• Lorsqu'on vieillit....

                  Ce temps dont nous pouvions disposer....avant ! Il me semble qu'il me fuit...il va de plus en plus vite alors que moi, je vais de plus en plus lentement...Je le constate tous les jours en me demandant "comment je faisais avant"...Mais avant quoi ? avant d'être à la retraite, de ne plus avoir à me dépêcher le matin pour commencer ce travail lucratif, après avoir effectué celui si intéressant, mais non payé, de mère de famille avec ce que ça entraîne... et qu'on n'accepterait certainement pas d'un patron aussi compréhensif et "adorable" qu'il soit ! Car il faut bien le dire "afin que nul n'en ignore", le travail d'une mère de famille, est pratiquement incompatible avec celui de la femme travaillant "au dehors" comme on disait dans ma jeunesse ! Et pourtant, les mères s'organisent et mènent très souvent "de front" les deux occupations....et ce à peu près correctement ! Je dis "à peu près" alors que je pense sans restrictions ! Bon, ma modestie ne veut pas s'attirer les foudres de ces messieurs dont la plupart, il faut bien le reconnaître prend part aux occupations du ménage...Ai-je été particulièrement gâtée ? oui sans doute, puisque mon mari a toujours pris part à tout . Suivant sa formule, il disait à mon père qui trouvait "que ce n'était pas son rôle" : "Nous nous sommes mis à 2 pour avoir les enfants, il est normal que j'aide pour le travail que cela donne"....Et il aidait...beaucoup !

                  Mais, revenons au temps présent...Plus je vieillis, moins je vais vite...constatation peu encourageante ! Mes forces déclinent-elles ? Est-ce dû à l'usure de ma personne ? ou simplement à cette idée que "j'ai bien le temps", que personne ne m'attend ou autre raison farfelue qui me donne bonne conscience ? Non, je suis bien obligée de le constater : je vais beaucoup moins vite que jadis ! et ça, ça vient en grande partie de mon "état général" ! Je m'explique : je marche moins vite, j'agis moins vite, (m'occuper de ma petite personne me prend...un bon bout de temps), mes légumes à éplucher sont plus durs, les courses à faire sont plus éloignées, et...j'en passe ! Et je traîne...ou bien les pendules avancent plus vite ! Il faudra que je demande à mon fils de les vérifier ! Même aller sur les blogs amis (ou le mien) me prend plus de temps ! Je me souviens d'une épicière, quand nous allions en vacances dans le Jura, disant un jour que mon mari et moi nous nous impatientions dans sa boutique, sans le montrer "j'peux plus y faire, j'ai trop de travail" ! Et voilà, en résumé "j'peux plus y faire" !!!

                  Pauvres vieux...Si notre espérance de vie augmente, nos forces diminuent et ça, ce n'est pas normal ! Personnellement, il y a tant de choses que je voudrais bien pouvoir faire encore et quand j'y pense, je me sens capable de les faire ! c'est quand je veux agir que rien ne va plus ! Je pense souvent à cette chanson d'Annie Cordy et je me la répète...."J'voudrais bien, mais j'peux point" ! Qu'on me pardonne, ce n'est pas de la mauvaise volonté, mais une constatation et qui n'est pas à mon avantage !

                  Lorsqu'on vieillit...en même temps que la carte de "Retraité" il faudrait remettre à chacun un "élixir de jeunesse"...Et si ça marchait ?

    « Autres temps...autres moeurs !De "Jadis" à "maintenant".... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 16:02

    Je comprends et me doute que ça doit pas être simple de le constater et de rien pouvoir y changer, mais vous êtes encore très vive d'esprit c'est super, dites moi quel âge avez vous? je vous embrasse

    2
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 16:25
    Glups !
    1/je vais immesiatement coller une paire de baffes à mon mari après lui avoir fait lire la premiere partie de votre post.
    2/ bin mazette, j avais déjà pas la patate depuis que j ai dépassé le demi siècle et que j avais decouvert qu enfiler mes chaussettes me prenait un temps extraordinaire...
    3/ je trouve moi aussi que je suis beaucoup moins performante que par le passé (=hier) et je n aime pas ça du tout, mais alors pas du tout !

    Dois je ouvrir la porte du four tout de suite ou bien pensez vous que ca vaille quand meme le coup de patienter un peu ( même un tout petit peu) ?

    Merci pour ce remontage de moral, j en avais bien besoin
    3
    COTENTINE
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 16:31

    Comme vous ,MAGITTE  ,je suis effrayée de la rapidité de la fuite du temps  .....on ne peut pas être et avoir été   !  Comme dit ma petite fille ,tu as de la chance au final ,il y a des vieux qui pourrissent à l'hopital ,sans visite  ....  phrase malfeureuse ,qui a fortement altéré nos relations  ...   Notre chance ,pouvoir penser d'avantage à nous ,ce qui n'est  pas fait aujourd'hui ,sera fait demain ,avoir eu une vie trépidante  et pouvoir souffler un peu . Bien sûr ,d'autres  personnes sont à plaindre ,mais c'est le destin ,d'autres personnes sont encore DEUX  ,les enfants sont proches  et ils sont rarement seuls  et penser ,qu'il ne nous reste que qelques années à vivre ,quitter ce monde tant décrié ,mais finalement ou l'on ne se sent pas trop mal ,me fait peur  . Je déteste les escaliers , ou est passée ma souplesse  ?   et ces sachets de thé ,qui les a rangé  si haut ?.  alors qu'ils se trouvent toujours à portée de mains  .Je suis heureuse aujourd'hui ,l horloge de la cuisine  ,marque toujours la même heure ,chacun son tour ,elle est H S  et moi je ne viellis plus


     

    4
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 16:35

    IL faut dire qu' avant, on avait beaucoup plus à faire, et ce dans un laps de temps compté !

    En, retraite, on a quand même moins d' obligations, et le corps s' habitue à vivre de plus en plus doucement !

    Mais bon, l' entrainement ne suffit pas, et on dit aussi qu' on a l'âge de nos artères, ce qu' on a vite fait de constater.

    IL ne nous reste plus qu' à prendre les choses avec philosophie, et de faire ce qu' on peut !

     Bonne soirée

     Bisous

    5
    COTENTINE
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 17:00

    MAGITTE ,excusez ,les fotes d'aurtaugraf     ma BORDELAISE  était au téléphone ,et récemment ,j'ai voulu corriger un message et pcht ,plus de faute ,mais plus de mots  ..... VOUS  pouvez me noter ,je ne me facherai pas !   bonne soirée à vous !

    6
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 20:00

    @ - Fabymary - Bien oui, je ne me plains pas trop ! "cherchez pas docteur, c'est les jambes, les bras"... Pour le reste ça peut encore aller ! Je vais satisfaire votre curiosité : dans un peu plus de deux semaines, j'aurais...92 ans ! encore un bébé.....
    Bonne soirée. Bises.

    @ Bicar de siècle - Bien sûr que ça vaut la peine de poursuivre encore un peu. Ne serait-ce que pour connaître vos futurs petits-enfants !
    Allez, riez de ces petites misères qui n'empêchent pas de vivre ! savez-vous, je viens d'enlever mon collant...quel boulot ! j'avais mis ce matin 1/4 d'heure pour le mettre ! mais avec de la persévérance, on arrive à tout !
    Moi aussi, quand j'ai eu 50 ans (il y a longtemps) je me trouvais un peu vieille ! ça passe après !!!
    Je demande l'indulgence du Tribunal pour votre mari ! pas de gifles surtout !Privé de dessert ou d'autre chose...

    @ Cotentine - Ne soyez pas effrayée de la fuite du temps...C'est normal ! Bonne idée une pendule bloquée ! Et même si remettre à demain ce qu'on pourrait faire ce jour, ce n'est pas grave !
    Non, je ne vous noterai pas et ne corrigerai pas les fautes ! ça ne se fait plus !

    @ Trublion - Je me demande souvent comment je faisais jadis pour "tout faire", m'occuper de la famille, m'occuper de mon travail professionnel...Maintenant, il faut que je donne du temps au temps ! Rester philosophe est une très bonne méthode !

    Bonne soirée à tous.

     

    7
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 20:10

    Hé bien, me semblait que vous aviez dit à un moment 90, mais le temps passe, vous en êtes à 92 hivers sous peu, une seule chose à dire, si je dois vivre aussi longtemps, j'espère avoir comme vous la tête encore bien pleine, votre optimisme et votre joie de vivre, vous êtes un exemple à suivre.

     

    On croise tant de personne âgées, aigries, grognons, se plaignant tout le temps et en plus devenant sans gêne, que des comme vous on les admire et on les aime beaucoup.

    8
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 21:18

    Ben ça, c'est gentil et ça me touche beaucoup ! Je crois que d'avoir reçu souvent nos petits-enfants, m'a "tenue jeune d'esprit" ! Mon mari pensait comme moi et il était jeune de caractère ! Aigrie ? ah non alors ! et je ne peux supporter les gens aigris ... Bon, parfois, j'aimerais que tout aille mieux... Mais je n'y peux rien et je "rouspète" toute seule ! ou j'écris un "billet d'humeur" ! Je pars facilement au quart de tour ! après un "coup de gueule", ça va bien mieux !
    Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :