• Souvenir d'un ancien film....

                        Ou "Vivre"  un film...

     

                        C'était au tout début des années 1930 ... Le cinéma parlant en était encore à ses débuts... Ma mère nous avait emmenés voir un film dont le nom m'échappe, mais qui décrivait l'aventure dramatique du TITANIC, aventure dont on parle beaucoup actuellement, date anniversaire de cette collision avec un iceberg...10 avril 1912...Drame atroce qui a fait tant de morts.

     

                        Je me souviens de cet après-midi au cours duquel nous étions "de sortie" ! Aller au cinéma, ce n'était pas courant, et nous étions heureux mon frère et moi, même si le film n'était pas particulièrement amusant ! Je me souviens d'un film criant de vérité, dont toutes les images relataient en détail cette catastrophe...Cela vous "prenait aux tripes"...Les passagers criant de peur, affolés, se rendant compte qu'ils avaient rendez-vous avec la mort...Le "noir et blanc" de l'époque rendait peut-être encore plus le tout dramatique ...Et près de nous, se trouvait une spectatrice qui "vivait" toutes les situations...et en faisait profiter les autres..."oh là, là...ça y est, ils vont couler, ils vont mourir"...Elle avait très peur et se voyait sur le TITANIC, passagère en danger et qui essayait de se raccrocher à tout et à rien ! Ma mère lui demandait de se taire, mais rien à faire...Nous avons dû subir jusqu'au bout ses états d'âme et ses cris.... J'étais encore très jeune alors, mais si je revois les images du film entrant en collision avec l'iceberg et l'affolement des passagers, j'entends toujours les cris de notre voisine !

     

                           Vivre intensément un film au point de s'identifier aux personnages et aux diverses situations, est-ce normal ? Je me suis souvent posé cette question...Ce film colossal pour l'époque, avec des effets spéciaux extraordinaires, était très prenant...Il m'est arrivé d'avoir peur, surtout pendant la guerre, lors de l'exode et lors des bombardements, et au moment de la Libération...et quand je vois des films de guerre, je revis ce que j'ai vécu, mais je sais qu'il s'agit de films. Et pourtant, je ne suis pas indifférente, oh que non ! Et je suis sensible...Sensibilité...sensiblerie...où se trouvent les limites ?

    « On a toujours besoin d'un plus petit que soi.....On y arrive....mais à quoi ? »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Avril 2012 à 14:59

    Je ne sais pas où se situent les limites, mais ce que je peux vous dire c'est que le jour où nous irons au cinéma ensemble, vous oublierez votre ancienne voisine de siège.

    C'est simple, mes enfants me traitent de chauffeuse de salle et quand il nous arrive d'assister à la même séance, ils se placent désormais plusieurs rangs loin de moi.... qu'il s'agisse d'un polar, d'une tragédie, ou d'une comédie...

    Ils disent même que je devrais me faire payer pour ça...

    2
    Mercredi 11 Avril 2012 à 17:20

    Les films en noir et blanc jadis, avaient un certain attrait.... de même que les films muets que j'ai encore connus.....mais ça, c'était il y a très longtemps !

    3
    Mercredi 11 Avril 2012 à 17:21

    Je crois que j'irai m'installer avec vos enfants , quelques rangs plus loin !

    4
    Mercredi 11 Avril 2012 à 17:58

    je n' ai fréquenté que rarement les salles obscures, peut être parce que je n' aime pas  quand il y a beaucoup de monde !

     c' est ainsi, que je ne pense pas avoir vu  plus de  10 films de toute ma vie !

    Peut être aussi pour ça que je me souviens de tous, aussi bien du " désert vivant ",  que des  10 commandements ou de Ben Hur !

    Par contre, c' est sur Dvd, que j' ai vu le film " titanic "

    et pour rejoindre un peu tes propos quand à la participation, j' ai eu le mal de mer, lors de la séparation de la mer rouge, aux ordres de  Moïse !

     bonne soirée

    bisous

    5
    Mercredi 11 Avril 2012 à 18:36

    Je ne suis pas allée beaucoup au cinéma quand j'étais chez mes parents. C'était vraiment "une grande sortie" ! Et plus tard, nous n'étions pas des passionnés et pour cause : c'était un peu cher pour une famille de trois enfants ! Ce qui explique que pour tous, c'était une récompense !
    Et maintenant, télé, DVD, cassettes VHS, le choix est vaste....

    6
    Mercredi 11 Avril 2012 à 22:40

    Non, je ne dis rien mais...je n'en pense pas moins ! Mieux ? bof....je vois mon médecin vendredi matin . J'aimerais bien que cette affaire se termine. S'il "faut souffrir pour être belle" c'est encore pire pour vivre...jusqu'à 100 ans !
    Bonne soirée.

    7
    Mercredi 11 Avril 2012 à 23:08

    Je n'ai pas vu le film au cinéma mais sur DVD.

    Il y avait une émission hier soir.

    Comment va votre jambe ?

    Bonne nuit

    8
    Jeudi 12 Avril 2012 à 08:01

    ça pourrait aller mieux ! merci.

    9
    Samedi 14 Avril 2012 à 00:47

    Puis-je confesser qur je pleure au cinema....mais que les commentaires des spectateurd envoutés me font douven mourir dr rire

    10
    Samedi 14 Avril 2012 à 08:49

    Moi j'étais très jeune à l'époque du Titanic ancienne version...cette dame me mettait mal à l'aise, j'avais un peu honte pour elle !

    11
    COTENTINE
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:49

    NON,pas sensiblerie...Etre sensible(sensibilité) c'est une richesse,quelques fois douloureuses!Elle nous donnela chance de vivre plusieurs vies en une.Les indifférents,sont moins sujets aux angoisses et à la montée d'adrénaline. Ilssont pauvres émotionnellement et bien souvent,égoistes et égocentriques.Impossible ,pour moi,de regarder les films de guerre(39 etALgerie).Quant aux films actuels,une "panne de son"m'empêche de les vivre pleinement(je ne me sens pas frustrée).Films qui ont marqué mon enfance: FIEVRES ?DESTINS TARZAN,un peu plus tard,la symphonie pastorale,juste émue.Le fait d'être enfermée dans une salle obscure,doit décupler lesémotions.Que va "dire" SQUIROU"IL Devait temperer vos envies d'écrire!!!!! vous avez ouvert là un sérieux débat,  merci MAGITTE 

    12
    Pimprenelle des Hèch
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:49

    Phobie ? hystérie ? hypersensibilité ? toujours est-il que les émotions de cette femme semblaient l'affecter réellement. Quand nous étions adolescentes, mes parents nous avaient autorisé à aller voir, un film d'horreur, qui s'appelait, l'exorciste. Aux USA, à titre préventif, des ambulances étaient présentes lors de la projection de ce film, car beaucoup perdaient connaissance à cause des effets spéciaux et des émotions fortes. En France, les effets spéciaux étaient interdits, mais je puis vous dire qu'ils y avaient de nombreux cris tout de même. J'espère que vous ne criiez pas autant lorsque l'infirmier, effectue la réfection de votre pansement. Allez-vous mieux ? Amicalement, Pimprenelle.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :