• Les choses du passé.....


                               Notre vie jadis...

                              Les commentaires qui me sont laissés sur ce blog et qui font parfois preuve de beaucoup d'indulgence à mon égard, me font un immense plaisir ! En toute modestie, je suis bien obligée de le reconnaître et je remercie leurs auteurs. Mon but est atteint ou en bonne voie de l'être ! ce que je voulais, c'était faire connaître mon époque qui fait déjà partie d'un autre siècle, ce que j'appelle l'ancien temps... Cet ancien temps qui ne me paraît pas si loin à moi qui l'ai vécu ! Accepte-t-on si facilement de se dire qu'on est un peu vieux ? Tout ce que je raconte, il me semble que ça date d'hier, et pourtant !

                              Toutes ces choses du passé que j'ai connues et qui me semblent si naturelles, je suis bien consciente qu'elles semblent souvent incroyables aux plus jeunes générations...Les avions, les voitures qui n'existaient pas ou si peu, les appareils ménagers, la radio, le téléphone (peu de personnes le possédaient) et surtout les téléphones mobiles ou sans fil, la télévision....tout ceci n'était pas connu et si c'était connu pour certains, ce n'était pas utilisable par le commun des mortels ! Plus tard, sont arrivés les ordinateurs qui font déjà la joie des jeunes enfants avant même qu'ils sachent lire correctement !

                               Après la guerre, les progrès de tous ordres sont arrivés à grands pas, et c'est ça qu'il faut que les jeunes générations sachent. Il faut qu'elles apprennent qu'on se procurait le lait (c'est un exemple) autrement que dans des emballages en carton ! qu'il provenait de la vache...Qu'on allait à l'école à pieds, en sabots dans certains villages, en emmenant son déjeuner...que les classes étaient chauffées avec des poêles qu'il fallait allumer tous les matins...qu'on avait des engelures aux mains l'hiver...que les maîtres et maîtresses étaient aimés, admirés, respectés ! Ils vous apprenaient tant de chose ! Que la morale et l'éducation qui semblent des mots désuets et barbares à notre époque, faisaient partie du vocabulaire de tous les jours...Et qu'en rentrant à la maison, une bonne soupe attendait de réunir tout le monde autour de la table familiale et surtout conviviale... Cette vie pénible parfois, nous rendait heureux puisque nous ne connaissions pas autre chose....

                                Le rôle des personnes de mon âge ne serait-il pas de faire connaître tout ça ? mais sans regrets pour ce qui n'est plus, la vie moderne a du bon et j'en profite avec plaisir ! Ma génération a connu une époque très troublée que nous ne reverrons jamais j'espère...Mais notre devoir, à nous "les anciens" c'est d'en parler pour que justement elle ne se renouvelle pas. Bien sûr, les historiens en parlent...mais raconter ce qu'on a vu et ce qu'on a vécu me semble très utile. C'est du vrai, ressenti, sans fioritures...Un compte-rendu en un mot ! Et c'est un devoir qui nous incombe...Je suis persuadée que non seulement ça peut intéresser les adultes, mais aussi des jeunes...

                                 Et voilà pourquoi j'écris tant, pour vous faire partager toutes ces choses du passé, sans ordre, au fur et à mesure qu'elles me reviennent à l'esprit. Mais je reste attachée au présent et un peu à l'avenir (ça, c'est le point d'interrogation pour moi !), ce qui explique d'autres sujets que je "jette" sur ce blog, et qui sont parfois des billets d'humeur !

                                 

                               

                             

    « Des vélos pas comme les autres...Sur les routes de France...mai/juin 1940 »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Mai 2009 à 23:30
    Merci de nous communiquer votre mémoire chère Geneviève (jai vécu en ce qui me concerne à la charnière des deux civilisations et puis me réferrer à vos souvenirs en grande partie).
    Vos témoignanges sont précieux. Ils devraient être publiés.
    Quelqu'un a dit : "quand un vieillard s'en va, c'est une bibliothèque qui brûle"
    (Excusez-moi !)
    2
    Lundi 25 Mai 2009 à 23:36
    Je ne sais pas "quand la bibliothèque brûlera"....Si mes témoignages sont utiles, je suis comblée. Et si un éditeur passait par là...mais il ne faut pas rêver !
    3
    Mardi 26 Mai 2009 à 11:49
    Il faudrait peut-être reconsidérer la question avec sérieux.
    Bonne journée, Geneviève !
    4
    Mardi 26 Mai 2009 à 12:26
    Aucun livre d'Histoire ne peut transmettre de la manière dont vous le faites...Les témoignages des "anciens" sont importants. Vous êtes notre mémoire. Comme vous, j'espère que jamais nous ne connaîtrons une période aussi troublée que celle dont vous nous parlez.....Je l'espère pour les jeunes générations.....
    Tout ce que vous nous racontez, même quand c'est grave ou douloureux, est passionnant. Parce que c'est la vraie vie. Je ne sais plus dire de quelle manière je suis arrivée sur votre blog, mais ce jour-là, j'ai fait une "belle" découverte.....
    Continuez à nous parler de votre vie Geneviève, à partager vos souvenirs, bons ou moins bons......Vous avez vos "fans".....
    Je vous souhaite une bonne semaine. Bises de la Réunion. A bientôt.

    5
    Mardi 26 Mai 2009 à 12:39
    Merci à mes fans ! Je viens d'écrire un article sur l'exode de 1940. Je l'ai fait en deux parties, une pour aujourd'hui, l'autre au plus tard pour demain ! souvenirs de guerre, mais il faut bien en parler !
    Amitiés
    6
    Mardi 26 Mai 2009 à 13:36
    Oui, mais comment ? merci et bonne journée à vous
    7
    Vendredi 29 Mai 2009 à 13:36
    Voue êtes vraiment trop gentil avec moi ! merci pour ce com et tous les autres que je découvre aujourd'hui ! Vous avez bien du courage de me lire ! je suis aussi bavarde par blog interposé que par la parole !
    Le lait dans le bidon en aluminium, je m'en souviens...même que je faisais tourner le récipient et qu'avec la force centrifuge, il restait dans le pot...sauf les jours où ça ratait !
    Amitiés
    8
    morsli
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:11
    Martine aurait pu écrire ce que je pense en mes lieu et place : c'est un plaisir de vous lire Geneviève et pour le féru d'histoire que je suis, c'est un bonheur d'apprendre.Puisque vous parlez du lait, un jour de 64, j'avais 6 ans, mes parents m'envoyèrent avec ces récipients en aluminium acheter du lait chez le laitier du village, je l'ai goûté en chemin, j'en ai encore le goût sur la bouche.La bibliothèque brûlera quand il en sera décidé ainsi, mais si ça ne tenait qu'à moi, je l'aimerais debout, des siècles durant.Amitié fraternelle Geneviève.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :