•                       Pour quoi faire ?...

     

                          Je viens de lire un article sur le net et je reste un peu "dubitative" ! "Demain, nous serons tous centenaires"....Des études sont faites qui font constater que plus les années passent pour tous, plus il y a de centenaires. Et les prévisions ne semblent pas à la baisse. C'est très bien et on peut penser que la longévité constatée, est due à la vie actuelle (beaucoup moins dure qu'à l'époque de nos anciens), aux améliorations dues à la nourriture et surtout aux progrès de la médecine...Les chercheurs ont fait des miracles. Alors qu'on mourait jadis de maladies qui "semblent bénignes" à notre époque, ce n'est plus le cas. Même le cancer tant redouté par tous, voit des guerisons...

     

                           Mais je me pose une question : "Centenaires, pour quoi faire ?" Alors que nous devenons des seniors de plus en plus tôt, que le travail vous expédie "aux objets ne pouvant plus servir...ou si peu", dès l'âge de 50 ans , que pourrons-nous faire de cette durée de vie qu'on nous annonce ? Moi, je me sens "en dehors du coup" puisque...je suis sur la voie déjà ! je précise : à mon corps défendant ! Je ne fais rien pour, je ne fais rien contre ! je me laisse aller, accompagnée par ma famille, petits et grands, et ça j'apprécie ! Mais je pense à tous ceux qui n'ont pas ma chance et sont sans famille pour diverses raisons, dont l'oubli ! 

     

                            Je me répète :"centenaires pour quoi faire" ? Pour vivre comment ? Je connais bien des personnes de mon âge et je les approuve, qui aimeraient continuer à vivre chez elles. "Un petit chez soi vaut mieux qu'un grand chez les autres" dit-on ! Si devenir centenaire vous expédie dans une maison de retraite, alors, NON ! il faut pouvoir accepter d'être enrégimenté, faire abstraction de sa liberté, accepter qu'on vous traite parfois bien, mais aussi parfois avec un manque total de respect. Les "vieux" ne sont pas des débiles gênants, qu'on fait lever à telle heure, coucher à telle heure ... J'en ai fait un peu l'expérience dernièrement, hospitalisée après opération... J'ai dû faire un rappel à l'ordre en demandant qu'on me traite autrement. C'est du passé, et je comprends bien que les employés de tous grades, sont surchargés de travail...Est-ce une raison valable pour "mettre sur la touche" des personnes qui ont un gros défaut je vous l'accorde, c'est leur âge !!! 

     

                             Vieillir ? c'est parfois un handicap qui gêne l'intéressé et malheureusement l'entourage aussi parfois...Cet entourage qui n'est pas toujours jeune non plus...Alors, quelles solutions ? La meilleure, serait de permettre à toute personne très âgée de continuer à vivre chez elle...et si cela n'est pas possible, de prévoir des lieux agréables dans lesquels finir sa vie deviendrait un bonheur ! Un bonheur...Mais c'est de ça qu'ils sont bien souvent privés les "vieux" (moi je préfère dire comme une de mes arrières petites-filles "les z'âgés ".

     

                             Hier, c'était la fête des grands-mères. J'ai reçu plein de coups de téléphone de mes petits-enfants. Et voilà ! ça, c'était des petits bonheurs et ça m'a fait tant de plaisir. Alors, merci mes petits-enfants, merci mes enfants , vous ne m'oubliez pas.                    

    Google Bookmarks

    6 commentaires
  •                       Utile, pas utile ?...

     

                          Notre ministre de l'Education nationale voudrait réduire le nombre de redoublants de moitié ! Et pour une fois, je suis d'accord ! ("une fois n'est pas coutume"). J'ai toujours pensé que faire redoubler un élève "un peu paresseux" ne le rendait pas plus courageux, surtout s'il n'aime pas l'école...Quant à l'élève un peu "limité" au point de vue compréhension, ça ne le rendra pas plus intelligent et risquera de le lasser...

     

                           Reste le cas de l'élève qui n'a vraiment rien compris aux matières enseignées (ou même à une seule d'entre elles), parce que trop jeune très souvent. Là, je "parle en connaissance de cause". Lorsque j'étais en 5ème, je n'avais strictement rien compris aux maths...J'avais 2 ans d'avance et un redoublement aurait été bénéfique pour moi, ce que le professeur avait "glissé dans l'oreille de mon père"...Mon père, fier de sa fille et de ses deux ans d'avance avait refusé tout net ! On ne redoublait pas chez nous ! Résultat ? je me suis traînée lamentablement de classe en classe, avec ces maths dont je n'avais pas compris le début ! Heureusement que je compensais avec le français ! La réaction de mon père avait été ridicule...

     

                            Toutes les raisons ne sont pas bonnes pour redoubler ! Je me souviens d'un de mes fils qui avait redoublé sa 4ème, pour une raison qui nous avait semblé scabreuse : le directeur trouvait "qu'il n'était pas assez mûr pour passer en 3ème" ! Et...il avait mûri pendant les vacances ! Résultat: il n'a rien fichu au cours de son redoublement et à la fin de l'année, il s'était attiré cette appréciation "excellents résultats et pourtant peu de travail". Notre fils était furieux et nous avions trouvé que ce redoublement ne s'imposait pas ! il avait, semble-t-il, perdu un an !

     

                             Bon...il parait aussi qu'un redoublement coûte cher ! et comme il nous faut faire des économies...Redoublement ou pas ? A nos élus de voir...et peut-être aux parents ?

     

     

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •                      Les jours sans...

     

                         "Les jours avec, les jours sans"...Quelle expression parmi toutes celles que nous possédons en France ! En résumé, les jours où tout va bien par opposition aux jours où tout va mal... Qui ne connaît pas de temps en temps ces jours-là ?

     

                         Qu'ils sont agréables les jours où tout va bien ! on peut tout entreprendre, l'esprit serein, ce qui semblait difficile semble curieusement très facile. On a le vent en poupe ! A contrario, lorsque des esprits malins décident de vous empoisonner la vie en vous faisant rater tout ce que vous entreprenez , inutile d'insister ! C'est mal parti...J'en fais la constatation lorsque je m'installe devant ce blog avec l'envie bien arrêtée d'écrire un article ! Un petit mot pris au vol et hop ! vous avez votre texte en quelques minutes...les jours avec ! Pour les jours sans, je peux me torturer les méninges pendant des heures sans succès ! Et pourtant, l'idée était bien là...ce sont les mots qui n'arrivent pas ! L'angoisse de l'écrivain devant sa page blanche....Quelle prétention et pourtant, les résultats sont les mêmes...

     

                           Des expressions pour décrire différentes situations, nous n'en manquons pas. J'ai même sous les yeux un petit livre offert dernièrement par ma fille, et qui en rassemble une certaine quantité; expressions connues ou moins connues avec leurs origines respectives...Curieux et intéressant ! 

     

                           Bon, vous l'aurez compris : pour moi aujourd'hui, c'est un peu "un jour sans". Une nuit sans sommeil en est sans doute responsable . Il me semble que j'aligne des mots sans grand intérêt, pour faire passer le temps !  Quel temps ? le vôtre ou le mien ? ... Comme dit la chanson "ça ira mieux demain" tout au moins je l'espère !

     

                           Alors, à demain amis fidèles...                   

     

     

     

     

    Google Bookmarks

    16 commentaires
  •                        Avant la nouvelle année...

     

                           Elle arrive à grands pas cette année 2014...Que sera-t-elle ? La pâle copie de 2013 ? Il ne faut pas le souhaiter. Verra-t-elle enfin la reprise qui devait se faire sentir dès la fin du trimestre en cours ? Bien peu de français y croyaient, tout en espérant...On ne sait jamais, un bonheur est si vite arrivé (tout comme un malheur) et puisque c'était une promesse, on voulait bien l'admettre ! Mais non ! c'était juste pour appâter le pauvre monde sans doute ! Et je me souviens de jadis, quand mon frère et moi faisions un "compliment" à nos parents. C'était de tradition pour le 1er Janvier...Ce compliment leur rappelait qu'ils avaient des enfants aimants...Et il comportait entre autres des promesses à foison, promesses d'être sages toute l'année, de bien travailler à l'école, de rendre petits et grands services aux parents béats d'admiration et qui faisaient semblant de croire à toutes ces promesses destinées à être vite envolées...Mais, sur l'instant, nous étions sincères...Nous avions simplement oublié d'étudier la question de notre sagesse éventuelle et de voir si tout était possible ! Mais cela redonnait un moral provisoire à tout le monde ! la journée était belle même si....

     

                             S'il fallait encore croire aux promesses, ça se saurait ! Sommes-nous déçus ? Non sans doute, on ne peut être déçus de paroles en l'air destinées à "adoucir les angles"... Mais quand même on aurait aimé y croire...La reprise est poussive, alors il nous faut l'aider en "poussant" paraît-il !

     

                              Ce que je me demande avec innocence, c'est pourquoi les promesses viennent d'horizons divers ? Ceux qui les font ont-ils un intérêt personnel ? Faut-il manquer de confiance envers tout le monde politique ? Possible... mais ce n'est pas rassurant.

     

                               Malgré tout, essayons de bien terminer cette année qui laissera un goût amer pour différentes raisons. Et les guerres, de sinistre mémoire, sont encore là dans bien des pays...Des guerres qui ne veulent pas dire leur nom mais qui tuent...Quelle année...Exit 2013, Vive 2014 ?

     

                                "Si tous les gars du monde voulaient se donner la main "...

     

     

     

     

     

     

    Google Bookmarks

    6 commentaires
  •                       Nos Présidents et nous....

     

                          Les journaux en parlent, la télévision et la radio aussi ! Notre Président actuel aurait subi une intervention chirurgicale en 2011. Intervention mineure paraît-il. Est-ce parce que cette intervention était mineure que personne n'en a parlé, à commencer par l'intéressé? Nous devenons scrupuleux à un point peut-être un peu démesuré ! D'accord, il y a eu des précédents parmi lesquels le Président POMPIDOU et plus près de nous peut-être le Président MITTERRAND. Encore que ce dernier ait "minimisé" son état...

     

                           Je pense que s'il est normal que les français connaissent l'état de santé de celui (ou celle) qui devra conduire l'Etat, il est peut-être un peu exagéré d'annoncer en "avant-première" tous les petits maux sans conséquences à venir, dont chacun de nous peut être atteint au cours de sa vie ! Un juste milieu s'impose...Faisons confiance que diable...Que nous demandions des comptes sur leurs finances, leur patrimoine...je suis d'accord. Mais là aussi il y a souvent des petits arrangements...ce que je n'approuve pas bien entendu !

     

                            Notre santé est ce qu'elle est ! Lorsqu'il y a danger pour l'avenir, il ne faut rien cacher. Le mensonge n'est jamais très bon ni pour celui à qui il est dit, ni pour celui qui le dit. Il peut s'apparenter à un vol, une arnaque...son but étant de tromper les adversaires ou même les amis ! Mais très franchement, il ne semble pas qu'ici ce soit le cas (jusqu'à preuve du contraire bien sûr !) .

     

                             Devenons-nous si pointilleux ? Nous acceptons tellement d'autres choses bien plus graves !

     

                              Si j'aime la discussion, je n'aime pas l'acharnement. Et après tout, il y a des gens honnêtes partout au même titre que des gens malhonnêtes ! Pourquoi ressortir cette "affaire" ? Le coup de grâce ? ça y ressemble...Vrai ou faux, attendons les certitudes, n'extrapolons pas ! Pure démagogie de ma part ? pas du tout, simplement "attendre et voir" !

     

     

     

     

     

     

     

     

    Google Bookmarks

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique