• Petite promenade à ORLY...Jadis...

                                           Début des années 1930...


                                           Que faisions-nous pendant les vacances ou le jeudi, alors jour de congé scolaire  , lorsque j'étais enfant ? D'abord les devoirs et les leçons, ça, c'était sacré ! Puis jeux dans le jardin, jeux de société à la maison , promenade au Parc de JUVISY ou sur les bords de Seine et, la grande récompense...promenade à ORLY ! Ma mère, grande marcheuse devant l'Eternel, ne regardait pas à faire des kilomètres à pieds et...à nous faire faire de même . Nous étions ravis . Pour aller à ORLY au "champ d'aviation" il y avait environ cinq kilomètres. Grande, grande sortie qui impliquait d'emporter le goûter histoire de faire un petit pique-nique à 4 heures ! Une expédition doublée d'un grand bonheur.

                                           Aller à ORLY, (en réalité le champ d'aviation se trouvait sur ATHIS-MONS, PARAY-VIEILLE-POSTE et aussi limite VILLENEUVE-le-ROI, communes de la banlieue parisienne, et pas tellement sur ORLY  ) c'était avoir le bonheur de voir tous ces petits avions de tourisme, de les voir manoeuvrer et faire des acrobaties ! L'aviation n'était pas encore bien vieille et tout nous émerveillait. On s'approchait des grands hangars...C'était formidable et on approchait des aviateurs connus, as de l'époque. Je me souviens d'être allée avec ma famille à un meeting aérien ! Nous en avions plein les yeux, des yeux émerveillés bien sûr ! Exercices, loopings...Nous admirions sans réserve...Les enfants n'étaient pas les seuls à admirer, les adultes en faisaient autant !

                                            Ces petits avions qui nous semblaient alors si grands, nous pouvions les voir aussi de notre maison quand ils étaient dans le ciel. Avions à hélices dont le bruit était si reconnaissable. De la chambre de mon frère qui se trouvait au premier étage, nous apercevions les grands hangars disparus maintenant (ils n'ont pas résisté au bombardement du 18 avril 1944). Et l'excitation, c'était quand on voyait des ballons dirigeables ! on se précipitait  alors à la fenêtre ou dans le jardin pour les regarder. Tout nous faisait rêver...D'autres avions sont venus quelques années plus tard, beaucoup moins innocents et dont le bruit n'annonçait rien de bon dans l'immédiat ! Le "champ d'aviation" de ma jeunesse était alors devenu un camp d'aviation occupé par les allemands...Plus de promenades à ORLY...

                                            Et maintenant, ORLY est devenu ce grand aéroport que tout le monde connaît, où on peut admirer de gros avions de lignes...Une fourmillière d'où l'on peut partir faire le tour du monde en un temps record ou presque...Gilbert Bécaud l'a chanté...on y va toujours en promenade et on peut toujours rêver !      

     

                                            Souvenirs d'enfance qui ne s'oublient pas...                        

    « Voilà les vacances scolaires .....Ne pas rendre de page blanche.... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Octobre 2009 à 17:05
    Ciel ! où suis-je tombé ? Dans quel blog ai-je atterri ? Où est Geneviève ? Madame qui tenez ce blog à jour, je vous prie de m'excuser si je fais erreur, tant pis je poste mon commentairevoilà du nouveau et je ne m'y attendais pas: du nouveau par la forme car le fond n'a pas changé, ce sont toujours les mêmes souvenirs partagés qui nous parlent de la petite histoire qui rencontre la grande parfois.J'imagine votre émerveillement surtout que Orly était le grand aéroport de l'époque.Bien sûr avec l'occupation, plus question de ces moments de délassement.Triste époque.Bonne journée Geneviève.
    2
    Samedi 24 Octobre 2009 à 17:17

    Remettez-vous mon brave ! J'ai voulu "rajeunir" mon blog à défaut de me rajeunir (!) et par suite d'une erreur de manipulation, je suis tombée sur ce bleu et ce nuage ! et je n'ai pas pu revenir en arrière ! Je ne suis pas très douée pour l'informatique ! Pour le rajeunissement, c'est réussi, puisque ces souvenirs datent de mes 8/10 ans !
    Amitiés.

     

    3
    Samedi 24 Octobre 2009 à 17:32

    Les avions continuent de séduire, comme les bateaux. Ils forment des univers de rêves aux destinations merveilleuses. On s’imagine toujours que les passagers qui les empruntent ont une chance formidable ! Et quand on vient à emprunter ces moyens, on s’aperçoit que l’imagination fait déborder l’esprit. Mais, pourtant, l’attrait reste… Enfin, en ce qui me concerne.

    Amitiés. Loic

    4
    Samedi 24 Octobre 2009 à 17:37
    Moi j'aime ce moyen de transport, sans être jamais allée bien loin. Mais pour la Bretagne, c'est facile de chez moi ! et j'aime beaucoup l'ambiance des aéroports ! souvenirs de ma petite enfance !
    5
    Samedi 24 Octobre 2009 à 18:48
    Je comprends cette fascination. l'aventure d'approcher ces hangars mystérieux et certainement un peu intimidants. J'ai réintéré ces promenades avec mes fils, mais à Roissy. Nous avons rêvé et appris beaucoup...

    J'ai habité dans la banlieue nord de Paris. Chaque soir Concorde faisait trember nos murs et nos vitres menaçaient de voler en éclats.
    Concorde, c'est une page tournée...
    6
    Samedi 24 Octobre 2009 à 19:54
    Les hangars nous semblaient ormes...et ils l'étaient puisqu'on les voyait de la maison ! A l'époque, le bruit des avions était plus discret que maintenant !
    7
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 10:11
    Pour moi aussi......surprise de découvrir un nouveau "look" ma foi fort agréable, même si pour vous, ce n'est pas celui que vous escomptiez.....J'aime les aéroports et les avions.....J'ai pris l'avion très jeune avec mes parents...Puis je l'ai pris pour des voyages d'agrément et ensuite, j'ai eu à le prendre très régulièrement  pour raisons professionnelles.....Je ne m'en lassais pas, malgré la fréquence des déplacements.....J'aime l'ambiance des aéroports, le fait de grimper dans un avion et de partir......Pour moi, un aéroport, un avion, c'est le voyage, le changement.....
    J'aimais aussi cette période où l'on pouvait aller voir les avions partir et arriver sur les terrasses....Pour moi, c'était à l'époque à Toulouse-Blagnac et en Allemagne, à Berlin.......C'est fini et c'est bien dommage......
    Je vous souhaite un bon dimanche Geneviève......A bientôt.....Bises de la Réunion.
    8
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 10:17
    Décidément, ce nouveau look semble plaire et je commence à m'y habituer !
    J'aime les aéroports...comme j'aimais les gares quand j'étais enfant ! voyages...
    Bon dimanche !
    Réponse en rouge...je trouvais que ce n'était pas pratique autrement ! mais je n'ai pas dit mon dernier mot !
    9
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 10:20
    On y emmenait encore nos enfants quand ils étaient jeunes...c'était une bonne journée alors.
    10
    Lundi 26 Octobre 2009 à 18:57

    bonsoir madame,
    je suis né en 1927 etje suis venu à paray vieille poste en 1932.
    j'ai grandi avec les mêmes émotions que vous à l'ombre des hangars à dirigeables,et je me retrouve parfaitement dans vos écrits.Même si nous étions guère riches,nous avons vécu des rèves et des heures merveilleuses,le nez en l'air à suivre les "acrobaties" de ces aviateurs que nus admirions en héros.
    je suis devenu 75 ans après le président d'une association athis paray aviation musée delta,qui présente sur le site de l'aéroport tout près de l'ancien lieu d'où je regardais ces "as", et nous pouvons vous faire visiter un "concorde" et plusieurs avions de ligne qui sont devenu "collector" comme on dit maintenant.
    si cela vous dit,je vous invite à venir nous voir un samedi après midi.
    je vous accueillerai et nous évoquerons ce passé.
    ce n'est que très récemment que je me suis connecté à votre blog,mais je me promet d'en devenir un lecteur assidu.
    je vous félicite de vos écrits et vous souhaite de poursuivre vos récits encore longtemps.
    Avec mes plus cordiales salutations
    Jacques Bossuet 0169388338

    11
    Lundi 26 Octobre 2009 à 19:30
    Je suis très touchée par ce commentaire élogieux ! Je voudrais bien poursuivre mes écrits encore un bon moment mais à bientôt 87 ans, je ne commande plus ! Je me permettrai de vous appeler au fil.
    Meilleurs sentiments
    12
    juvisienne
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:07

    dans les années 60, on pouvait encore monter sur les terrasses... Depuis les attentats, tout est grillagé, et bien moins sagréable à visiter, hélas.bon dimanche.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :