• Publicité..."Avant il y avait"....

                                          L'indéfrisable....

                       Depuis deux jours j'ai remarqué une publicité à la télévision. "Avant, il y avait"...suivie de l'énumération succincte de ce qu'on trouvait avant, remplacé par "maintenant il y a...". Celle-là a retenu mon attention et comme je venais de me faire un shampooing, le reste est venu tout seul ! "Avant il y avait...l'indéfrisable", remplacé par la suite par la permanente, puis....

                       Ah ! cet indéfrisable , quel travail pour le coiffeur et pour la cliente ! Il fallait d'abord disposer de beaucoup de temps (4 heures minimum) pour ressortir de chez "l'artiste" frisée comme un mouton ! C'était long, c'était douloureux..mais comme il faut souffrir pour être belle paraît-il, alors on souffrait en silence... Je revois ces premiers appareils avec des fils électriques servant à chauffer des sortes de pinces chauffantes qu'on vous posait sur des petits bigoudis bien serrés, lesquels roulaient les cheveux imbibés d'un liquide qui sentait très fort...Le coiffeur descendait fils et pinces l'appareil étant en hauteur... Quand vous aviez le tout, non seulement c'était très lourd, mais ça vous tirait les cheveux et vous ne pouviez plus bouger !!! Un vrai martyr....Je ne me souviens plus combien de temps on restait là-dessous, mais, quel calvaire ... Et après un rinçage, une bonne mise en plis (avec des épingles neige et non des rouleaux), et un bon coup de peigne, il était temps de rentrer chez vous ...Cet indéfrisable durait jusqu'à un an ! Et vous n'aviez rien à envier aux petits moutons...

                         Par la suite, les fils ont été supprimés, les pinces chauffaient directement sur l'appareil et étaient posées à bonne température, c'est-à-dire relativement chaud ! C'était toujours aussi lourd... Puis les progrès sont venus...puis...les femmes ont préféré avoir les cheveux raides...les modes changent...

                         "Avant il y avait..." tant de choses qui ont été remplacées , par du plus pratique, du plus rapide...Nous avons moins de temps, il faut courir...C'est la vie moderne. Et peut-être aussi, les nouvelles méthodes sont-elles un peu moins agressives, parce que, l'indéfrisable, personnellement, je ne le regrette pas tel qu'il était au début ! Quand je pense que mon premier m'avait été offert par mes parents comme récompense pour réussite à un examen ! J'avais 15 ans et j'avais tellement peur de me décoiffer que je n'osais toucher à ma coiffure ! 

                          C'était un souvenir pour sourire...

                        

    « Deux initiales "SH"...en 1938..."Faire la fête"....Un but dans la vie ? »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Février 2010 à 18:35
    Les mini-vagues, c'était moins astreignant...et déjà neaucoup plus moderne (années 1960?)
    2
    Lundi 15 Février 2010 à 18:54

    Ah, là, je cale. Je ne saurais pleinement émettre un avis. Alors, je m’en dispense.

    Mais cela ne m’empêche pas de lire avec attention. Avec mon amitié. Loic

    3
    Lundi 15 Février 2010 à 18:58
    Réservé aux femmes !
    4
    Lundi 15 Février 2010 à 19:23
    J'ai aussi à la maison des cartes routières offertes "en prime" ! Heureux temps !
    5
    Mardi 16 Février 2010 à 07:17
    Quel pénible souvenir ...l'odeur d'amoniaque , la chaleur insupportable , les bigoudis trop serrès...une véritable horreur - Rien de tel pour âbimer les cheveux ! Quand je m'en suis aperçue , plus jamais n'ait mis les pieds chez une coiffeuse ! et bien plus tard , ayant connu les bienfaits du Henné , lequel vous fait des cheveux très beaux , sains et parfumès délicieusement ...vous le gardez à Vie ! j'ai horreur des frisottes moutonnière et je bichonne mes cheveux bien longs !
    6
    Mardi 16 Février 2010 à 08:32
    Nous avions quand même bien de la constance !
    7
    Mardi 16 Février 2010 à 08:36
    Mauvais souvenirs...et ce n'était même pas joli !
    8
    Mardi 16 Février 2010 à 12:18
    Il y avait aussi la mini vague, cela durait moins longtemps et on était juste ondulée...
    Bonne journée Geneviève
    9
    Mardi 16 Février 2010 à 12:51
    Je n'ose penser aux catastrophes qui ont sans doute eu lieu au début de cette mode !!!! Combien de crânes et de chevelures ont dû y laisser des "plumes" !!!!
    Dans pas mal de domaine, y compris celui de la coiffure, le progrès à tout de même du bon !!!!
    Bonne journée Geneviève.....Pensées de la Réunion.
    10
    Mardi 16 Février 2010 à 13:15
    La mini-vague était moins agressive, plus un soutien de mise en plis...
    11
    Mardi 16 Février 2010 à 13:17
    Heureusement qu'il y a eu quelques progrès ! J'avais eu un petit problème à la suite d'une permanente : on aurait dit que j'avais été "mitée".....
    Amitiés,
    12
    Mercredi 17 Février 2010 à 20:01
    Comme Loïc, je cale ! et comme lui, j'avoue que j'aurais du mal à poster un commentaire intéressant sur cet article, sinon, qu'aujourd'hui, je ne suis pas certain que les coiffeurs accepteraient de garder une cliente durant 4 heures.
    Amitiés. 
    13
    Mercredi 17 Février 2010 à 20:43
    Ou alors, à quel prix !!!
    14
    Mercredi 24 Février 2010 à 01:30
    De longues heures passées chez le coiffeur
    Je me souviens aussi de ces bigoudis lourds, si lourds je n'avais pas interêt à pencher la tête, les bigoudis que j'ai eu n'avaient pas de fils mais chaud, trop chaud et qu'elle horreur frisée comme un caniche
    15
    Mercredi 24 Février 2010 à 07:42
    Tenue longue durée garantie !!!
    16
    Dominique
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:04
    Bonsoir, vous avez raison c'était une horreur même si je n'ai pas connu la 1ère version, après je faisais des mini-vagues, je ne sais pas si ça existe toujours, mais avec mes cheveux en baguette de tambour, ça ne durait pas. En sortant du coiffeur, on allait faire des photos d'identité chez le photographe, c'était le parcours obligé, à l'époque on avait le droit d'esquisse un sourire alors que maintenant avec les nouvelles cartes on a l'impression d'être des repris de justice! Bonne soirée
    17
    Dominique
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:04
    P.S.: la publicité parle aussi d'avant, la carte routière, maintenant le GPS, mais dernièrement un camion a trop fait confiance au GPS pour prendre le bac et il a failli se retrouver dans le Rhin, il a pu freiner à temps. Ce n'est pas toujouirs fiable, Quand j'étais petite, on allait en vacances en Auvergne et à chaque station essence sur la route, on recevait avec un plein de 20 francs (ça fait rêver!) une carte routière du département. J'aimais beaucoup servir de copilote à mon père qui conduisait car il nous fallait 3 jours pour aller de Paris dans le Cantal, en suivant le chemin des écoliers, une année on est passés par Chartres (comme dans le sketch de Chevallier et Laspallès! lol)
    18
    juvisienne
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:04
    ah! les "indéfrisables"! l'horreur! quand je sortais de chez le coiffeur, avec ces boucles très serrées, autour de mes bonnes joues.. je me trouvais affreuse! Par contre, dès le premier shampoing; ça se transformait en énorme tignasse !Et, chez le coiffeur... 4 heures ! et naturellement, arrivait toujours un moment où j'étais prise d'une envie.. pressante de faire pipi! Mauvais souvenir!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :