• Quand il ne reste rien...que reste-t-il ?......


                           Y a-t-il encore des traces ?

                           Question idiote qui me trotte dans la tête depuis un moment ! Parce que j'ai eu l'occasion de voir la photo de la maison qui a été construite à l'emplacement de celle où s'est passée ma jeunesse, je pense au "devenir" de tout ce qui avait été nôtre pendant des années et qu'un bombardement a détruit.... Dans l'immense trou qui remplaçait cette grande maison, nos objets personnels, grands ou petits, se sont trouvés réduits à rien ou presque ! Nous en avons toujours été conscients...Et voilà que cette photo ravive tous mes souvenirs et m'oblige à penser... Il a bien fallu faire des fondations pour cette nouvelle maison et quand on creuse, on trouve souvent des choses, cassées, en mauvais état, presque pulvérisées...mais il y a forcément des restes ! et qui n'intéressent personne...Alors que s'ils pouvaient parler ....

                           Je suis bien compliquée, cela fait si longtemps ! 65 ans ! Nous avions par exemple un jeu de croquet...que sont devenus les arceaux ? Tout ce que mes parents gardaient comme objets personnels en dehors des meubles qui ont été pulvérisés, tout cela est-il reparti au centre de la terre...Il doit bien rester des crayons, des anciens tubes de peinture provenant de cette belle boîte dont je m'étais encore servie deux jours avant cette date fatidique...Des papiers, des livres de classe...toutes choses dont je reconnaîtrais ne serait-ce qu'une parcelle, même si les bombes et le temps les ont réduites presque à néant...des traces de notre vie...

                           Je devrais avoir oublié tous ces objets insignifiants parfois et là, je me rends compte que je rétrograde ! Je pense trop ! Il y a eu la vie "d'avant", il y a eu la vie "d'après" et il y a la vie actuelle...Je vais renvoyer tous ces restes au fond de ma mémoire, pour m'en souvenir avec attendrissement, mais surtout pas avec regrets...L'époque en est révolue...

                           Mais tout de même, j'aurais bien voulu être là quand ils ont creusé ! Pas de trésor à découvrir, sauf de menus trésors, les plus importants pour moi.

                            Pour finir sur une note plus gaie, petite anecdote : après ce bombardement, nous avons retrouvé quelques bricoles qui ne pouvaient plus servir, mais qui m'ont attiré cette réflexion de ma mère : "Te rends-tu compte de ce que tu achetais comme bigoudis ? Il y en a partout !" Il y avait un peu d'exagération de sa part, mais il faut reconnaître qu'il y en avait beaucoup éparpillés sur le dessus "du trou" comme s'ils étaient partis comme un feu d'artifice ! C'est vrai que j'étais coquette et que j'aimais être bien coiffée...Je faisais mes mises en plis moi-même (celles de ma mère aussi), et comme j'ai toujours été "à la pointe du progrès", j'achetais les derniers sortis !...ça c'était sans tickets, alors, pourquoi se priver !

                           

    « Mais qui sont les responsables ?....Une arme hors du commun !.......... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Mai 2009 à 13:53
    Je m'attache trop, sans vouloir l'admettre ! un souvenir attaché à chaque bricole...ce qui explique que je garde tout (y compris les bigoudis !)
    2
    Vendredi 29 Mai 2009 à 15:49

    Bonsoir,

    Objets tués, sans doute, qui perdent peut-être la vie parce que l’état dans lequel ils se trouvent ne réveille plus d’émotions. Peut-être…  est-ce mieux que les souvenirs soient conservés intacts, ils deviennent souvent plus beaux ou plus laids, l’imagination déformant quelque peu la réalité. Amicalement. Loic

    3
    Vendredi 29 Mai 2009 à 17:01
    oui, les souvenirs sont plus beaux ! toutes ces bricoles sans aucune valeur, je n'y penserais plus si c'était l'usure du temps qui les ait fait disparaître !
    4
    Vendredi 29 Mai 2009 à 20:16
    Tout ce qui fait notre quotidien a son importance.....Même si dans le fond, certaines choses ne sont pas essentielles......Et la manière violente dont les objets de votre quotidien ont disparus les rend plus précieux.....C'est toute une partie de vie qui a été emportée avec ces objets et d'une manière si terrible.....Il doit être très difficile d'oublier.....
    Bon week-end Geneviève.....Affectueuses pensées de la Réunion.
    5
    Vendredi 29 Mai 2009 à 20:51
    choses insignifiantes qui deviennent importantes quand on les a perdues ! On y repense à l'occasion d'un mot, d'une photo, ce qui a été mon cas dernièrement...Je les croyais pourtant bien enfouies.
    Bon week-end à la Réunion !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Samedi 30 Mai 2009 à 01:56
    Ces réflexions me rappelle Amélie Poulain partie à la recherche du propriétaire d'une boite à "trésors" qu'elle avait trouvée par hasard dans "une cachette" de son petit appartement.
    7
    Mercredi 3 Juin 2009 à 09:09
    Très bonne question, normale qu'on se la pose, je suis très conservatrice aussi
    Les bigoudis, ça me rappelle ma jeunesse, je voulais faire comme ma mère, mettre les bigoudis, qui sont toujours en sa possession d'ailleurs même si elle ne s'en sert plus.
    Belle journée Geneviève 
    8
    Mercredi 3 Juin 2009 à 11:06
    des bigoudis, j'en ai encore tout un stock...je ne m'en sers plus depuis des lustres !
    Bonne journée ensoleillée...et chaude !
    9
    morsli
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:11
    Et voilà que j'apprends que notre Geneviève nationale était férue de bigoudis ! ah la la ! je comprends vos pensées quant aux objets disparus, ils sont le lien matériel et psychique avec une époque qui malgré la douleur avait aussi sa part de lumière.On s'attache à ce qui nous est passé par les mains et devant les yeux.Enfin, le passé ne se rattrape pas, mais si la machine à remonter le temps pouvait exister, quel bonheur ! mes amitiés pour vous chère Geneviève.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :