• Souvenir pluvieux......

                  Cela se passait en octobre 1944 ! C'est donc un souvenir de guerre, celle de 1939/1945, celle qui m'a tant marquée et dont je reparle assez souvent !

                  Ainsi que je l'ai déjà raconté, nous avions des tickets pour tout, y compris pour l'habillement ! Et ce que nous trouvions à acheter était fait avec des tissus.....de guerre ! c'est-à-dire que ce n'était pas de très bonne qualité. Je devais aller au mariage d'une amie et il me fallait acheter ce "quelque chose" qui me mettrait en beauté et que je pourrais remettre "après" ! Les bons de vêtements n'étant pas "à profusion" il fallait que nos achats soient "profitants" comme aurait dit ma bonne grand-mère lorraine !

                  Et voilà, j'avais trouvé un beau petit tailleur que je revois encore ! il était en lainage,d'un joli gris-bleuté et m'allait très bien. J'étais contente de moi et surtout de ma trouvaille ! Comme prévu, cet ensemble m'a servi à nouveau après la cérémonie...Même pour aller en bicyclette il était pratique...Et la bicyclette était alors mon moyen de transport obligé et...préféré ! Pas de déplacement sans elle qui me conduisait où je voulais ! Un jour où le temps était particulièrement gris, on peut même dire orageux et pluvieux, bien équipée avec cet ensemble, me voilà partie courageusement chevauchant "mon double" (j'ai nommé ma bicyclette) ! Je n'avais plus d'imperméable, le mien étant resté dans les décombres de notre maison quelques mois auparavant ! J'espérais que je pourrais passer entre les gouttes...Et tout à coup, un orage éclate....Me voici "trempée comme une soupe", ce que mon costume "en lainage" de guerre (!) n'a pas supporté ! On disait alors que les tissus étaient faits avec de la fibre de bois...Nous avions déjà les semelles de bois, pourquoi pas les vêtements...Nous n'étions plus à un "ersatz" près, nous avions pris l'habitude pendant l'occupation ! Etre mouillée, ce n'était pas catastrophique, mais mon ensemble n'a pas supporté ! Il a montré sa désapprobation en...rétrécissant de bas en haut et de gauche à droite ! Il avait bien perdu 20cms dans chaque sens ! Si, si...je n'exagère pas ! Inutilisable, sauf éventuellement par une petite fille ! et encore !...Vous décrire à quel point j'étais déçue et fâchée...je ne le peux pas ! Tout le monde prenait : l'état qui se fichait de nous, les commerçants qui vendaient allez savoir quoi ! Et je ne pouvais pas compter obtenir d'autres bons de textile...Restrictions obligatoires ! ... Je me souviens que j'ai pu, à l'aide de la jupe et de la veste, faire faire une robe que je mettais....quand il faisait sec dehors !

                C'était un souvenir de guerre...

    « Sourire un tout petit instant....quel bonheur !Et si on laissait aux enfants leur âme d'enfant ? »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Octobre 2015 à 16:45

    je comprends la déception de voir qu' un simple orage est capable de mettre un mal un ensemble qui t' allait si bien, et ce d' autant que les bons d' habillement étaient restreints !

    La preuve, tu t' en souviens malgré les années passées !

    J' ai eu la même farce, mais  c' était en début de mariage, lorsqu' on tâtonne un peu pour tout, et par exemple qu' on lave du lainage à  une température trop élevée !

    Passe une bonne soirée Geneviève

     Bisous

    2
    Mardi 6 Octobre 2015 à 20:03

    J'aurais été furieuse aussi et finalement vous avez lancé la mode de la mini jupe et pour le haut du BOLERO, je vous embrasse

    3
    Mardi 6 Octobre 2015 à 20:43

    @ - Trublion -

    Je n'étais pas fière alors ! moi qui avais trouvé cet ensemble si beau ! il n'était plus mettable....Et quand on est jeune, ça fait partie des choses qui fâchent !
    Laver un lainage avec de l'eau trop chaude ? c'est le genre de mésaventure qui arrive "aux jeunes mariés" !!

    Passez une bonne soirée.

    4
    Mardi 6 Octobre 2015 à 20:46

    @ - Fabymary -

    Je ne sais pas si j'ai lancé une mode ! mais j'étais très en colère...Ah cette guerre ! tout nous était compté....

    Bises et bonne soirée.

    5
    Jacqueline
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 10:15

    Bonjour, Magitte

    En lisant, votre livre, j'avais noté cet incident .
    Comme quoi, vous lui avez redonné une seconde vie

    2 utilisations différentes dont une réalisée par vous même . C'est valorisant .

    C'est là ,que l'on réalise , vous aviez beaucoup de ressources en vous .

    Espérons, ne jamais connaître " une période aussi douloureuse "

    Mais, l'avenir n'est pas prometteur .

    Je vous dépose un bisou doux .

    Et je vous souhaite un très beau mois d'Octobre .

     

    6
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 12:06

    Bonjour Jacqueline,

    Pendant la guerre, il fallait avoir l'esprit "inventif" !!! Tout s'utilisait....Je pensais avoir déjà raconté cet incident (parmi tant d'autres !). Mais, je n'avais rien retrouvé dans les articles anciens de mon blog !
    J'espère bien que nous ne connaîtrons plus de tels évènements, quoique.....
    L'avenir nous le dira....
    Comment allez-vous ?
    Passez une bonne journée. Je vous embrasse.

    7
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 14:49

    C'est sûr que c'est rageant. Pour le coup vous avez eu une robe. Bon mercredi Geneviève

    8
    Jacqueline
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 15:13

    La visite de ma jeunesse (des Hautes Alpes )

    Un regain d'énergie , pleins de sourires partagés .

    Que demandez de plus . C'est bénéfique. .

    Je vous remercie pour cette attention  Magitte .

    Vous aussi prenez bien soin de vous .

    Je vous redépose un bisou doux .

     

     

    9
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 17:54

    @ - Chris -

              Rageant c'est certain ! mais on se faisait à tout !

              Bonne fin d'après-midi.


    @ - Jacqueline -

             Rien de tel pour se sentir "en forme" ! Continuez dans cette voie...Amicalement je vous embrasse. Passez une bonne soirée.

     

    10
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 09:27

    Bon jeudi. Ici beau temps mais avec du mistral. Mon billet était prévu pour demain, je me suis trompée de date... !!

    11
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 14:38

    Pas grave ! "le lecteur avait rectifié de lui-même" (selon la formule consacrée).

    Passez quand même une bonne journée.

     

    12
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 15:26

    Cela me rappelle cette scène ou la fière Scarlett O'Hara arrache les rideaux pour se confectionner une magnifique robe afin de ne pas admettre qu'elle est fauchée devant Rhett Butler ...
    Circonstances de guerre encore.

    Restait-il suffisamment de tissu de votre ensemble pour faire un rideau ?

    Merci Geneviève pour ce souvenir qui remet les choses à leur place de temps en temps. Voilà des frustrations que nous n'avons pas connues et nos enfants encore moins.

    13
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 18:05

    @ - Bibi Noz -

    Frustrations ? Nous nous y étions habitués par la force des choses ! Non, il ne me restait pas assez pour faire un rideau !!! J'ai fait faire une robe avec la jupe plissée et la veste ! C'est tout ce qui a pu être fait ! Et j'étais trop contente d'avoir pu en tirer "au moins ça" !

    En temps de guerre, si on ne veut pas être trop malheureux, il faut accepter bien des choses dont on ne veut même pas entendre parler en temps de paix !
    Et toujours garder l'espoir de jours meilleurs !Mais pour rien au monde je n'aimerais à revivre une époque semblable !

    Bonne soirée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :