• Obéissance aveugle...

                        Un ordre est un ordre !

     

                        On ne peut pas toujours parler de choses sérieuses; celles-ci nous sont d'ailleurs racontées avec force détails par tous les médias en ce moment ! Alors, un petit moment de détente ne fera pas de mal...Il s'agit encore une fois d'une anecdote racontée jadis par mon père...L'authenticité ? sans aucune garantie !

     

                         La petite Marie, 15 ans environ, a été placée dans une famille en qualité de "bonne à tout faire"...ça se faisait beaucoup jadis...Son patron lui dit un jour: "Marie, nous sortons ce soir, vous allez rester seule à la maison avec le bébé. Nous vous le confions en vous recommandant de bien le surveiller. Faites attention qu'il ne tombe pas de son berceau surtout, un bébé est si fragile...Et empêchez le chien et le chat d'aller vers lui...Nous comptons sur vous". Marie a bien compris et promet de protéger ce bébé du mieux qu'elle pourra....

     

                          Vers minuit, Monsieur et Madame reviennent, cherchent Marie dans tout l'appartement. Personne...Ils vont dans la chambre du bébé : personne ! Et pourtant, ils entendent celui-ci pleurer tout doucement...Affolés, ils explorent coins et recoins et finissent par trouver Bébé....dans la cuisine, bien enfermé dans le garde-manger ! Horreur et courroux ! Mais Bébé était en parfaite santé....Voilà Marie qui revient et bien entendu on ne lui fait pas de compliments ! comment ? elle n'avait pas obéi aux ordres, avait laissé Bébé tout seul etc...etc..."Vous serez renvoyée ma fille "!!! La pauvre Marie ne comprend pas...Elle dit pour s'excuser :"J'avais envie d'aller au cinéma et je croyais être revenue de bonne heure...J'avais bien fait ce que Monsieur m'avait conseillé : j'avais protégé Bébé, les chat et chien ne pouvaient pas l'atteindre, il ne pouvait pas tomber de son lit, il ne manquait pas d'air dans le garde-manger...il était bien en sécurité"....

     

                            Que répondre à ça ? Qu'on ne sort pas sans permission surtout lorsqu'on est investie d'une mission de confiance, et surtout que la place d'un bébé n'est pas dans le garde-manger même s'il offre toutes les sécurités....Rien de tel qu'un berceau pour un petit...

     

                             Heureusement, les réfrigérateurs domestiques n'avaient pas encore été mis sur le marché !

     

                             Souriez...c'est bon pour la santé !

    « Heures supplémentaires....et "Age d'or"....C'est l'histoire d'un "clic".... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Février 2011 à 12:53

    tu as bien fait de rajouter sans garantie !

    on a quand même le sentiment que cette histoire est un peu tirée par les cheveux ! enfin , en fait, il vaut mieux !

     bonne journée

     amitiés

    2
    Mercredi 23 Février 2011 à 13:36

    Qui sait ? il fut un temps où les filles n'étaient pas trop dégourdies !!!!! Mais bon, cette histoire n'a jamais été racontée comme une histoire authentique !

    3
    Mercredi 23 Février 2011 à 13:37

    Belle histoire.

    Dommage pour Marie.

    J'ai connu ce garde manger, il y en avait un chez nous et l'hiver quand on y allait il n'y avait pas besoin de réfrigérateur...

    Bon mercredi Geneviève

    4
    Mercredi 23 Février 2011 à 13:55

    C'était bien pratique un garde-manger (en dehors de la garde des enfants !)

    5
    Mercredi 23 Février 2011 à 18:11

    Une excellente logique dans le raisonnement de cette jeune fille. Il aurait suelement fallu lui préciser certaines choses.

    6
    Mercredi 23 Février 2011 à 19:05

    Marie s’était trouvée assez grande pour faire une interprétation toute personnelle des consignes ! Vous avez raison, le sourire et le rire sont bon pour la santé et l’humour n’est pas interdit, surtout dans ces périodes troublées. Penser aux autres n’oblige pas à pleurer toute les journées.

    Merci de vos visites chez moi, vos mots me font plaisir, bien sûr.

    Avec mon amitié. Loic

    7
    Mercredi 23 Février 2011 à 19:34

    C'était indispensable semble-t-il !

    8
    Mercredi 23 Février 2011 à 19:37

    J'ai atteint mon but et ça me fait plaisir ! A 15 ans, au début du XXème siècle, on était encore une enfant , même si on était déjà "placée" comme on disait ! Et ce n'est qu'une histoire !

    9
    Mercredi 23 Février 2011 à 19:42

    Merci pour cette visite sur ce blog qui ne se voulait pas sérieux aujourd'hui ! On peut en effet penser aux autres et garder son humour...
    Si mes visites vous font plaisir, cela double le mien.
    Amitiés.

    10
    Samedi 26 Février 2011 à 09:35

    C'est moins expéditif !

    11
    Brigitte
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:57

    Bonsoir Geneviève
    Authentique ou pas peu importe,heu....non quand même pas,effectivement ce n'était pas la place d'un bébé....mais votre histoire m'a bien amusé .
    Pourtant je pensais que dans le temps on avait le sens des responsabilités assez jeune,ce n'était certainement le cas de tout le monde dont la pauvre Marie.
    Bonne soirée Brigitte

    12
    juvisienne
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:57

    Tout de même...

    mieux vaut le garde-manger que le congélateur ....!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :