• "Made in France"....

                  On en a parlé, on en parle et on...en parlera encore ! C'est un sujet qui fait couler beaucoup d'encre.

                  Pour diverses raisons, les entreprises de notre pays sont d'une part en mauvaise posture, et d'autre part, convoitées par des entreprises étrangères...Je ne suis pas assez calée (à vrai dire pas calée du tout) en économie pour y comprendre quelque chose ! Mais, je suis profondément française et j'aime mon pays ! Rien que pour cette raison, ça me contrarie quand je vois des industriels qui s'expatrient corps et biens ! Allez, hop," tout le monde à des milliers de kilomètres, ici on ferme" ! Et nos salariés français, que deviennent-ils alors ? Pôle Emploi est là pour eux ? pas toujours....Et quand bien même... Etre privé de son travail est déprimant, se dire qu'on n'est plus bon à rien alors qu'on travaillait dans cette entreprise souvent depuis sa jeunesse, ce n'est pas ça qui vous remonte le moral ! et que dire de cette impression qu'en France "tout fout le camp", y compris des industries indispensables tant à notre vie de tous les jours qu'à notre sécurité et à notre grandeur ? Impensable...trop difficile à accepter...

                  La grandeur de la France, mal en point depuis un certain temps, n'a pas besoin qu'on l'abandonne. Et si cette expression "made in France" pouvait renaître de ses presque cendres, les français dans leur grande majorité, en seraient ravis ! Que le Gouvernement ne s'immisce pas dans la vie des grandes industries françaises, d'accord. Mais il peut légiférer afin de les garantir et de garantir ce faisant les milliers de salariés qui ont trimé, triment encore et trimeront si cela est nécessaire pour "leurs entreprises" auxquelles ils sont viscéralement liés...Le français est ainsi : il veut bien critiquer, rouspéter après son pays ou son patron, mais il n'accepte que difficilement les critiques et la main-mise venant de l'extérieur ! Une loi est passée...des garanties sont exigées...Alors, restons français ! il y va de notre survie...Le "made in France" nous rend un peu de fierté et ça, nous en avons besoin...Reconstruisons notre pays comme nous l'avons reconstruit après 1945...Mais ne bradons rien ...

                 

                 

    « Soucis et querelles....."Made in France"...(suite)... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Mai 2014 à 16:32
    Fabymary POPPINS

    ah si seulement mais nous sommes impuissants, bises

    2
    Jeudi 15 Mai 2014 à 17:06

    La gauche et les syndicats, se sont assez vantés de tout ce qu' ils avaient obtenu, des congés aux 35 heures !

    Il en résulte au final que nos prix de revient sont trop élevés par rapport aux autres pays, même européens.

    Personnellement , je pense que de retrouver notre indépendance, nous permettrait de relancer  nos entreprises, aujourd' hui soumises ou profitant de Bruxelles !

    Il est grand temps de réagir, car il ne reste pas grand chose en France !

     Bonne soirée

     bisous

    3
    Jeudi 15 Mai 2014 à 17:23

    Peu à voir peut-être mais il se trouve que j'ai écouté aujourd'hui l'émission de Franck Ferrand sur Europe 1, consacrée à " la grande grève des mineurs, en 1948 " (clic ! ). Vous l'avez connue, mais moi, j'avais zappé Germinal (je vais y retourner) j'ai (re)découvert cet après-midi qu'une poignée d'années seulement après avoir cotoyé la gestapo, des hommes qui avaient été résistants, qui avaient défendu leur pays avec courage, qui avaient été reconnus comme des héros ont été arrachés par le gouvernement de l'époque à leurs conditions difficiles comme des moins que rien, traînés en justice et dépossédés de leur emploi, de leur sécurité sociale, de leur maison, de tout, pour avoir osé une grève revendiquant, entre autres choses, de meilleures conditions de travail. 3000 personnes ont été jugées et ont perdu leur emploi ... sans espoir d'en retrouver un jour (parce qu'à cette époque là ...) et se sont mis à errer dans les rues comme des misérables, avec femme et enfants. C'était l'époque du communisme ... les syndicats commençaient à se politiser fortement ...

    Cela pour dire qu'on maltraitait déjà les ouvriers ...

    Aujourd'hui, la mondialisation est là, qu'on le veuille ou non. Que peut-on faire ? Chaque époque a ses maux et de deux maux ... il faut choisir le moindre. Comment ne pas se tromper ?

    4
    Jeudi 15 Mai 2014 à 17:31

    @ - Fabymary - Impuissants ? on peut toujours se secouer !!!

    @ - Trublion - Après la guerre, on a dit "Relevez vos manches" ...Et celui qui a dit ça ne pouvait être accusé d'être de droite...C'était Maurice Thorez !
    Nous ne sommes plus en guerre, enfin pas une guerre avec des bombes, mais en guerre contre le chômage...Mais il y a des aberrations qu'on pourrait peut-être oublier....
     

    5
    Jeudi 15 Mai 2014 à 17:45

    Véro, bonjour !
    1948...à l'époque il y avait pas mal de grèves...tout n'allait pas bien en France, bien au contraire. Et lorsque Maurice Thorez (qu'on ne pouvait taxé d'être de droite) est venu avec ce slogan "Relevez vos manches" et que tout le monde travaillait...48 heures, tout le monde a obtempéré !!! on ne réclamait pas les 35 heures à l'époque ! La France était "à plat"et il fallait la remonter....! 
    Maltraiter les ouvriers à l'époque ? peut-être pas, mais ils devaient suivre le mouvement...Pour peu qu'ils soient syndiqués, on ne leur demandait pas leur avis !!!

    Bonne fin de journée avec mes amitiés.

    6
    Jeudi 15 Mai 2014 à 17:47
    Fabymary POPPINS

    oh mais nous on le fait mais pas tout le monde et la révolution y a déjà eu et ça n'a rien changé.

     

    7
    Jeudi 15 Mai 2014 à 17:47

    Qu'on mette vite un "r" à taxer, et qu'on veuille bien m'excuser !!!

    8
    Jeudi 15 Mai 2014 à 17:57

    Vous avez raison....hélas !

    9
    Cotentine
    Vendredi 16 Mai 2014 à 14:17

    Ce n'est pas encore la canicule,mais çà y ressemble....très chaud en plein soleil ....MAGITTE ,votre billet ,m'a remis en mémoire ,cette longue grève de 1948  ,1ER  emploi  ,rue TAITBOUT ,mais il fallait rallier MEULAN ,,,, début du covoiturage .... le covoitureur habitait CONFLANS  ,pas simple  ! MAGITTE  ,je pense que le FRANCAIS ,est un éternel râleur ,jamais content ,toujours plus d'envie .... Nous ne sommes pas disciplinés et prêts à faire des efforts ,en achetant français ,mais plus cher  ....Les syndicats sont gourmands ,la pub fait des ravages ,les marques "bouffent "nos jeunes ,les parents ne sont pas capables de refuser  et la télé envoie de vilains messages  .Souvenez vous de nos livres scolaires ,couverts en papier peint ,nous prenions les cours ,sous la dictée du maître ,tout était en ordre de marche ,mémoire visuelle ,mémoire auditive ,et nous n'en souffrions pas . Impossible de ralentir le progrès ,qui  nous a fait connaître une belle avancée dans  certains domaines !C e qui est difficile à admettre ce sont les délocalisations à l'étranger ,,le charcutage de nos entreprises  ,pour favoriser la finance !les OPA  ... MAGITTE,bonne journée ,je vais me baigner !!!!! faux ,bien sûr !  

    10
    Vendredi 16 Mai 2014 à 15:34

    Je me souviens de tout ce que vous énoncez ! Les progrès ont eu du bon, mais pour tout !
    Passez une belle journée dans votre belle région.

     

    11
    Vendredi 16 Mai 2014 à 16:59
    Chris (cryfil)

    Le "made in Franc" oui mais nous sommes beaucoup plus cher que d'autres pays.

    Nous le remarquons même dans notre vie de tous les jours...

    Bonne fin de vendredi Geneviève

    12
    Vendredi 16 Mai 2014 à 17:32

    Oui vous avez raison...Quel dommage que tout le monde "à la tête des entreprises" sans doute, veuille toujours gagner plus ! ça serait si bien si nous pouvions "acheter français"...

    Passez un bon week-end.

    13
    michel
    Lundi 26 Mai 2014 à 13:06

    Bonjour,

     

    Le progrès, le progrès, voila le vrai mal quand par progrès on le dénature de son vrai sens.

    Le progrès social s'est a mon sens progresser tous ensemble mais avec des avancées raisonnables,

    quand le "financier" gagne de plus en plus alors que la force de travail peine a progresser, cela ne peut pas bien aller.

    Quand les " zaqits" sociaux doivent être conquit a n'importe quels prix

    Quand ça va bien , il faut en profiter, cela est naturel et légitime, mais quand ça va mal,plus personne n'accepte d'aller moins bien.

     

    A la sortie de guerre, il y avait un pays a reconstruire et il y avait du travail pour tous, mais on oublie que les loyers étaient exorbitants,( loi de 48 pour limiter les abus) la nourriture encore rationnée en 1946, les salaires bien bas et la vie bien chère.

    En 1954 combien de personnes , de familles avait des salaires qui permettaient de payer au delà du stricte nécessaire, (la nourriture et le loyer), je ne parle même pas des loisirs ni des vacances et encore moins du superflu comme les marques de luxe ( vêtements, baskets ..etc)

    L'après guerre il fallait tout reconstruire, tout était a refaire, et les 5 années passées la poigne de fer de l'occupant qui pillait le pays, le moindre petit plus était "gros", aujourd'hui le nécessaire que nous recherchions est loin, le superflu, le nec plus ultra est devenu l'indispensable pour paraitre dans le moyen.

    Celui qui a 15 ans n'a pas telle marque de baskets, pas son ordinateur machin, sa tablette bidule et encore je parle même pas du dernier téléphone portable qui fait tout sauf téléphoner.

    Les temps ont changés, et les gens aussi.

    Au plaisir de vous lire

    Michel

    14
    Lundi 26 Mai 2014 à 14:02

    La guerre et l'après-guerre...je les ai bien connus ! Mariée en 1946, mon mari et moi avons toujours travaillé et surtout, avons toujours compté !!! Et nous avons élevé trois enfants, toujours en comptant pour tout ! cela nous a semblé normal , il fallait faire des efforts. Pour notre pays, nous l'avons fait. Et je le referai bien volontiers si...l'exemple venait "d'en haut" ! Acheter français, ça me semble normal, pour aider notre pays. Il faut bien constater que nous sommes très chers et surtout que l'honnêteté fait défaut bien souvent et ce, à tous les niveaux...Que d'arnaques !

          

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :