• "T'as beau courir...tu ne le rattraperas pas"...

                        Mais quoi donc ?

     

                        Mais le temps bien sûr ! Moi, je me souviens d'un temps, quand j'allais à l'école, où la course matinale faisait partie de mes occupations de rattrapage ! Toujours en retard, je partais en courant ce qui ne m'empêchait pas de rester à la porte de la classe...J'étais alors dans une école libre et on faisait la prière avant de commencer la journée...Cette prière, je la faisais presque toujours dans le vestiaire, toute seule...Pas le droit de déranger...et en plus, il y avait une punition à la clé ! Je croyais toujours que "j'avais le temps"...et il m'arrivait de partir en même temps que mon père qui allait travailler à PARIS en voiture...J'avais beau lui faire les yeux doux, lui dire que j'allais me faire punir, il était intransigeant et ne voulait pas me véhiculer ! Ah à cette époque, les parents ne vous conduisaient pas en voiture...il nous fallait marcher ou...courir suivant le cas ! Question de génération...

     

                        Je me souviens de cette formule "le temps perdu ne se rattrape jamais"...Et c'est tellement vrai ! Alors que nous habitions en banlieue et que nous travaillions à PARIS, mon mari (toujours en avance lui !) me disait "c'est curieux, tu ne prends jamais le train que tu voulais prendre, tu prends celui d'après"....Mon frère, alors que nous étions étudiants, me faisait à peu près le même reproche !"Les gens sont méchants vous savez..." Est-ce que je perdais vraiment mon temps alors ? Non, je croyais que j'avais "toujours le temps d'entreprendre quelque chose avant de partir"...nuance...Défaut d'évaluation...il faut dire que les maths et moi ... ça n'est pas le grand amour... Ah par exemple, être en retard à un rendez-vous de médecin ou autre, je n'admets pas...Je pense aux personnes qui me suivent et qui ont sûrement aussi des obligations...Penser aux autres, c'est ce qu'on m'avait appris jadis...Etre en retard n'est pas toujours perdre son temps, mais c'est souvent le faire perdre aux autres...

     

                         Ce temps qui nous est imparti et dont je profite il faut bien l'admettre (!), dès ma plus tendre enfance on me recommandait de ne pas le perdre...On ne peut pas le rattraper paraît-il...

     

                          Mais qu'est-ce qui a bien pu me faire penser à tout ça aujourd'hui ? Peut-être le temps que j'ai perdu hier soir en essayant de mettre en route ma télévision ? Puis mon téléphone ? puis Internet ? Rien ne marchait...J'ai "raté" les nouvelles à la télé (mais ça ce n'est pas grave...les mêmes sont reproduites à diverses heures...). Je n'ai pas pu téléphoner...(pas drôle quand on est bavarde !), je n'ai pas pu aller sur les blogs et ça, c'est dramatique ! Je me rattrape aujourd'hui, histoire de faire mentir cette expression....


    « D'une époque à l'autre...."Bizarre...vous avez dit bizarre ?"... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Juin 2012 à 09:30

    heureusement qu' un proverbe vient toujours au secours d' un autre, et s' il se peut que le temps perdu ne se rattrape jamais, on dit aussi qu' il n' est jamais trop tard pour bien faire !

    Et s' il est vrai que je suis toujours en avance, il est tout aussi vrai que ceux qui doivent me recevoir sont le plus souvent en retard !

     bonne journée

     bisous

    2
    Vendredi 29 Juin 2012 à 15:26

    "Avant l'heure c'est pas l'heure, après l'heure, c'est plus l'heure" !!! L'exactitude est une vertu bien difficile à appliquer...
    Bonne journée !

    3
    Vendredi 29 Juin 2012 à 21:03

    Je me reconnais bien dans cette jeune fille, et avec le temps, la "guerre des montres n'a pas changé

    4
    Vendredi 29 Juin 2012 à 23:09

    Retards...que de punitions ils m'ont apportées !

    5
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 09:30

    Etre en retard n'est pas toujours perdre son temps, mais c'est souvent le faire perdre aux autres...

    Voilà qui est bien vrai et qui est une preuve de manque de respect d'autrui. Je pense illico  à notre charmante médecin toulousaine, spécialiste des veines, dont vous avez découvert le manque de savoir-vivre éhonté. Les retards chez le médecin se comprennent en particulier chez un gynécologue accoucheur, un généraliste éventuellement, mais chez l'ophtalmo, le dermato ou le phlébologue... c'est autre chose : je m'en foutisme sans aucun doute. Abuser du temps d'autrui, temps qui ne peut être facturé donc considéré comme sans valeur.

    Qu'en pensez-vous ?

    Au fait, j'ai moi aussi "sauté" des cours une fois, l'après-midi, pour aller avec ma meilleure amie du moment, voir "Easy Rider". Souvenirs, souvenirs...

    6
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 10:43

    Ces retards qui ont empoisonné ma jeunesse ! Je me suis enfin corrigée mais j'y ai mis le temps !
    Vous avez sauté un cours ? c'est du joli ! A ma grande honte, j'avoue que je ne l'ai jamais regretté...la guerre étant arrivée quelques mois après, la période insouciante était terminée !

    7
    Mardi 3 Juillet 2012 à 09:55

    L'exactitude pour moi est importante, je n'aime pas être en retard ou faire attendre !

    Ne laissez jamais le temps au temps. Il en profite. Jean Amadou.

    Bon mardi sous le soleil

    8
    Mardi 3 Juillet 2012 à 10:37

    Pour moi, jadis, c'était un problème...mais je n'aime pas faire attendre !

    J'aimais beaucoup Jean AMADOU et je trouve que sa "maxime" est très juste !

    Chaleur aujourd'hui...ne nous plaignons pas....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :