• Souvenirs d'un été très chaud...

                             Eté 1953...

                             Après deux mois d'arrêt de travail pour cause "d'arrivée d'un petit garçon", me voici repartie à mon travail, en plein été...Habitant en banlieue je travaillais à PARIS, dans le vingtième arrondissement, à la porte de Montreuil...Belle petite trotte à faire tous les jours, un peu de marche jusqu'à la gare puis train, métro et re-petite marche jusqu'à mon bureau. Je n'apprends rien à personne, c'est un peu fatigant, surtout quand il fait très chaud ! Et sapristi, qu'il faisait chaud cet été-là ! La société qui m'employait importait, fabriquait et vendait des réfrigérateurs...Nous en avions un à notre disposition et il travaillait le pauvre ! Bouteilles d'eau, de coca-cola, fruits, glaces...il était bien rempli  ! Et les glaçons, il nous en fabriquait "à la demande"..Nous en mettions même à prendre dans des bacs que nous portions à l'atelier...On squattait !

                             Pas de climatisation à cette époque, tout au moins en France ! Dans les bureaux, on travaillait dans la pénombre, volets fermés aux trois-quarts...On laissait juste un peu de clarté pour voir où nous posions nos doigts sur le téléphone ou sur nos machines à écrire..Tout le personnel, du directeur à la jeune dactylo, transpirait....Et on se plaignait à qui mieux mieux, ce qui n'arrangeait rien ! répéter "il fait chaud" n'a jamais rafraîchi personne...Mais bon, ça soulage ! Et il fallait penser à repartir le soir, en sens inverse : petite marche, métro, train et re-marche, mais en banlieue cette fois, en passant sous les ombrages ! Le métro, le train, quand ces deux moyens de transport ont bien roulé toute la journée et véhiculé un grand nombre de voyageurs perdant l'eau de toutes parts (si vous voyez ce que je veux dire), vous êtes très pressés d'arriver chez vous ! 

                             Et à cette époque, j'avais cette chance inouïe, de travailler "dans les réfrigérateurs" ! Chaque employé remportait à son domicile, des glaçons qui étaient bien appréciés par les conjoints et les enfants ! deux bacs chacun, c'était le lot ! Et vous pensez sans doute qu'ils arrivaient fondus ? Pas du tout ! Un petit truc tout simple vous permet de les garder environ deux heures : vous emballez les bacs contenant les glaçons d'abord dans un torchon (pour la propreté) puis le tout dans des feuilles de journaux...ça vous fait une glacière ! Le tout au fond d'un sac se transporte facilement et attend le moment de la dégustation ! On n'avait pas de frigo alors, mais on avait des idées ! Et je puis vous certifier que j'étais très attendue par les miens qui grâce à cette astuce, buvaient frais ! Depuis cette époque, j'ai connu d'autres étés chauds, mais les progrès étant arrivés et avec eux les facilités pour s'équiper, à nous les réfrigérateurs, les climatiseurs, les ventilateurs....Mais je n'oublie pas mes transports de glaçons de 1953...Et j'y repense aujourd'hui qu'il fait si chaud et lourd dans ma région...Je crois que nous aurons un orage sous peu....

    « Cette nuit-là.....1969Quand cinq centimes...c'était un sou ! »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Juillet 2009 à 16:35
    Ici aussi, ça sent l'orage...
    J'aime ces bouts de toi que tu nous mets ponctuellement...
    Amitiés 
    2
    Mardi 21 Juillet 2009 à 17:26
    Tiens 1953, l'année de naissance de mon frère.
    A mon travail, il n'y a pas de clim, il recommence à faire chaud, et là je ne suis pas ou plutôt plus motivée, la preuve  je me promène sur votre blog
    Bonne fin de journée
    Amitiés 
    3
    Mardi 21 Juillet 2009 à 17:32
    Mais c'est un excellent travail de se promener sur mon blog ! (je plaisante) ! Il fait un temps très lourd ici aujourd'hui...
    Bon courage !
    4
    Mardi 21 Juillet 2009 à 18:38

    Je ne peux plus mettre des années sur les étés. Je me souviens seulement qu’il y eut de grosses chaleurs certaines années, quand j’étais petit ! Ce n’est pas une nouveauté d’avoir chaud en cette saison. Et la canicule n’est pas là chaque année, contrairement à ceux que d’aucuns disaient ! Amitiés. Loic

    5
    Mardi 21 Juillet 2009 à 18:59
    Années spéciales pour moi, ce qui me permet de m'en souvenir ! 1947 - 1953 - années de naissance de mes fils, Fortes chaleurs ces deux années. Ces jours-ci, il fait chaud, mais rien à voir avec la canicule...
    6
    Mardi 21 Juillet 2009 à 21:50
    1947 dont vous parlez Geneviève, a été je crois, un grand millésime pour les vins.En tout cas je retiendrai votre méthode de conservation des glaçons.Vous avez exercé plusieurs emplois ou je me trompe Geneviève ? Bonne soirée à vous!
    7
    Mardi 21 Juillet 2009 à 22:23
    Je ne sais pas si c'était un bon millésime pour les vins...pour moi oui ! notre premier enfant !
    8
    Mercredi 22 Juillet 2009 à 09:05
    Même chose pour notre premier frigo...en 1956 ! Un Frigeco...Nous l'avons gardé longtemps, puis passé à notre fils...c'était du "costaud" à l'époque !
    9
    Mercredi 22 Juillet 2009 à 21:25
    Une aubaine par un été caniculaire !
    10
    juvisienne
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:09
    A Paris, en ces périodes de grosses chaleur, on pouvait acheter des blocs de glace... qui ne duraient que peu de temps...et donc on était obligés de faire ses courses chaque soir, en rentrant du travail, si on voulait avoir des produits frais .. Le 1er frigo ! oh! je l'ai amoureusement gardé pendant plus de 15 ans...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :