• Pour un seul petit mot.....


                                          "ça vous gratouille ou ça vous chatouille ?..."

     

                                          Même KNOCK demandait le mot exact....et il n'était même pas sérieux ! Je sais que je suis une "amoureuse" des mots et que ça me rend parfois pénible....Le "ah ! maman, toi, avec tes mots...." je l'ai souvent entendu...Mais bon, je reste persuadée que chaque mot a sa signification propre et qu'il faut faire très attention quand on les emploie : attention au sens réel, attention aussi à l'erreur qui peut toujours être commise, soit par manque de compréhension, soit par inadvertance.... Employer un mot pour un autre sans le vouloir, ça arrive...Pas grave si on s'en aperçoit à temps ! Mais aujourd'hui, l'erreur est non seulement monumentale, mais impardonnable, puisque commise par la Justice .....

     

                                           Un repris de justice, violeur ,en instance de procès, vient d'être libéré de la prison de FRESNES à la suite de l'emploi de "infirmer" au lieu de "confirmer" dans les documents devant confirmer sa tenue en détention en attendant son procès, pour la raison qu'il était dangereux ! Et voilà, pour un seul petit mot erroné, il est relâché....Femmes, jeunes filles, enfants...gardez-vous, protégez-vous !

     

                                            Est-ce concevable ? Que ce soit une faute de frappe, une faute de rédaction, peu importe....Je suppose quand même que tous les documents sont bien relus par des supérieurs, ne serait-ce qu'au moment de la signature finale ! Personne n'a rien vu ? ou bien ça n'a choqué personne par ignorance de la définition de ces deux mots ? Dans ce dernier cas, c'est encore plus grave...."C'est pas moi...c'est l'autre...." Il faut dans la vie que chacun prenne ses responsabilités et dans le cas présent, il y avait sans doute plusieurs personnes qui "auraient pu voir". Mais voilà...On se fait confiance, on ne peut pas se tromper....et on se décharge sur d'autres....Un ou deux tampons par là-dessus et tout est bon ! Et voilà comment un homme dangereux est remis dans le circuit sans autre forme de procès (c'est le mot qui convient !).

                                            Je me souviens qu'un journaliste d'un quotidien régional, avait intitulé un article en 1944, alors que je travaillais dans un commissariat de Police :"Des juges qui ne sont plus de saison..." à la suite d'un procès avec des conclusions qui lui avaient semblé inadaptées.... Moi, ça me laisse rêveuse et puisque c'est mon droit, je pense ! 

     

                       

    « Ce n'était qu'une boutade, mais.....Se souvenir...de penser à des choses plus agréables ! »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Octobre 2008 à 11:01
    Qu'il y ait une faute, soit.....même si de tels documents ne devraient pas en comporter...Mais que l'on admette que sur une seule faute de mot, un dangereux violeur soit remis en liberté...On marche sur la tête... Si ce n'était pas si grave, ça en serait risible....Comment admettre une telle aberration ???
    Pourquoi pas un innocent emprisonné suite à une faute de frappe dans un document ??? Mais c'est vrai....On sait que si des criminels sont dehors, des innoncents sont aussi en prison !!!
    Drôle de monde !!! Il vaut mieux ne jamais avoir affaire à la justice....
    2
    fleur des champs
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:16
    grave, tres grave....et les consequences ???? je trouve inadmissible qu'on se soit arrete à un mot.; et que personne n'ai pu eviter de le relacher... en droit lemot intelligence ca se dit comment?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :