•               C'est ce que j'avais fait il y aura bientôt 7 ans ! Alors que j'écrivais des articles de souvenirs qui étaient publiés grâce à la gentillesse d'un blogueur de la région parisienne (www.dandylan.over-blog.com) dans ses "carnets de voyage à Athis et la région", il m'est venu à l'idée un jour de créer mon propre blog et de raconter tout ce que j'avais à dire ! Ce fut le blog "magitte.com". ! A mon âge, je trouvais que j'avais bien des choses à raconter...Nous étions en 2008...et j'avais déjà près de 86 ans ! Une vraie jeunesse... Je me souviens que ce "dandylan" avait laissé ce commentaire sur mon premier article "alors maintenant, on vole de ses propres ailes" ! Cet homme, je lui dois beaucoup, puisque c'est lui qui m'avait "mis le pied à l'étrier" et m'a donné le goût de raconter un tas de choses ! De mes souvenirs d'enfance passés dans la région parisienne, à mes souvenirs d'adolescente de guerre, souvenirs du bombardement de JUVISY compris (ce fut même mon premier article sur son blog), souvenirs heureux ou tristes, souvenirs de la région "comme elle était avant"..., tout y a passé !

                  Et voilà comment je me suis retrouvée un jour de Mai 2008, avec mon propre blog à alimenter ! Le temps a passé trop vite à mon gré...j'ai pris de l'âge (encore !) et écrire est devenu pour moi comme une seconde nature ! Et surtout, en plus de m'aider à continuer à vivre presque normalement, j'ai eu le plaisir de vous connaître, amis lecteurs qui me suivez fidèlement. Connaissances virtuelles, peut-être, mais combien importantes pour moi...Visuelles aussi parfois...ou même téléphoniques et correspondance par mails interposés ! Le bilan de ces années : POSITIF ! "Non, rien de rien, non je ne regrette rien" ! A cette époque, on me désignait comme "la mamie blogueuse"...Ce n'était pas courant les gens de mon âge qui allaient sur Internet et "maniaient" l'ordinateur...J'avais même eu droit à un article de journal (Le Parisien je crois) ! Et je me souviens de Véronique (maintenant Bicardesiècle) et de l'article me concernant publié sur son blog...Je ne la connaissais pas du tout... C'était élogieux, gentil et amical...Que du bonheur !

                  Alors, encore une fois, je dis un grand merci à tous ceux qui m'ont aidée activement ou moralement à poursuivre mon petit bonhomme de chemin. Et je n'oublie pas les disparus dont Armide et ses "Promenades avec mon chien", qui m'a fait redécouvrir PARIS...(sur over-blog). Et sur ce blog, Leoned qui m'a dépannée plus d'une fois...Armide et Leoned partis pour un pays dont on ne revient pas ...

                  "Voler de mes propres ailes" ? Grâce à ce blog, je le fais presque chaque jour avec grand plaisir...et cela m'apporte tellement . Je ne vous promets rien, mais je vais essayer de continuer...encore "un certain temps" ....

                 

     

    Google Bookmarks

    4 commentaires
  •               Parlant, aux informations de 13 heures, du retour en grâce du "TRAM" dans les grandes villes, la journaliste Elise Lucet  a dit cette phrase : "C'est en regardant le passé qu'on prépare l'avenir" phrase peut-être empruntée...mais à qui ? Ce qui est certain, c'est que cette citation je l'ai aussitôt "faite mienne" !

                  J'ai connu les trams dans mon enfance...et je les connais à nouveau depuis bien des années. Bien sûr, ils ont été perfectionnés, ils sont infiniment moins brinquebalants donc moins bruyants que ceux de mon enfance . Pour les avoir utilisés souvent lorsque j'habitais MONTPELLIER, je peux certifier qu'ils sont beaucoup plus confortables...Moins folkloriques sans doute...Personne pour poinçonner votre billet avec ce petit appareil dont il fallait tourner une manivelle...Maintenant, on vous fait confiance, vous faites cette opération vous-mêmes ! Ils sont surbaissés et à "ras du trottoir", ce qui me permettait de prendre le tram en emmenant mon mari dans son fauteuil roulant...Souvenirs...

                  Je regarde souvent vers mon passé...Est-ce pour préparer mon avenir ? Je n'en suis pas certaine, mon avenir se confondant assez avec mon présent ! Non, la raison en est que j'aime à revivre certaines époques, que mes souvenirs sont "sacrés" ! ils sont à moi et j'y tiens...ils m'aident souvent à m'évader de l'époque actuelle qui n'est pas toujours drôle, il faut bien le reconnaître ! Depuis cette année très ancienne qui a vu le jour de ma naissance, que de choses se sont passées. Tout s'est modernisé et c'est un bien ! Mais n'a-t-on pas voulu "aller trop vite" ? Que ce soit en progrès techniques, en éducation...? N'a-t-on pas voulu voir dans les progrès techniques une source de profits ? L'éducation "en a pris un coup"...De trop rigide, elle est passée à beaucoup trop laxiste...

                  Revenons aux trams qui circulent à nouveau dans presque toutes les grandes villes depuis une trentaine d'années...Je me souviens qu'à PARIS, tout avait été enlevé, rails compris...Et maintenant ? on s'aperçoit qu'ils ne gênent pas tellement et sans doute moins que les voitures et autobus....

                  La modération semble avoir été oubliée...elle a rejoint le bon sens et le...juste milieu !

                  Je regarde mon passé et je prépare mon avenir : je serai "ergoteuse" de profession ! j'en prends le chemin ....

    Google Bookmarks

    7 commentaires
  •               Nous allons bientôt commémorer les 70 années du retour "à la vie" des hommes et femmes réchappés des camps de concentration ! Et je me souviens....

                  Nous allions avec ma mère à PARIS, à la gare de l'Est, voir ceux qui revenaient et que nous pourrions connaître...Ma mère y tenait en souvenir de mon frère tué au combat en Juin 1940 et de ses camarades (anciens de son collège ou scouts) dont certains ayant voulu rejoindre la résistance, avaient été déportés par les allemands...Et en particulier son chef Scout Jean LEGOURD...mort de faiblesse en déportation et qui n'a pu revoir la France ni sa famille ! Aller à la gare de l'Est les accueillir, c'était leur rendre hommage à tous, eux qui avaient été victimes de la barbarie nazie.

                  Peut-on parler vraiment de retour à la vie pour tous ces gens coupables seulement de n'être pas nés Aryens ou de vouloir défendre leur pays occupé ? L'arrivée de tous ces hommes et femmes en gare nous laissaient sans voix...L'horreur à ce point, on ne pouvait l'admettre...J'avais très bien connu Jean LEGOURD, ce jeune homme grand et fort qui ne pesait plus que 30 kgs au moment de son décès! on ne pouvait l' admettre. Ce qui faisait dire à ma mère : "Mon fils a été tué à la guerre, mais je préfère ça...Il a moins souffert moralement" . Oh, elle n'était pas jalouse et pensait aux parents, aux familles de tous les déportés. Et combien, en arrivant à PARIS, n'ont pu retrouver les leurs aussitôt, leur état de santé ne le permettant pas...

                  Quelle époque ce fut...Elle est à ne pas oublier, JAMAIS...Mais qui pourrait oublier cette cruauté d'un homme, d'un fou, d'un illuminé ? Qui pourrait oublier qu'il a existé des chambres à gaz ? Aucun homme digne de ce nom...Que cette commémoration fasse prendre conscience à tous que les vies, quelles qu'elles soient et de quelques origines qu'elles soient, sont à respecter. "Aimons-nous les uns les autres". Appliquons ce précepte afin de vivre ensemble !

                  Et puisque demain sera le dimanche de Pâques, je vous souhaite à tous une bonne journée !

                 

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  •               Mes enfants sont repartis, après ces "presque 3 jours" passés près de moi ! Et depuis...je pense ! 1953 ! ce 4 mars au matin venait d'arriver notre "petit dernier" , après quelques difficultés pour moi...Il était très attendu par ses parents, son frère aîné âgé déjà de 5 ans passés, et sa sœur, encore un bébé de 22 mois ! Celle-ci fut déçue, elle attendait un petit frère (ou sœur) qui pourrait immédiatement courir avec elle ! Elle disait aux infirmières, voyant ce bébé dont les jambes étaient bien serrées dans un lange "c'est pas un bébé ça, il a pas de jambes" !!! C'est qu'à cette époque, on emmaillotait encore les bébés ! Notre fille se  représentait autre chose très certainement ! Quant au grand frère, il était en admiration devant ce garçon qui arriverait bien, un jour ou l'autre, à jouer avec lui...Déjà un clan à part "entre hommes" !

                  Ce trio d'enfants a été nos soucis et nos joies...Et de tous j'ai gardé des souvenirs. Souvenirs des bébés qu'ils ont été, des enfants d'âge scolaire, des jeunes qui ont commencé leur vie d'adultes et nous ont peu à peu laissés, mon mari et moi, passer de 5 à 2 ! Puis ils ont fondé des familles à leur tour...C'est la règle logique, et ils nous ont donné des petits-enfants que nous réunissions au moment des vacances...et même en cours d'année. Et ces petits-enfants sont devenus eux-mêmes adultes...et à leur tour, ont eu des enfants...A 57 ans, notre fils aîné nous a quittés, atteint par cette maladie terrible qui lui a laissé peu de répit !

                   La roue tourne...

                   Et maintenant, mes deux derniers enfants sont en retraite ! je n'arrive pas à y croire ! et pourtant....Toutes ces images qui défilent dans ma tête et qu'on appelle "souvenirs" sont là pour prouver, s'il en était besoin, que j'ai atteint "un certain âge".... et que pour eux, l'heure de la retraite est arrivée ! Moi, je veux bien avoir vieilli, mais j'ai du mal à imaginer que ces "petits" en ont fait autant ! je les revois jouant ensemble, se chamaillant pour des bêtises, mais se "soudant" quand papa ou maman se mêlaient de leurs chamailleries !

                   Je n'aurais jamais pu vivre sans avoir d'enfants....malgré tout le souci qu'ils nous donnent parfois. Mais c'est ça la vraie vie....Les souvenirs s'amoncellent et ils ressortent à l'occasion d'un anniversaire par exemple !

    Google Bookmarks

    4 commentaires
  •               Hier soir, regardé à la télévision l'émission "Hier encore" présentée notamment par Charles Aznavour dont les vingt ans sont déjà loin, tout comme les miens ! Il a d'ailleurs écrit une fort jolie chanson "Hier encore, j'avais 20 ans..." Mais oui, il semble que c'était hier ! Pour moi, mes 20 ans sont arrivés sans crier gare, en pleine guerre. C'était à Noël 1942...Nous étions en "pleine tristesse" alors...Nous avions appris peu de mois auparavant que mon frère avait été tué le 9 juin 1940, alors que nous nous demandions toujours ce qu'il était devenu...Pas question de les fêter ces vingt ans qui ne font pas partie de mes bons souvenirs...20, 21 idem...Et en Avril 1944, le bombardement de JUVISY avec la perte de notre maison "corps et biens", n'a rien arrangé ! Mes parents ne m'ont autorisée à recevoir quelques amis en l'honneur de ces vingt ans passés sous silence, qu'au printemps 1945....Je n'ai, hélas, pas été la seule en cette période douloureuse à voir sa jeunesse "zappée" ! et à avoir bénéficié contre son gré, d'un "rajeunissement" bien involontaire...

                  C'est en repensant à cette période que j'ai apprécié les chansons qui étaient présentées hier ! Toutes, je les connaissais toutes ! celles de mon enfance, de mon adolescence, et même quelques unes un peu plus tardives ! Charles Aznavour a rappelé que jadis, alors qu'on n'avait ni radio, ni télévision, les chanteurs des rues et des cours faisaient connaître à tous ceux qui le voulaient, paroles et musique devenant succès du jour ! Je les revois ces chanteurs de rues...Ils entraient dans les cours des immeubles et "donnaient l'aubade". Les gens alors ouvraient leurs fenêtres et lançaient quelques pièces...C'était le gagne-pain des chanteurs. Et il y avait ceux qui restaient aux coins des rues, chantant également et vendant les "partitions" pour quelques sous...vous disposiez alors de la musique et des paroles. Pas besoin de transistors....

                  Ces 20 ans que j'attendais tant, sont donc passés presque inaperçus...Et la vie a repris son cours....presque normalement...Les chanteurs ? Lorsque nos enfants étaient petits, il y en avait encore quelques uns à PARIS (peut-être aussi dans les grandes villes ?). Nos "trois" se précipitaient à la fenêtre dès qu'ils les entendaient et leur envoyaient des pièces....Radio et télévision débutantes, ne passaient pas encore "en boucle" à longueur de journée, les succès du jour !

                  "Hier encore, j'avais 20 ans"... J'ai progressé, traversé le bon et le mauvais de la vie, pleuré des êtres chers...Et si mes 20 ans réels n'ont pas été ce que j'avais espéré jadis, pour le reste....je crois que je ne dois pas me plaindre....30, 40, 50, 60,70,80,90 ans ! toutes mes "dizaines" ont été fêtées auprès des miens....A quand la prochaine dizaine et surtout arriverais-je jusque là ? Je ne suis même pas certaine de le souhaiter...

                 

    Google Bookmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique