• Nouveautés ou...quelques pas en arrière ?

                         Un peu de bon sens ?

     

                         Il y a bien des années, une phrase de morale était inscrite au tableau de chaque classe...Rien à voir avec des ordres adressés aux élèves, simplement un petit rappel de "l'art de vivre", des règles de bonne conduite....Quand on vit en communauté (famille, école, lieu de travail etc...) il est beaucoup plus agréable de vivre en pensant aux autres....La morale était là pour ça et faisait partie de l'éducation.

     

                          Et puis, il semble qu'on ait trouvé que ça faisait "rococo" ou tout au moins que c'était inutile...Et les petites phrases ont été effacées définitivement du tableau...Et il semble qu'on s'aperçoive que c'était peut-être une erreur ? Non, je crois qu'on découvre la morale, tout comme si elle venait de naître ! Quoiqu'il en soit, elle doit être réintégrée à l'école...Ouf...Reconnaître ses torts n'a jamais été la preuve qu'on était idiot !N'insistons pas... Vivement le retour de la morale qui ne pourra jamais faire de mal à personne ! Personnellement, qu'on en revienne à cette petite leçon journalière, qu'il s'agisse de nouveauté ou de retour en arrière, celà me met du baume dans le coeur...Je me dis que tout n'est peut-être pas perdu et je garde l'espoir...

     

                           J'ai entendu hier à la télévision que certains parents se groupent en coopérative, en vue d'effectuer les achats scolaires au meilleur prix. Bonne nouvelle...Jadis, je me souviens qu'avant la rentrée, nous allions revendre les livres de nos enfants aux parents d'enfants qui entraient dans les classes que les nôtres venaient de quitter. Ceci était "orchestré" par l'école et se passait à l'école. Et dans le même état d'esprit, nous achetions d'occasion, à d'autres parents, les livres dont leurs enfants n'avaient plus besoin...Ce n'était pas une coopérative, mais tout le monde y trouvait son compte. Mais l'idée de la coopérative me semble excellente (moi je me souviens des coopératives "alimentaires" où les achats se faisaient moyennant une assez substantielle remise)... C'était jadis, quand on ne gaspillait pas et que les aides ne pointaient pas encore le bout de leur nez !

     

                            Je ne regrette pas mon ancienne époque et j'apprécie tous les progrès...Mais il faut bien reconnaître que le bon sens était présent ! Gardons espoir, il revient....

    « Grande décision !...."Cette année-là".... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 13:47

    Moi aussi je me rappelle, on avait aussi la bourse aux livres et puis dans certaines matières s'il fallait une fourniture spéciale le professeur demandait ceux qui étaient intéressés et il achetait en grand nombre, ce qui faisait un coût moins cher pour les parents.

    Bonne journée de jeudi

     

    2
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 13:58

    On essayait toujours de faire une bonne affaire ! Un sous, c'était un sous....

    3
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 19:55

    je crois qu' on a bien compris que si la morale faisait défaut, c' est parce qu' on ne l' enseignait plus !

     on peut quand même regretter qu' on ait mis tant de temps à s' en apercevoir !

    Je me souviens aussi de ces livres que nous revendions d' occasion !

     Mais de nos jours, il semble qu' on prenne plaisir à changer les programmes trop souvent !

     bonne soirée

    bisous

    4
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 21:38

    Il est grand temps de s'en apercevoir !
    Les livres d'occasion, éventuellement les transactions avaient lieu chez GIBERT (à PARIS)...C'était très pratique !

    5
    Samedi 3 Septembre 2011 à 08:40

    Appliquer la morale telle qu'on me l'a enseignée jadis, ne m'a jamais donné une impression de soumission ! Il y a soi-même et...tous les autres auxquels on doit penser ... Sinon, l'égoïsme n'est pas loin...

    6
    Samedi 3 Septembre 2011 à 11:18

    un petit bonjour, pour te souhaiter une bonne fin de semaine

     bisous

    7
    Samedi 3 Septembre 2011 à 11:35

    Merci...

    8
    Samedi 3 Septembre 2011 à 13:17

    Merci pour ces précisions...

    9
    Lundi 5 Septembre 2011 à 07:43

    Je me réjouis du retour de la morale à l'école. J'aimais ce moment du début de classe où nous lisions "la" petite phrase et la commentions.
    Il est des choses nécessaires et vitales à la vie ensemble : la politesse, le respect des autres, des animaux, de la nature, des biens matériels communs, toutes les règles de "bonne conduite" que vous évoquez et qui font que l'on peut tenter de vivre harmonieusement.
    Je crois que dans bien des endroits, les parents mettent en place des actions pour éviter le gaspillage et les dépenses inconsidérées. Les médias s'en font trop peu l'écho.
    Il faudra bien que le bon sens reprenne le dessus......Celà devient urgent !!!!

    Pour les livres scolaires, pas forcément évident d'acheter d'occasion. Je suis d'accord avec "trublion" : les programmes changent tellement souvent (et pas toujours de façon cohérente) qu'il est parfois bien difficile de conserver le même livre d'une année sur l'autre pour une même classe.

     

    10
    Lundi 5 Septembre 2011 à 08:30

    On ne peut que se réjouir de ce retour. Il était temps.
    Vous avez raison pour les livres scolaires. Je me souviens d'un livre d'anglais qu'il a fallu changer...c'était exactement le même, mais les leçons ne se trouvaient plus aux mêmes pages que l'année précédente !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Pimprenelle Des Hèch
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:53

    La morale désigne la connaissance du bien et du mal. Elle renferme l'ensemble des valeurs devant orienter nos actions. Agir moralement, c'est donc agir bien, de façon juste. L'homme, de par sa conscience et sa raison, apparait comme un être capable de moralité. Pour autant, la morale se présente comme un ensemble d'obligations menaçant apparemment le bonheur, qui est également une valeur orientant l'existence humaine. Dès lors, peut-on chercher à être heureux tout en respectant les valeurs morales ? Ces valeurs n'imposent-t-elles pas aux hommes une forme de soumission et de négation de soi ?

    Je vous souhaite une très belle journée Geneviève.( J'ai apprécié votre article et sa profondeur). Pimprenelle.

    12
    Pimprenelle
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:53

    Pour répondre et compléter ma réflexion, à propos de la morale et la soumission, j'avais en tête les valeurs morales religieuses, en montrant qu'elles reposent sur la faiblesse et le ressentiment. Mais comme vous, je pense que le bon sens suffit et quand celui-ci n'est pas suffisamment aiguisé, la loi est là pour nous rappeler à l'ordre. Là où il n'y a pas de loi, il n'y a pas de liberté disait John Locke. Je vous souhaite une belle journée. Pimprenelle. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :