• Moi, je.....

                        Avec modestie...

     

                        A en croire mon père jadis, ce "moi je" était prétentieux ! C'était une entrée en matière qui n'était pas autorisée...surtout venant des enfants ! Les adultes, comme on le sait avaient tous les droits ou presque ! Ah, cette éducation, comme elle comptait dans la vie...Dès l'enfance, la famille insistait sur "ce qui se faisait" ou ne "se faisait pas" ! Gare à celui ou celle qui passait outre ... Se vanter ne se faisait pas et quand on disait "moi je" on se vantait bien un peu...Le "moi" prenait une importance dans la conversation :"Moi je ne suis pas de ceux qui disent du mal de leur voisin" ...sous-entendu "je ne nomme personne, mais suivez mon regard"...."Moi je réussis tout ce que je fais"...etc...

     

                         "Cultiver son moi-moi..." c'est essayer de se mettre en valeur et trop souvent en rabaissant les autres ! Et pourtant, maintenant, il arrive qu'il faille se mettre en valeur...Prenons les demandeurs d'emploi, on leur recommande de "savoir se vendre"...Comment faire alors ? Il faut bien attirer l'attention de l'employeur éventuel sur ses propres qualités et...passer sous silence ses défauts ou ses petites lacunes...Et sans fausse modestie, se vanter en énonçant ses diplômes, ses expériences, ses facilités d'adaptation dans divers domaines, devient obligatoire !

     

                           Et si ce "moi je" ressemblait à une critique ? ça arrive  "moi, je ferai mieux que ...."Allons soyons modeste. Chacun peut réussir sa vie en fonction des moyens qui lui ont été donnés à sa naissance et par ses parents plus tard. Et avec beaucoup de courage de sa part également ! C'est même ce courage le plus important souvent...Courage et modestie peuvent aller de pair...

     

                          

                           

                         


     

                         

     

                        

    « Faites ce que je dis....Il est temps de sourire.... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Mai 2012 à 16:45

    Hop!hop!hop! ça sent le coup de blues ici depuis quelques temps!

    Pas d'accord Geneviève! allez! on redresse la tête et les épaules, la poitrine en avant (sisssiii! la poitrine aussi! ) et on ne se laisse pas abattre!

    Non mais!

    PS: et la jambe, au fait! que dit-elle en ce moment? C'est fini ou pas?

    2
    Lundi 21 Mai 2012 à 17:48

    Mais non, pas de coup de blues ! Mais ce "moi je" on l'entend en ce moment, non ?
    Poitrine en avant, je vous obéis !

    La jambe ne voit plus d'infirmier, plus de pansement. Encore légèrement enflée, mais ça s'arrange bien...

    3
    Mardi 22 Mai 2012 à 08:02

    Bien, bien, pour la jambe qui va pouvoir folâtrer dans la campagne dès que les journées seront meilleures.

    Quant au sujet du jour, les "moi, je" me font penser à ma grand-mère. L'éducation c'était ça, répéter des conseils de "bonne conduite". Elle me les a serinés : orgueil, modestie, humilité, politesse... Les temps changent... Quand on pense que "bonjour" et surtout "merci" se perdent...

    Ce qui me choque le plus, c'est que les "abuseurs" de "moi, je" sont souvent des incompétents qui se sentent obligés de se vendre, de faire leur publiicité. Dans une époque de poudre aux yeux, les culottés s'en sortent, les modestes courageux ont le moral sapé dès le début. Il faut résister à l'atmosphère ambiante, pas facile, mais courageux. 9a fait un peu gaulois, non ?

    Bonne journée. Courage du soleil prévu dès jeudi.

    Je vous embrasse.

    4
    Mardi 22 Mai 2012 à 08:06

    Oui, c'est vrai.

    Et MOI PRESIDENTE, ça ne se passerait pas comme ça!

    5
    Mardi 22 Mai 2012 à 08:57

    Cette éducation jadis était primordiale et ce...dans toutes les classes de la société ! On était peut-être trop strict, mais ça avait du bon quand même ! Maintenant, le laxisme est roi et la vantardise n'a pas de limites la plupart du temps..."Moi je"...parole de culottés comme vous dites !
    Ceci dit, pas question pour l'instant de folâtrer dans la campagne ! le temps est affreux ! chez moi, le chauffage fonctionne à nouveau (au ralenti bien sûr) et tout le monde apprécie ! Et il fait gris, gris, gris ++++
    Amicalement je vous embrasse.

    6
    Mardi 22 Mai 2012 à 08:58

    ça serait certainement plus drôle !!!

    7
    Mardi 22 Mai 2012 à 10:16

    mon père me disait :

    d' abord, c' est moi, ensuite, c' est toujours moi, et après, c' est encore loin d' être ton tour !

    il semblerait que la gauche veuille niveler par le bas, faisant fi du mérite, mais elle ne s' applique pas cette m"thode, lorsque l' on se souvient  du moi, si j' étais président !

    bonne méthode pour laisser le peuple ignare

     bonne journée

     bisous

    8
    Mardi 22 Mai 2012 à 11:31

    Merci d'être d'accord avec moi ! à divers moments de ma vie, j'ai fait preuve de courage...sans m'en rendre compte...l'instinct de survie.
    Bon courage à vous pour affronter la pluie ! même temps ici ! Mais par prudence, je ne sors pas !

    9
    Mardi 22 Mai 2012 à 11:33

    Pour se souvenir...on se souvient !

    10
    Mardi 22 Mai 2012 à 11:35

    Il y a toujours l'exception qui confirme la règle !

    11
    Pimprenelle
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:48

    Oui, vous avez raison, le courage est le plus important malgré l'intelligence ou la fortune. Le courage est une vertu, qui ne s'économise pas. Dans les moments difficiles de la vie, c'est ce courage qui défie n'importe quoi, parce qu'il a l'instinct de survie. Le courage vient des mêmes mots, coeur, corps, qui donne la vitalité. Par contre la prudence qui est une des quatre vertus cardinales, a peur de la mort, évite tous les risques alors que courage non. Oui vraiment, vous avez trouvez le mot juste, qui devrait accompagner nos vies. Sur cette réflexion, je vais devoir affronter avec courage, la pluie...Bonne journée, Geneviève. Pimprenelle

    12
    COTENTINE
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:48

    Handicapée,par une voix au timbre très bas, timide et polie,JE n'aime pas interrompre mes interlocuteurs!Je suis quelques foisobligée , d'utliserle MOI JE ,pour m'insérer dans une conversation..Ce n'est pas pour me valoriser,c'est simplement,pour dire à tous "coucou,je suis là,puis je dire un mot?C'est difficile ,d'entrer dans une conversation,sans passer par ces deux petits mots! ET  que dire de personnes qui commencent par   "moi et mes soeurs"  P eut être a t'elle été "oubliée" dans sa vie ,au profit de ses soeurs?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :