• "Responsable, mais pas coupable..." bis...repetita ...

               Je me souviens de cette phrase qui avait fait, en son temps, couler beaucoup d'encre...C'était il y a une trentaine d'années au moins....Et voilà qu'aujourd'hui, je tombe en arrêt devant une phrase tirée d'un livre de l'écrivain Gilbert CESBRON (que j'aime tant relire...) :

               "Interrogatoire : Le pire ennemi du coupable qui nie, c'est lui-même..." Un ennemi ne vous fait pas de cadeau, de même que votre "moi" ne vous en fera pas si vous faites quelque chose de répréhensible...et que vous ne reconnaissiez pas vos torts ! C'est ce qui arrive actuellement à différents membres de nos représentants !

                Dire d'un ton candide "moi ? je n'ai rien fait..ou "il se peut que je me sois trompée dans les dates..." c'est se moquer du monde. Que je ne voudrais pas être à votre place vous tous qui niez l'évidence ! N'avez-vous pas de conscience qui vous rappelle à l'ordre ?  Quand je pense que jadis, mon père me répétait "fais ce que ta conscience te dit de faire"...Elle me freinait celle-là dans mes envies de faire "ce qui ne se faisait pas" ! Ah, cette voix de la conscience...Quelle autorité elle avait et combien elle me poussait à obéir et à ne pas porter tort aux gens qui me faisaient confiance !

               Un bon mouvement : écoutez la vôtre...Vous verrez, vous serez soulagée...si tant est que ce gros mensonge vous ait contrariée ? S'il ne vous a rien fait, alors je vous plains ....

               Mais au fait, qui vous fait encore confiance ? Peu de gens...Et vous vous croyez autorisée à nous "mener en bateau" ? Bien entendu, vous êtes aidée par vos collègues dont la conscience semble aussi faire défaut !

               Mouvement d'humeur, billet d'humeur...mon humeur est mise à rude épreuve en ce moment !

               

    « Mentir...ou déguiser la vérité ?...Il n'est pas encore là...mais il arrive... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Mars 2014 à 23:36

    J'ai un souci de vocabulaire.

    Cette célèbre phrase de Georgina Dufoix m'est apparue, à l'époque, comme un modèle de "vertu".

    Le journaliste moyen, ignare s'il en est, y a vu pis que pendre.
    Je déplore.

    Mme. Dufoix nous disait : "Je n'ai pas fait de faute (culpa en latin), mais néanmoins je dois en répondre (en accepter la charge)".
    Si vous me trouvez un acte plus honorable que ça, je vous paie une sucette.

    Car, effectivement, elle n'avait pas fauté, péché, etc., elle avait appliqué les règles en vigueur. Sauf que ces règles étaient insuffisantes et elle acceptait, par avance, d'en répondre. Même si elle n'y était pour rien.

    Moi, ce que j'aimerais c'est que nos hommes ou femmes politiques aient ce même courage :
    Accepter de répondre des conséquences d'une faute qu'ils n'ont pas commise.
    Ils sont peu.
    Le sont de moins en moins.
    Entre autres grâce (?) à cet épisode.

    Je redis : je déplore.

     

    2
    Samedi 15 Mars 2014 à 05:39

    Le problème est  que le pouvoir rime avec orgueil, et que peu à peu, les concernés se pensent au dessus de la morale, et hors responsabilité !

    Et pourtant, toujours arrive le jour de l' explication !

    et  il se dira encore : Tu quoque mi fili

    Bonne jounrée

    bisous

    3
    Samedi 15 Mars 2014 à 08:59

    @ Leoned :Georgina Dufoix...on se demandait un peu "ce qu'elle était venue faire dans cette galère" ! 
    Nos hommes et femmes politiques actuels (je répète : de tous bords) n'ont pas de courage et ne visent que leur avenir personnel. Comme disait mon père en plaisantant :"c'est mon avis personnel à moi et je le partage" ! quelle expression...mais qui vous indique mon désarroi ... "France, ta conscience fout le camp"...qui a dit ça ? 

    @Trublion : au-dessus de la morale ? mais savent-ils bien ce qu'est la morale ? Pas de morale, pas de conscience, pas de remords...simplement l'appât du "gain" financier ou politique...

    4
    Samedi 15 Mars 2014 à 09:05

    Et je (re)pense encore à Pierre Bérégovoy, homme d'honneur comme il n'y en a plus, qui mit fin à ses jours pour une faute qu'il n'avait pas commise.

    Bonne journée :-)

    5
    Cotentine
    Samedi 15 Mars 2014 à 09:05

    BONJOUR MAGITTE  ,"  nous n'avons pas les mêmes valeurs"    je crois qu'il y a les honnêtes et les autres ,ceux qui n'ont aucun scrupule pour arriver ,valable pour toutes les classes de notre société ! Nous avons la chance ,d'être classés parmi les honnêtes gens ,mais ils arrivent bien souven t que nous nous fassions "bouffer " ;Cela m'est arrivé deux fois cette année ,par des autos entrepreneurs ,tailleurs de haies et "spécialiste" en informatique ! ! ! Dans la fonction publique ,c'est différent ,le parapluie est ouvert, et personne n'est responsable...  Les petits caractères de vos réponses ,ne me gênent pas ,j'active le ZOOM au besoin !

    6
    Samedi 15 Mars 2014 à 16:28

    @Bicar de Siècle : Pierre Bérégovoy n'a pas été soutenu par ses "collègues", au contraire . Peut-être parce qu'il était trop honnête !

     

    @ Cotentine - Les valeurs ? savent-ils seulement ce que cela veut dire ?Etre honnête actuellement semble tellement désuet ! ça ne se fait plus !!! Ni responsable, ni coupable...

    7
    Samedi 15 Mars 2014 à 17:43

    On ne peut plus faire confiance à grand monde...

    Bon week end ici un peu sous la grisaille

    8
    Samedi 15 Mars 2014 à 19:31

    La confiance ? ça aussi c'est un mot qui n'a plus de sens ! 

    9
    Dimanche 16 Mars 2014 à 09:09

    Il ne faut pas confondre ce que nous avons appris avec l'enseignement que reçoivent nos énarques, eux ils sont formés pour tromper et duper leur auditoire, ils faut qu'ils arrive à convaincre le peuple qu'il a un pouvoir de décision avec son bulletin de vote, mais tout cela n'est qu'illusion et je pense que bientôt le peuple se réveillera, à force de jouer l'alternative droite gauche pour assister au même spectacle, il va finir par comprendre

    amicalement

    Claude

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Dimanche 16 Mars 2014 à 09:19

    C'est bien pour ça que la confiance n'est pas au rendez-vous ! "Formés à mentir", n'est pas une référence !
    Attendons la suite....

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :