• Précaution utile ! ou....

                                            Dernière volonté .....

     

                        Branle-bas de combat un soir de 13 mai, il y a déjà de nombreuses années...Affolement du mari, appel d'une ambulance, il fallait faire vite, le bébé attendu s'annonçait ! J'avais évidemment bien choisi mon jour...Dimanche soir, de fête pour tout arranger ! Je ne réfléchis jamais assez...Enfin bon, nous voici arrivés à l'hôpital et je suis prise en charge (et en mains) par un chirurgien, une équipe de personnes en blanc...Oui, j'oubliais, il était fortement question d'une césarienne...A l'époque, ce n'était pas tout à fait anodin...Mais, "quand faut y aller, faut y aller", je n'avais pas peur. Au point où j'en étais autant aller jusqu'au bout ! Il y a des marches arrière qu'on ne peut pas faire !

     

                         La surprise nous attendait puisqu'à cette époque, surprise, surprise ! fille ou garçon ? on ne savait pas d'avance ! Avant d'entrer en salle d'opération, alors que j'étais encore sur un brancard dans le couloir et que je parlais avec mon mari, le chirurgien s'approche de moi...avec papier et stylo...Il me demande comment je voulais appeler ce bébé...Bien sûr, des prénoms, nous en avions cherché, des masculins, des féminins...et surtout retenu un de chaque, bien d'accord sur ce point ! Alors je réponds au chirurgien : "Vous demanderez à mon mari, il est au courant "...Moi, je n'avais plus envie de travailler, ni de parler surtout ! Et ce chirurgien me répond doucement :'non Madame, il faut que ce soit vous qui donniez le prénom" ! J'étais donc investie d'une importante mission et je m'exécute, d'abord en aparté avec le futur papa...Et j'entends mon mari dire "j'aurais pourtant bien aimé avoir une petite fille qui s'appelle...." Conciliante, ce prénom sur lequel j'avais hésité pendant des mois, il me plaisait aussi ! Alors d'une voix sûre, je l'indique au médecin qui note....Et nous voici en salle d'opération où on m'endort sans doute pour avoir la paix !

     

                            A mon réveil quelques heures après, on me présente ma fille toute rose et dodue...un amour ! Et comme je suis curieuse, voyant le chirurgien, je lui demande pourquoi j'avais dû indiquer le prénom moi-même ? Réponse brève..."Parce que, en cas de problème grave, c'est la volonté de la mère qui compte" ...J'avais, sans le vouloir, fait part de ma dernière volonté ! Le médecin m'a expliqué qu'en cas de césarienne (sous-entendu comme on n'est jamais sûr de rien), on respecte la volonté de la mère partie dans l'autre monde ! Eh bien, j'ai eu peur à retardement ! quand je pense que j'aurais très bien pu disparaître sans crier gare...Mais ma fille avait son prénom qui plaisait à maman et à papa ! C'était le principal non ?

     

                             Je ne sais pas si cela se passe encore comme ça...Une césarienne maintenant, cela fait partie des opérations courantes, la médecine a fait tellement de progrès...Et la chirurgie donc ! il n'y a qu'à voir les cicatrices, de plus en plus invisibles...Vive le progrès !

                        

    « Avant l'heure....Bien connaître l'anatomie.... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Mai 2010 à 17:08

    brrr.. mais une précaution en faveur des femmes, c'est bien à souligner quand même !

    tiens moi aussi je suis née par césarienne, je demanderais à ma maman si on lui avait demandé mon prénom avant

    Une belle soirée à vous !

    2
    Vendredi 14 Mai 2010 à 17:34

    C'était à l'hpital de Juvisy, en 1951 ! ça fait quand même un peu froid dans le dos...après !

    3
    Vendredi 14 Mai 2010 à 19:58

    Pour une prochaine fois ?

    4
    Dimanche 16 Mai 2010 à 09:51

    Eh bien moi je trouve que comparée aux moeurs frustes et pas psychologiques de certains profs et médecins, cette façon de faire était juste.Il vaut mieux stresser une fois l'écueil passé que l'inverse.J'ignorais cela.Cela dit quelle concession faite à la Femme ! mais enfin quand cesserez-vous d'être une empêcheuse de tourner en rond Geneviève ? Un dimanche soir, et jour de fête en outre ! vous n'avez pas eu pitié du Papa ? Je suis outré.

    Je vous souhaite un bon dimanche.

    5
    Dimanche 16 Mai 2010 à 10:11

    C'était un soir de Pentecôté ! je n'ai aucune pitié !

    6
    Dimanche 16 Mai 2010 à 11:42

    Semaine agitée entre vent, pluie, fraîcheur +++ ! il semble que ça s'arrange ..
    Bon dimanche

    7
    Lundi 17 Mai 2010 à 19:54

    Quel parcours en obstetrique et neonatologie. J'ai beneficie d'une cesarienne pour la naissance de mon second fils dont le coeur avait cesse de battre, et m'interroge parfois sur l'existence d'une fine ligne blanche  discretement apparente dans le bas de mon abdomen ; je la regarde comme le signe tangible du miracle de sa naissance.

    8
    Lundi 17 Mai 2010 à 20:42

    Jadis, ce n'était pas discret !Les progrès sont extraordinaires.

    9
    Véro
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:02

    Comme il est dit dans le commentaire précédent, pour une fois qu'on prenait en compte l'avis d'une femme!!!!

    Mais je ne connaissais pas cette pratique... et n'ayant (heureusement!) jamais subi de césarienne, je ne sais comment cela se passe aujourd'hui... je vais me renseigner...

    10
    Chris
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:02

    Bonjour Geneviève,

    Me voici de retour.

    J’espère que vous avez passé une bonne semaine.

    Nous ça a été, à part la pluie qui était de bonne compagnie…

    Merci de vos passages en mon absence.

    Bon dimanche


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :