aurez droit !!!!wink2

    En attendant ce grand jour, passez une bonne journée.

    Avec mes amitiés.

    16
    Cotentine
    Mercredi 23 Avril 2014 à 10:31

    je disais donc "pour une fois ,qu'un homme avoue un cirage de pompes " ,il ne faut pas le blâmer !!!     arrivera ,n'arrivera pas ?

    17
    Cotentine
    Mercredi 23 Avril 2014 à 10:45

    Je pense que l'erreur vient de chez moi ,je suis obligée de recourir à" Bouche cousue " pour retrouver votre article du jour  !!!!! moralité ,j'ai dû cliquer sur ce billet ,pour vous installer confortablement dans mes favoris  ......MAGITTE  ,BOUCHE COUSUE , ! ah non  ,tout y est dit en douceur et c'est bien plus convainquant  ! !,si seulement ,tous les griefs pouvaient s'exprimer avec votre humour !

    18
    Mercredi 23 Avril 2014 à 16:49

    L'essentiel est que vous puissiez me lire, ce dont je vous remercie ! Mon humour pour exprimer mes griefs...soit, j'accepte...peut-être aussi un peu de mon mauvais caractère ! celui-là, je ne suis jamais arrivée à le dompter ! Et il faut bien avouer qu'il a fort à faire en ce moment !

    19
    Vendredi 25 Avril 2014 à 08:37

    Chère Geneviève,


    Contente de trouver un moment pour vous lire, il faut dire que je viens de passer une nuit blanche mais même pas pour faire la fête. Non, je ne suis pas malade mais je vous ai déjà parlé de la Madame Pasd'bol que je suis, je viens de passer une journée noire qui s'est terminée par une nuit blanche.


    Comme je suis d'un naturel battant depuis toujours je m'accroche mais il faut du courage quelquefois pour résister à tout. Je vais tenter de trouver un moment lundi pour vous téléphoner et bavarder de tout et de rien avec vous. Comme nous aimons le faire. J'ai profité de ce matin pour écrire un billet plus long pour rouspéter moi aussi.


    J'aime beaucoup l'idée de l'étude que vous proposez "chaussures sales et conscience nette". Ceci dit, je fais partie d'une famille dans laquelle on aimait les deux : chaussures et conscience nette d'après ce que ma grand-mère m'a raconté. Son beau-père boulanger dont les chaussures brillaient toujours comme celles de mon père, maçon. Je dois avouer que je suis moins maniaque aujourd'hui que dans ma jeunesse et surtout depuis le jour où quelqu'un m'a dit que le comble de la maniaquerie c'était de cirer la semelle de ses chaussures, ce que je faisais, j'étais jeune et j'avais du temps libre. 


    Le cireur de chaussures existe encore en France ? Tant mieux, c'est utile et c'est un petit boulot. Je croyais simplement qu'il n'existait plus que des cireurs de pompes et là il y a pléthore !


    Une remarque, je n'ai plus l'information que vous avez répondu à mon commentaire, comme cela se faisait avant.


    Bisous et bonne journée.

    20
    Vendredi 25 Avril 2014 à 10:51

    Bonjour Françoise ! je réponds tout d'abord à votre dernière question...je crois qu"EKLABLOG a encore eu des ennuis hier. Je réponds toujours aux commentaires...désolée, mais hier, ça ne marchait pas bien (je n'étais pas avisée par mail des commentaires qui m'arrivaient ! ce n'est pas la première fois....)
    Concernant les cireurs de chaussures, ils doivent être moins nombreux que les cireurs de pompe ! Mon mari aussi astiquait ses chaussures tous les jours et demandait aux enfants d'en faire autant..."Bien chaussé, bien coiffé" avec ça, on allait au bout du monde !
    Bon, ce MORELLE a pensé pouvoir disposer de nos sous pour ses godasses (entre autres).
    Quel galimatias ! et que d'escroqueries petites ou grandes...Dans quelle république sommes-nous ?
    A bientôt au fil Françoise...nous referons le monde !


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :