• Nègre Littéraire...

                        Uniquement en littérature ?

                         Le "nègre littéraire" est celui ou celle qui écrit et publie une oeuvre sous le nom d'un personnage plus connu, lui restant anonyme ! On ne peut tout avoir, le plaisir d'écrire et la notoriété...Il faut savoir partager ! C'est assez courant en littérature, mais est-ce seulement en littérature ? Combien d'ingénieurs, de chercheurs qui font des découvertes et ne sont pas connus ni...reconnus ! Combien d'employés font "tourner" une entreprise en restant dans l'ombre ? Combien...combien... On ne les appelle pas "nègres", on ne les appelle pas, tout simplement ! on les ignore... C'est parfois ce qui est décourageant. Et je trouve, à entendre parler autour de moi, que cela arrive de plus en plus.

                          Jadis, il n'était pas rare de voir un employé prendre des galons sur le terrain, "sur le tas" comme on disait alors. On reconnaissait ses mérites, son savoir et très souvent son désintéressement. L'intérêt, c'était de réussir un travail, de le faire du mieux possible, pour sa propre satisfaction et la satisfaction de l'employeur. Et quand les chefs vous confiaient un travail difficile, c'est qu'ils avaient confiance en vous, ce n'était pas pour se débarrasser d'une corvée et s'en attribuer tous les mérites par la suite ! Si les lois sociales ont donné plus d'avantages aux salariés, ce qui n'était que justice, il me semble que maintenant, la considération a disparu...Je ne travaille plus depuis bien longtemps maintenant, mais je regarde quand même ce qui se passe ... La formule "on n'a plus besoin de vous, on vous jette" que l'on entend souvent n'est peut-être pas exagérée...Il y a certainement des exceptions, mais....

                           Il en est ainsi du "nègre littéraire". Qu'advient-il de lui quand il ne sert plus ? Il n'est plus rien. Et je me pose cette question : Comment fait un "écrivain de renom" lorsqu'il reçoit un prix ou obtient un succès pour n'avoir fourni que son nom ? Ce n'est pas toujours un écrivain au sens réel du terme, c'est parfois une personnalité au nom célèbre....Personnellement, ça me gênerait...question de conscience !

                            Pourquoi cet article aujourd'hui ? Un mot est passé au-dessus de ma tête, je l'ai attrapé au vol et j'ai écrit...sans l'aide d'un "nègre" !

                          

    « Une première voiture....Lorsque l'enfant disparaît.... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 2 Février 2010 à 19:35

    J’espère que lorsqu’un « écrivain » est reconnu, il partage financièrement les retombées avec son « nègre » ! La règle, je pense, prévoit que le dit « nègre » ne pourra demander une quelconque part des lauriers (« gloriole »). Il se doit de rester dans l’ombre. Mais quand à sa rémunération… Je ne sais. Sujet original, et c’est bien de l’aborder. Amitiés. Loic

    2
    Mardi 2 Février 2010 à 20:25
    Comme vous dites Geneviève, cela poserait un problème de conscience de recevoir une récompense à laquelle on n'aurait pris aucune part.Cette pratique est sans doute plus étendue qu'on ne croit.Quant aux personnes qui pourraient encore être précieuses du fait de leurs capacités et de leur expérience mais que l'on met de côté malgré le fait qu'elles ont "mâché le travail" de celles et ceux qui se sont mises en avant, indument, j'imagine leur dépit.Je ne doute pas que ce texte soit votre oeuvre Ah si la Chipie pouvait prendre exemple sur votre honnêteté !
    Bonne soirée. 
    3
    Mardi 2 Février 2010 à 21:15
    Je pense que c'est très courant .
    4
    Mardi 2 Février 2010 à 21:18
    Vos lecteurs vous aiment telle que vous êtes !
    5
    Mardi 2 Février 2010 à 21:21
    Je ne sais pas du tout comment ça fonctionne ! J'ai abordé ce sujet parce que j'en ai entendu parler au cours d'une émission de télévision ! Il me suffit d'un mot !
    6
    Mardi 2 Février 2010 à 23:40
    Ecrivain fantôme, ça me plait assez ! J'ai lu qu'on avait justement remplacé le mot "nègre" par "nègre littéraire" plus "politiquement correct". Mais je suis bien d'accord...Oui de très grands auteurs ont été des "négriers". C'était le sujet de l'émission que j'avais entendue il y a quelques jours (entendue au passage, pas écoutée entièrement ! dommage...)
    7
    Mercredi 3 Février 2010 à 13:26
    Je n'aime pas ce terme de "nègre" même si on l'a "habillé" de "littéraire" pour le "politiquement correct"......
    Je n'aimerais pas recevoir une récompense que je n'ai pas méritée !! Mais ces personnes qui écrivent pour d'autres sans recevoir les honneurs sont tout de même consentantes et trouvent peut-être leur "compte" à vivre ces situations.
    Il n'en est pas de même (à mon avis) dans le monde du travail....Travail qui a de moins en moins de valeur, où le profit devient le seul mot d'ordre et ou "l'humain" n'a plus grande signification.....
    Bonne fin de journée.
    8
    Mercredi 3 Février 2010 à 15:45
    Une récompense, ça se mérite ! Le monde du travail actuel ne me plairait pas...J'ai heureusement connu autre chose.
    9
    Jeudi 4 Février 2010 à 08:17
    Ces pratiques me révoltent profondément.
    Colette a écri pour Willy et Willy s'est servi de son nom. Uls se sont séparés
    Zelda Fitzgerald a été étouffée par son  écrivain de mari. Elle a failli en mourir.

    A la grande échelle ces impostures ont été légalisées et amplement adoptées. Les petits n'ont pas les moyens de faire payer des droits d'auteur...ni de signer.
    10
    Jeudi 4 Février 2010 à 09:43
    Le talent, le vrai, n'est pas toujours récompensé...
    11
    Véro
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:05
    Oui, mais bon.... vous avez raison bien sûr, mais tout le monde n'a pas le même sens moral. regardez par exemple ce qui se passe sur les blogs....

    Je connais un certain Paco qui n'hésite pas à recopier les articles que j'écris sur mon blog pour se faire passer pour un intello et en retirer toute la gloire. Et alors, que dois-je faire? Porter plainte?

    Pffff... Ca n'en vaut pas la peine... Je ne peux me résoudre à une telle bassesse...

    Et puis j'ai confiance en mes lecteurs! Eux savent faire la différence! Ils sont loins d'être idiots.....
    12
    Robert
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:05
    Je m'étonne que l'on utilise toujours ce terme "nègre" (même s'il est littéraire et détourné) qui rappelle de très mauvais souvenirs ...
    On pourrait peut-être choisir un autre nom. En anglais il est traduit pas "écrivain fantôme". Plus décent !
    Merci Geneviève, grâce à vous j'ai appris que de très grands auteurs avaient été des "négriers."
    http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A8gre_litt%C3%A9raire#La_pratique_du_.C2.AB_n.C3.A9griat_litt.C3.A9raire_.C2.BB

    Et si nous tentions de remplacer le mot "nègre" ?
    A vos blogs !!! On lance le sujet ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :