• Parents d'hier...parents d'aujourd'hui...

                                            Quelle différence ?

     

                         En relisant des articles de ce blog hier, je me suis arrêtée sur cet article "Être parents dans les années 1950"...dont j'ai extrait ce passage:

     

                                                                  "  Et ces trois enfants qui nous ont donné des joies, des soucis, nous ont donné aussi beaucoup plus tard, des petits-enfants...Ils ont fait à leur tour les expériences faites par leurs parents, avec un peu plus de facilités dues au progrès, avec aussi quelquefois autant d'inexpérience ! Mais c'est ça la vie : un éternel recommencement !  Et maintenant, les petits-enfants ont eux-mêmes pour certains des enfants....Et moi, je suis toujours aussi contente quand on m'annonce une naissance....S'ils n'ont plus les soucis des couches, des lessives manuelles et autres petits inconvénients que nous avions, ils ont d'autres soucis sans doute plus graves : avenir incertain, situation.....

                                                  Et si, tous comptes faits, notre époque n'avait pas été la plus facile, période de guerre à part s'entend ? Nous connaissions la fatigue physique, mais de celle-là, on s'en remet..."

     

                           Et je me pose toujours cette question :"Est-ce que notre époque, malgré la guerre et ses suites, n'avait pas été plus belle que celle actuelle ? " Oh, bien sûr, nous avions beaucoup moins de facilités "physiques et manuelles", nous n'avions pas de gros salaires, les 35 heures n'existaient pas, nous n'avions pas de RTT, nous avions moins de vacances...mais nous pouvions faire des projets liés au travail qui ne manquait pas... Parce que nous les avions élevés comme nous l'avions été, les enfants étaient peut-être moins exigeants; la vie de famille était importante (moins de familles éclatées et reconstituées ...). Notre vie alors ressemblait à notre vie de jeunes enfants...Pas encore beaucoup d'évolution dans l'air.

     

                            Physiquement, notre vie était plus dure...Les progrès arrivaient très timidement et...il fallait déjà pouvoir se les offrir ! L'éducation était encore un mot qu'on entendait dans chaque famille...de même que la morale...On enseignait le respect de soi et surtout le respect des autres...

    Peut-on comparer ? Ces époques sont tellement différentes que je ne peux dire que je "regrette l'ancienne"; j'apprécie tous les progrès qui rendent la vie meilleure, mais je ne peux m'empêcher de faire un retour "nostalgique" sur ces années passées... Peut-être parce qu'elles sont celles de ma vie de jeune femme ? Pas seulement...et je suis heureuse d'avoir eu des enfants à élever à cette époque...il me semble que c'est beaucoup plus difficile maintenant pour les jeunes ....Est-ce notre faute? sans aucun doute....Tout a été trop vite...voulions-nous rattraper le temps perdu ou que nous croyions tel ? Nous avons laissé filer trop de choses qui semblaient gênantes mais n'étaient que la garantie de l'avenir...

                             

    « Pour le plaisir des yeux....Couleur "bleu horizon".... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Novembre 2012 à 18:03

    Une éducation plus sévère pour nous aussi, mais nous n'étions pas malheureux.

    Education que j'ai inculquée au mieux à mes enfants.

    Et puis une fessée n'a jamais fait de mal à personne.

    Bon week end, pluvieux chez nous.

    2
    Samedi 10 Novembre 2012 à 18:20

    Un peu de discipline ne rend pas malheureux...et une petite fessée calme l'enfant et...soulage la maman !
    Bon week-end à vous. chez nous aussi, pluvieux et "tristounet" !

    3
    Samedi 10 Novembre 2012 à 18:50

    Le balancier de la pendule a été poussé trop loin, sans doute, à partir d'un bon sentiments, mais les contrecoups sont redoutables.

    4
    Samedi 10 Novembre 2012 à 19:18

    Les bons sentiments peuvent être dangereux...

    5
    Samedi 10 Novembre 2012 à 19:31

    L'enfer est pavé de bonnes intentions.

    Bonne soirée à vous

    6
    Samedi 10 Novembre 2012 à 22:45

    Les bonnes intentions ne suffisent pas toujours....

    7
    Dimanche 11 Novembre 2012 à 09:01

    Notre corps est ainsi fait qu' il se défend tout seul contre les virus qui l' attaquent !

    D' avoir voulu trop le protéger, fait qu' il a perdu ses capacités d' auto-défense !

    Il en va de même dans la vie, trop  la faciliter, nous fait oublier que tout s' obtient par la volonté, et on voit bien ce que donne l' assistanat !

    Mais je me demande si ce  n' est pas voulu, pour mieux nous maitriser !

     bon dimanche

     bisous

    8
    Dimanche 11 Novembre 2012 à 09:10

    Il me semble que, toutes proportiuons gardées, l'époque des "anciens" dont je suis (!), était plus facile, tout en étant plus dure ! Assez difficile ça...et pourtant ! Les problèmes ont été déplacés.
    Les rapports humains, la famille, constituaient cette "douceur de vivre" que je regrette un peu.
    Merci pour cette analyse que vous faites et...bon dimanche !

    9
    Dimanche 11 Novembre 2012 à 09:14

    Je pense que vous avez raison ... Nous ne comptions que sur nous-mêmes, notre courage et notre volonté. Autres temps, autres moeurs...pour le meilleur ou pour le pire ?
    Passez un bon dimanche.

    10
    Jean-François
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:45

    Bonjour,

    C'est bien difficile de savoir !

    Mais au fond, je crois que j'aurai préféré vivre la vôtre, d'époque.

    D'accord nous avons le progrès, l'institution pour tous, nos droits, les voyages. Je trouve que nous portons le poids des difficultés autant que dans l'ancien temps (que je n'ai pas connu), les problèmes sont sans doute différents ( encore que, regardez en médecine les fléaux d'aujourd'hui) mais les souffrances à porter me semblent égales. Ce qui sauvait la mise, c'était les rapports humains, la famille. Aujourd'hui, c'est encore trop tôt dans cette société pour comprendre que c'est la priorité à tout, et qu'avec, beaucoup de nos problèmes ne seraient plus, pour nous même comme pour le voisin.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :