• Légalité....égalité....

                       

                                            De la valeur des mots...

     

                                            On entend souvent parler de légalité et de l'égalité...Si la consonnance est la même, il y a une différence. La légalité, c'est ce qui provient de la loi, ce qui a force de loi. C'est ce qui s'impose à tout citoyen respectueux des lois de son pays...en principe. En principe également, nous avons l'égalité pour nous puisque nous sommes tous égaux devant la loi !

     

                         Et c'est bien là que ces deux mots me choquent....Si la légalité veut que nous soyons tous égaux devant toutes les lois, sommes-nous égaux pour autant ? Il y a fort à parier que la réponse est NON. "Selon que vous serez puissants ou misérables..." Il faut quand même bien admettre qu'il y a une petite discordance que ce brave LA FONTAINE signalait déjà !

     

                         Un exemple : le droit de grève est légal, mais il y a des petits arrangements avec le ciel qui permettent de détourner la loi...Il y a le secteur public et le secteur privé...Ces deux secteurs peuvent-ils exercer le droit de grève dans les mêmes conditions ? J'en doute, alors, il n'y a plus d'égalité.....C'est un exemple qui me vient en cette époque un peu troublée !

    Il y a faire la grève et subir la grève...différence... Je suis bien compliquée en ce jour ! On parle beaucoup de justice et celle-là, je suis pour ! Mais quelle justice ? Tous ces mots qu'on emploie en toutes occasions : justice, égalité, légalité, fraternité et j'en passe...si nous pouvions ne les employer qu'à bon escient ? Ils émaillent les phrases de bons sentiments et on se rengorge pour les avoir dits...Mais l'application, où en est-elle ? La loi dit que...mais qui est concerné ?

     

                           Notre vocabulaire est à revoir...Il y en a du travail à faire de ce côté ! Nos politiques qui, chacun en ce qui le concerne, sont persuadés d'agir pour la justice et l'égalité en toute légalité (!) devraient s'exercer, chacun en ce qui le concerne également, à un bon examen de conscience ! Dommage, ils n'ont pas le temps...

    « Souvenirs...toujours !Seconde nature.... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Octobre 2010 à 16:54

    Une redéfinition des mots ; un travail de longue, longue haleine. Il y a un monde entre les mots que prononce un candidat à la présidence de la République (quel que soit son parti) et l'utilisation qu'il en fait par la suite. Le langage est à double tranchat. Les mots peuvent revêtir des sens complétement opposés selon le contexte et les circonstances.

    2
    Mardi 19 Octobre 2010 à 19:06

    Un travail presque impossible à réaliser...

    3
    Mardi 19 Octobre 2010 à 19:28

    Eh oui ! L’identité de consonance ne donne pas l’identité de comportement ! L’égalité est légale, c’est écrit aux frontons des bâtiments publics. Mais, comme pour la vérité, chacun a sa définition. Bon article, Geneviève. Et ce thème est à la fois intéressant et important.

    Avec amitié. Loic

    4
    Mardi 19 Octobre 2010 à 20:42

    Merci pour ce commenntaire (j'ai toujours peur d'être un peu "rabat-joie" !) Pour ce qui est écrit sur le fronton des bâtiments publics, mon frère disait "dommage qu'après ces mots, il y ait un point...Liberté point, égalité point, fraternité point" ! Il n'avait pas 17 ans alors ! que dirait-il maintenant ?

    5
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 09:03

    Merci !

    6
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 10:17

    Eh oui vocabulaire et grammaire, pas toujours évident.

    Bon mercredi, ici ensoleillé mais venteux

    7
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 10:52

    La langue française est un peu compliquée !

    8
    lunel
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:00

     contente de vous relire

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :