• Le choix d'un métier....

                        Quel casse-tête...

     

                         Vacances de février...puis pour certains adolescents, il faudra bientôt choisir sa voie pour le métier futur. Un vrai casse-tête à notre époque qui pourrait presque s'appeler "le choix des armes" ...Il s'agit de choisir, non pas toujours le métier vers lequel vous êtes attiré, mais celui qui vous donnera la sécurité matérielle..qui vous permettra de vous battre...La vocation ? dans la plupart des cas, c'est oublié...Aucun débouché et ça, c'est terrible...

     

                          Lorsqu'on est très jeune, on a des aspirations : je ferai ceci, je ferai cela...on ne cherche pas à savoir si ça vous donnera des satisfactions pécunaires...Non, on a "envie" de faire ce métier. Il faut souvent déchanter et les bureaux de "Pôle Emploi" sont submergés de jeunes bardés de diplômes qui ne trouvent aucun travail. Ils ont voulu réaliser leur rêve. Triste époque.

     

                          Le Salon de l'Agriculture ouvre ses portes aujourd'hui. J'entendais ce matin aux actualités que beaucoup de jeunes avaient envie d'être agriculteurs et cela m'a étonnée. Et pourtant, quel beau métier, un métier qu'il faut faire avec amour...La vocation, toujours elle...

     

                          Moi, je me souviens d'un temps où (en principe) on décidait d'une carrière; on faisait les études qui pouvaient vous mener à bon port, et le travail venait vers vous ... Belle époque révolue ...

     

                           On rêvait aussi quand on était enfant...Moi, j'ai voulu tour à tour être institutrice, infirmière, prof de dessin et artiste peintre (!) (là, mon père a utilisé son droit de veto en me disant que "c'était un métier de crève-la faim....Allez, en fac de droit comme tout le monde !) Ce que je ne voulais surtout pas, c'était travailler dans un bureau....Il y a eu loin de mes désirs à la réalité ! Mon frère, très éclectique, voulait être "curé, maçon ou gendarme"....Il y avait le choix, il était encore très jeune et la décision pouvait attendre !

     

                            Courage à tous...Il est même permis de bifurquer en cours de route ! ça se voit très souvent ! Métier choisi, métier imposé, métier accepté, ce qu'il faut c'est le faire avec conscience, on en retire tellement de satisfaction !

     

                         

    « A toute vitesse....Service du dimanche !... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Février 2011 à 12:33

    La vie se charge d'écraser les rêves. Mais heureusement, je rencontre des gens qui font leur métier avec passion (un métier éprouvant, tant physiquement, que psychiquement, et pas toujours pour les retours pécuniers qu'on croit) : je les rencontre, pas toujours dans des circonstances heureuses, mais ai eu l'occasion de mesurer leur implacation et leur conscience professionnelle. Je parle de vétérinaires, auxquels j'ai du faire appel ces derniers mois.

    2
    Samedi 19 Février 2011 à 15:55

    Vocation et passion vont bien ensemble ! Dieu merci, on en rencontre encore de ces personnes. Ce que je crois, c'est que ce n'est pas toujours facile de choisir sa voie...Moins que jadis sans doute, trop de choses entrent en jeu.

    3
    Dimanche 20 Février 2011 à 10:27

    mes 4 enfants, m' ont permis de constater que les conseillers en orientation n' étaient pas performants, que les stages étaient très difficile à obtenir, qu' on soit d' origine française ou maghrébine d' ailleurs.

    Il est illogique de constater qu' on prône les machines, alors que la population augmente.

     bon dimanche

     amitiés

    4
    Dimanche 20 Février 2011 à 10:54

    chercher un stage, c'est le parcours du combattant !  Pas facile la vie actuelle !
    bon dimanche.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :