• Souvenirs de constructions "économiques"....

                                           C'était dans les années 1920/1930...

                        Je me souviens de ces pavillons construits en pierre meulière, dans ma banlieue parisienne, lorsque j'étais enfant...Après la grande guerre, il y eut déjà des difficultés à se loger. Notre époque n'a pas lancé la mode !Je relève sur Wikipédia, le texte ci-dessous qui expliquera mieux que moi !

     

                       

    "La loi Loucheur du 13 juillet 1928, votée à l'initiative de Louis Loucheur, ministre du Travail et de la Prévoyance sociale entre 1926 et 1930, a prévu l'intervention financière de l'État pour favoriser l'habitation populaire, alors que, jusqu'alors, il s'agissait d'initiatives privées, ou, depuis la Loi Bonnevay, d'interventions communales, en ce qui concerne les HBM. Elle élargit notamment le rôle de la Caisse des Dépôts, qui depuis 1905 est chargée de financer le logement social[1].

    Les particuliers pouvaient en particulier emprunter à taux réduit afin d'acheter un terrain et d'y faire construire un pavillon. Tout en laissant chaque propriétaire libre de choisir l'entrepreneur, le matériau et le plan de sa future maison, l'État mandate un de ses architectes pour suivre et vérifier la qualité de la construction.

    La loi prévoyait également le financement de la construction de 200 000 logements HBM et de 60 000 logements à loyer moyen.".

     

                           Ils étaient pour la plupart beaux et coquets ces petits pavillons, constitués en lotissements. Les heureux bénéficiaires avaient été aidés par l'état, avec des taux de prêts très attractifs. C'était un rêve qui se réalisait pour beaucoup...Confortables pour l'époque, ces maisons étaient entourées de jardins de quoi satisfaire les futurs jardiniers. Beaucoup de mes camarades de classe y habitaient. Que sont-elles devenues ? Dans ce val d'Athis et de Juvisy, beaucoup ont cessé de vivre en 1944 et ont été remplacées par d'autres maisons toujours en meulière. Un peu avant la seconde guerre mondiale, on avait assisté à la construction d'immeubles locatifs qu'on appelait alors HBM (habitation à bon marché), ancêtres de nos HLM actuels. C'était déjà un grand pas de franchi...Puis la guerre est arrivée, plus de constructions, mais des démolitions....Et la crise du logement est revenue...On a commencé à retrouver à se loger sans donner "de dessous de table", au début des années 1960....Mais le prix des loyers avait flambé et...l'habitude en étant prise, est resté élevé !

     

                            Est-ce mes idées "vagabondes" qui m'ont fait repenser à ces pavillons de banlieue aujourd'hui ? Peut-être...Et il faut bien le reconnaître, si le temps passe apportant certains progrès, certains soucis sont toujours les mêmes pour des familles modestes...

    « Comme le temps passe...Tout espoir n'est pas perdu... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Mai 2010 à 19:07

    Tiens à Marseille il y a le Groupe Louis Loucheur.

    Bonne soirée, le soleil est revenu

     

    2
    Vendredi 28 Mai 2010 à 20:32

    Je pense qu'il n'était pas qu'en région parisienne.
    Beau temps également ici.

    3
    Samedi 29 Mai 2010 à 14:16

    Quelques souvenirs de cette époque dans les limites périphériques de Paris

    http://pistol-boule-bringe.over-blog.com/article-28517584.html

    4
    Samedi 29 Mai 2010 à 15:30

    Pas mal de constructions de ce genre en effet à la périphérie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :