• Nationale 7 de mon enfance.....

                        En passant à JUVISY...

     

                        J'ai revu ce matin, sur un site ami (http.brudipat.over-blog.com) cette "Nationale 7" chantée par Trenet, et empruntée par tant de monde puisqu'elle vous mène directement de la Porte d'Italie à PARIS...à la côte d'Azur ! Cette route tellement encombrée à certaines périodes de vacances, qu'on lui préfère parfois...des petites routes moins rapides, mais plus sûres ! Quand j'étais enfant et qu'avec mes parents nous habitions JUVISY, elle semblait plus calme ! Pas encore beaucoup de voitures...Son nom d'alors pour la traversée de Juvisy ? Avenue de la Cour de France, Route de Fontainebleau..

     

                         Elle avait alors la réputation d'être dangereuse. Lorsqu'il nous fallait traverser pour rejoindre le "Plateau de Juvisy" ou les communes de SAVIGNY, VIRY, PARAY VIELLE POSTE et bien d'autres, Nous le faisions en "nous gardant à droite et nous gardant à gauche"...Les voitures de l'époque roulaient vite sur ce long ruban pratiquement sans virages ! Il y avait le Carrefour de la Pyramide, le carrefour de l'Observatoire, celui des Belles Fontaines...que des dangers....

     

     

     

                                                                                                              JUVISY - Avenue de la Cour de France - Observatoire 

                                                         Là, Avenue de la Cour de France, avec, à droite, l'Observatoire Camille Flammarion.

     

     



                         3449 - JUVISY SUR ORGE - LES BELLES FONTAINES ET AVENUE DE LA COUR DE FRANCE    

                                             Ici, les Belles Fontaines de chaque côté de la Route de Fontainebleau...Attention, une voiture arrive ! Juvisy ? mais c'était la ville à la campagne....

     

                           Cette route, j'en ai de bons souvenirs, quand mon père décidait le dimanche, de nous emmener pique-niquer en forêt à FONTAINEBLEAU...c'était des journées de bonheur et d'escalades sur les rochers de cette magnifique forêt...Mais j'en ai aussi de mauvais souvenirs quand, arrivant à l'école, l'institutrice nous informait qu'une de nos camarades venait d'avoir un accident en traversant la route et qu'elle avait été fauchée par une voiture...J'ai vécu ça plusieurs fois....

     

                            Mon père qui nous recommandait toujours de "faire attention" pour traverser, ne manquait pas de nous rappeler que, lorsqu'il était enfant, il avait appris à jouer au tennis (plus exactement à la raquette comme on disait alors...) sur cette route tranquille devenue des décennies plus tard, celle que nous connaissons maintenant ! Cela semble incroyable !...et pourtant...quelle différence entre le début des années 1900 et les années d'après-guerre....!

     

                             Si cette route N7 pouvait parler ! elle en raconterait des histoires...elle a été le témoin de tant de faits ... Est-ce que les routes ont une mémoire ?

     

                             

                             Cette route a une histoire...vous pouvez en trouver des traces sur un autre site ami : "www.dandylan.over-blog.com" "Carnets de voyages à ATHIS et...."

     

                              Et elle a fait partie de mon enfance, de mon adolescence, de ma jeunesse, comme mes deux villes ATHIS-MONS et JUVISY... Je ne peux pas oublier....

                                               

     

     

     

    « Les bonnes mesures....Quand c'était "Mardi Gras".... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Février 2012 à 15:53

    Bonjour Geneviève,

    J'ai lu avec attention votre article du jour.

    La Nationale 7, c'est pour moi la chanson de Trénet mais aussi les souvenirs des embouteillages de Bagnols sur Cèze dans les années 60, et d'autres embarras de circulation  sur la route qui nous emmenait de Grenoble au bord de la mer.

    Ce qui m'a le plus fait froid dans le dos en lisant votre texte, c'est le fait que plusieurs fois vous avez enduré une horrible annonce : celle de la mort d'une camarade de classe fauchée par une voiture.

    Peut-on dire que les routes sont plus sûres aujourd'hui ? Je ne le crois pas et pourtant ces fillettes tuées sur la route... Les accidents ne semblent pas aussi nombreux.

    Réflexion triste du jour. Heureusement un rayon de soleil avec les promenades et les escalades dans la forêt de Fontainebleau.

    Bonne journée. A bientôt.

    Je vous embrasse.

    2
    Lundi 20 Février 2012 à 16:14

    Si mes souvenirs sont exacts, il n'y avait pas de feux tricolores alors...Cette route était dangereuse parce que trop droite; les voitures arrivaient sur nous quend on croyait avoir le temps de passer. En plus, des accidents de voitures qui "s'enroulaient" contre les platanes qui étaient de chaque côté..Je pense que les routes sont plus sûres maintenant.

    3
    Mardi 21 Février 2012 à 07:56

    La N7 est un sujet qui mériterait un blog à lui tout seul. En 2007, la Maison de Banlieue en avait fait une exposition : http://dandylan.over-blog.com/article-6802833.html. Que de choses à raconter au fil des siècles sur cette route mythique ! De Napoléon au tramway !

    4
    Mardi 21 Février 2012 à 08:50

    Merci Daniel, de la visite...et de la précision ! j'avais recherché hier sur votre site (Ancien temps), mais je n'étais pas remontée assez loin ! Cette N7 que nous n'osions même pas traverser pour aller sur le "Plateau" de Juvisy ...
    Amitiés.

    5
    Mardi 21 Février 2012 à 10:33

    Je ne connais pas, mais cela me donne envie de réécouter Trenet!

    6
    Mardi 21 Février 2012 à 10:45

    Un petit air de vacances...

    7
    Mardi 21 Février 2012 à 16:38

    Beaucoup de morts en effet sur ces Nationales jadis. Peut-être moins maintenant...La "Nationale 7" a peut-être perdu une partie des divers noms qu'elle avait en traversant les villes ? Je ne sais pas, il y a 30 ans que je ne vais plus à JUVISY...Je sais que bien des platanes qui la bordaient ont été abattus...Que de voitures, en faisant "un faux pas", se fracassaient sur eux...

    8
    Jeudi 23 Février 2012 à 12:47

    j' ai de mon côté souvent fait la réflection que je mets toujours autant de temps pour aller de Maubeuge à Lens, voir maman, malgré les voies rapides nouvelles, et les autoroutes !

    En fait, il y a plus de monde sur les routes, et surtout, il y a maintenant des limitations de vitesses qui n' existaient pas il y a 50 ans !

    Plus nos routes sont sures, plus les voitures sont sécurisées,moins nous avons le droit de rouler !

    9
    Jeudi 23 Février 2012 à 13:37

    Les limitations de vitesse...c'est ça qui manquait sur la N7 de ma jeunesse !

    10
    COTENTINE
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:50

    Bonjour MAGITTE !     Qu'il est doux de revenir dans vos souvenirs,quand tout alentour n' est qu'agressivité.Cette N7,tant aimée,route des vacances d'hiver et d'été,nous l' avons connue dès 1964 .A t 'elle gardé  son nom de naisance?Notre N13s'appelle maitenant la D613. Ces nouvelles appellations sont beaucoup moins évocatrices,mais les dangers sont toujours réels!Que de bouquets  de fleurs sont accrochés aux funestes endroits;La vôtre était plus dangereuse,elle était "l artère principale de vos villes. des contournements  ont été faits,c'est un gain de temps, mais c'est surtout beaucoup  moins de vies brisées

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :