• Pour sourire ou...réfléchir ?

                         Souvenirs...prémonitoires !

     

                          Comme je les aimais ces mots dits par mes enfants, en toute innocence...Ils font partie de mes souvenirs et même si je les ai déjà racontés sur ce blog, je ne peux résister au plaisir de les rapporter à nouveau...Peut-être s'adaptent-ils à l'actualité ? Ils peuvent au moins faire réfléchir...

     

                          Mon "petit dernier", alors âgé d'environ 4 ans, avait un peu de mal à comprendre que j'étais aussi la maman de son frère et de sa soeur et il me disait "hein maman, que tu es ma maman à moi tout seul"...Je lui avais alors expliqué qu'une maman avait un coeur assez grand pour être la maman de plusieurs enfants et les aimer autant l'un que l'autre...Mais pour lui, j'étais à lui, sans partage !

     

                          Et lui n'avait qu'une maman ! que pensent les enfants qui ont deux mamans ou...deux papas qui leur servent de mamans ? J'ai peur qu'ils ne soient un peu "déboussolés"...Je ne mets pas en doute l'amour qu'ils recevront des uns et des autres...le problème n'est pas là. Un enfant n'est pas compliqué et il se posera vite des questions quand il s'apercevra qu'il n'est pas tout à fait comme les autres, malgré, je le répète, tout l'amour qu'on lui donnera chez lui...Deux papas ou deux mamans...Bien compliqué tout ça !

     

                           Ma fille avait environ 8 ans lorsque, revenant de l'école et avant même d'enlever manteau et bonnet, elle me dit "Ah maman, il faut que tu m'expliques...les petites filles à l'école m'ont dit que le papa servait à quelque chose pour avoir des enfants...moi, je croyais qu'il ne servait à rien" ! J'avoue que j'étais un peu embarrassée...Aïe, c'était une conversation que je n'avais pas prévue dans l'immédiat ! Tout à fait, le papa servait à quelque chose....jusqu'à maintenant...Mais tout ça va changer, on va "rénover" la famille...comme on rénove les vieux immeubles...on va la mettre "au goût du jour" qui revient à la nier...

     

                            Composer une famille comme on compose un menu, sans s'occuper de la nature qui elle ne change pas. On mélange les ingrédients ...père, mère (les deux au pluriel ou au singulier)...Au bout d'un moment, tout éclate et on recompose...mais quoi donc ? cet ersatz de famille . Les enfants ? pas important sans doute ....On secoue tout ce qui gêne, au nom de quoi ?

     

                            Comment faire pour garder son âme d'enfant ?

    « Début d'année...Plaignons les enseignants.... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Janvier 2013 à 18:38

    à la base, la nature veut qu' il faut un homme et une femme pour concevoir un enfant !

    Aller à l' encontre de ce fait est suicidaire.

    Je trouve personnellement honteux qu' on puisse accepter que des couples gays, pour leur plaisir, puissent adopter des enfants, auxquels d' ailleurs on ne demande pas leur avis.

    Prendre comme critère que c' est l' amour de deux personnes qui compte, est une erreur !

    il faudra alors accepter qu' une fille aime son père, un fils sa mère et pourquoi pas un frère sa  qoeur !

     Notre siècle, sous prétexte de liberté, perd tous ses repères.

     bonne soirée bisous

    2
    Jeudi 10 Janvier 2013 à 19:28

    Difficile de suivre pour les personnes de ma génération.

    3
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 11:44

    Vaste sujet qui amène à beaucoup de réflexion...et de réflexions ! La maternité est naturelle et je ne pense pas que vouloir régler cette question "sur les chapeaux de roues", soit une bonne idée. C'est une opinion toute personnelle. Je trouve normal qu'une femme ait le désir d'un enfant qu'elle portera elle-même. C'est la loi de la nature. Et je suis "pour" l'adoption d'un ou de plusieurs enfants qui seront aimés tendrement (en principe) tout comme les enfants naturels. Ce qui me gêne et m'inquiète, c'est le devenir de l'enfant qui aura deux papas ou deux mamans...Il sera aimé j'en suis certaine, mais peut-être se sentira-t-il "autrement" que ses camarades ? Pourra-t-il alors être pleinement heureux malgré l'amour qui lui sera donné ? Je sais bien que bien souvent les familles actuelles ne sont pas plus "sécurisantes" pour l'enfant qui est pourtant aimé...Bon, il y aurait beaucoup à dire et mes réflexions ne sont que celles d'une personne née au début du siècle dernier et qui n'est sans doute plus "dans la course" . Les moeurs ont évolué...il faudrait que les esprits rétrogrades en fassent autant !

    Passez une bonne fin de semaine. Amicalement.

    4
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 13:57

    Bonjour Josette,
    Difficile de vieillir et de suivre l'évolution de la vie et des moeurs. Cela ne me gêne pas qu'on vive et pense d'une façon différente de la mienne, l'essentiel étant de suivre sa voie avec conscience. Au contraire, j'aime les discussions "opposées", il en ressort toujours quelque chose de positif. J'ai un peu peur pour l'avenir des enfants de ces couples modernes. Mais je serais la première à applaudir si ces enfants n'en font pas les frais dans leur vie future...Serais-je encore là pour le voir ?

     

    5
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 21:05

    Ne soyez pas "taraudée" plus que moi ! je m'en pose des questions auxquelles je n'ai pas de vraies réponses. Je constate simplement que le monde a bien changé depuis ma naissance ! Une femme a le désir d'être mère et c'est bien naturel...Pour le reste, que vous dire ?

    6
    Samedi 12 Janvier 2013 à 10:02

    Bonjour

    Je ne sais plus trop quoi penser de tout cela .Je me sens dépassée .Avoir un enfant d'une façon ou d 'une autre est une chose importante ,grave à la limite .Pour moi ça l'a été.J'ai réflèchi quand j'ai senti naître en moi ce désir.

    Nous les avons élevés normalement, bien ou mal lol! un père !une mère! la normalité car nous les avons fait ensemble .

    On n'a pas de réponses à ce que l'on veut nous imposer . D'une :l'homosexualité ,il paraît que c'est normal ! Je ne le pense pas mais on n'a presque pas le droit de le dire et maintenant   Et de deux       On     va nous imposer l'adoption homoparentale  et si la loi passe et bien on fera avec .

    Les enfants de divorcés ,il ne faut pas dire qu'ils ne s'en ressentent pas ,je ne le pense pas .C'est un déchirement pour un enfant de voir ses parents se disperser.Ils vivent et font avec .

    C'est mon avis Magitte

    Bonne journée

     

    7
    Samedi 12 Janvier 2013 à 10:08

    un petit passage, pour te souhaiter une bonne fin de semaine.

     bisous

    8
    Samedi 12 Janvier 2013 à 10:45

    Moi non plus, je ne sais quoi penser ! il me semble que "j'ai pris un coup de vieux" !!!! Et si tout est revu et corrigé par une loi, il nous faudra faire avec... Mais on ne m'empêchera jamais de penser....
    Bonne journée à vous.

    9
    Samedi 12 Janvier 2013 à 10:47

    Merci...il fait très frais...
    Bonne fin de semaine.

    10
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 08:18

    J'avoue que je ne sais pas quoi dire à ce sujet. Deux papas ou deux mamans, c'est mieux que rien, pas de parents du tout. Il y a des enfants à adopter alors ils seront mieux dans une famille homoparenntale que dans un centre ou des familles de placement.  Ce qui me choque, mais c'est une opinion personnelle, c'est que l'on trouve des mères porteuses pour donner un enfant à un couple d'hommes, il y a assez (déjà trop) d'humains sur Terre.

    Le sujet est tellement vaste et l'on veut prendre une décision sans prendre en considération toutes les conséquences insoupçonnées encore : changement du code civil, des mots "père-mère" aux profit de "parent" : neutre... et je passe sur tout le reste. Y a-t-il urgence réelle ? Celle d'une promesse à tenir ?

    Je m'en vais lire votre dernier article et je serai à jour.

    Journées bien remplies en ce moment, plus impondérables divers.

     

    11
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 09:30

    Urgence ? certainement pas ! Il y a beaucoup plus urgent..."Mon petit livre rouge", alias le Code Civil, aura bientôt vécu de par la volonté de qui ? pas du peuple à première vue !
    Je vous embrasse Françoise.

    12
    Pimprenelle
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:45

    Dernièrement, j'écrivais que Jésus avait deux papas. Dans cette famille là, Joseph n'est pas le père. Donc Jésus n'est pas le fils. Et Joseph est le père adoptif de Jésus, lui-même fild adoptif. Donc Joseph est vierge de paternité comme Jésus est vierge de filiation. Certes, on peut toujours discuter pour savoir si untel est le père, c'est toujours un peu le hasard, mais nul ne peut éviter cette loi naturelle, absolument nécessaire, que tout homme ou toute femme venus en ce monde sortent du ventre d'une femme. Par conséquent, la maternité est naturelle. Vous qui êtes une mère d'enfants, ils sont naturels parce qu'ils sont sortis de votre ventre. Eh bien, ils ne sont devenus vraiment vos enfants, que si vous les avez adoptés, c'est à dire qu'en plus de les avoir comme enfants naturels ou légaux ou légitimes, vous les ayez choisis par amour, par dilection adoptive. L'adoption l'emporte de beaucoup sur la loi naturelle, comme la liberté, l'amour du choix et le choix par amour l'emportent sur la nécessité des corps. L'ère moderne (celle de Jésus), commence par une naissance double. Une naissance naturelle, puisqu'une femme y accouche d'un enfant, mais s'y marque le début de l'adoption considérée comme la structure élémentaire de la parenté. La parenté ne sera plus forcément lié au sang, mais sera décidée par le choix ou choisie par amour. Aujourd'hui comme vous constatez que les familles se déstructurent et où les parents de sang ne sont  plus toujours les parents de l'éducation. Faut-il se scandaliser ? Non, dirai-je, car déjà au temps de Joseph et de Jésus, c'était apparemment déjà prévu. Je suis dans le train qui me ramène vers Paris, et il y a beaucoup de bruits. La concentration est vraiment difficile mais votre billet est un bon sujet de réflexion qui m'a permis de faire le vide autour de moi, et de rassembler mes idées matinales. Bon courage. Amicalement, Pimprenelle.

    13
    josette bazan
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:45

    bonjour Geneviève

     

    bien sûr, l'idéal c'est la Famille : Papa, Maman, les enfants....mais ne rêvons pas, voyons les choses telles qu'elles sont peu à peu devenues. et en fait, les enfants de Divorcés sont-ils traumatisés ? Pas le moins du monde si j'entends parler mes Petits-enfants, dont beaucoup de Petits camarades, vivaient en famille recomposée, et le supportait très bien. Rt je vous parle de cela il y a 10 ans (mes Petits Enfants sont des Adultes à présent! 

    il en sera de même pour les Enfants de deux Papas ou de deux Mamans, cela tombera peu à peu dans les habitudes. Le problème sera d'affronter l'intolérance de ceux qui n'acceptent pas qu'on pense, qu'on vive d'une façon différente .... Mais on peut espérer que cela aussi disparaître peu à peu...

    bonne journée

    14
    COTENTINE
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:45

    MAGITTE , votre billet me "taraude " depuis sa parution !On ,ne peux pas empêcher ,une femme ,de vouloir être MAMAN,!.   Ce qui me gêne ,c'est l'idée que va se faire l'enfant ,d'une vie de couple ;DAME NATURE est ainsi faite ,il faut deux êtres de sexe différent,pour procréer,animaux  humains ,oiseaux ,ect. Que le chemin sera long ,pour que l'enfant("surtout si c'est un garçon)comprenne et admette que son papa ,se promène quelque part dans la nature,et qu'il ne le connaîtra peut être jamais !Allons nous vers une bigamie  "autorisée "?????

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :