• "La fièvre du Samedi soir..."...2 septembre 1939


                                          Du 1er au 3 septembre 1939 -

                                          Quelle époque et quels souvenirs ! Tout le monde est en effervescence ce 1er septembre 1939, nous sentons de plus en plus cette chape de mauvais augure au-dessus de nos têtes. Les troupes d'Hitler viennent d'envahir la Pologne...Mon frère André parti arracher des pommes de terre avec les scouts du collège St Charles de Juvisy, revient précipitamment à la maison...Nous sommes très pessimistes, l'ordre de mobilisation générale est prêt...

                                           Le lendemain, Samedi 2 septembre, c'est le marché à JUVISY, comme tous les samedis. André qui suivait les nouvelles "heure par heure" sort de bonne heure et revient très rapidement nous prévenir que l'ordre de mobilisation générale est affiché un peu partout dans la ville ! tous les hommes sont invités à rejoindre leur unité (enfin, ceux qui n'ont pas encore été rappelés, puisque petit à petit des contingents avaient été mobilisés).

                                           Je ne peux décrire ce que nous ressentons tous. C'est la consternation générale. Jusqu'au dernier moment, "on y croyait " encore un peu...mais pas trop. Les hommes se préparent donc à quitter leur famille, leur maison, leur travail, pour aller vers cet inconnu pas tellement inconnu pour certains qui avaient encore le souvenir de la guerre de 1914/1918....Il y avait 20 ans de cela... La "der des der" avait une suite.... "La fièvre du Samedi soir" n'était pas celle dont on a parlé bien des années plus tard ! C'était un peu un branle-bas de combat dans tous les foyers, peur, tristesse, tout se mêlait. Qu'allait-on devenir ? cette question était posée dans toutes les familles, même dans celles qui n'avaient personne en âge de partir...mais il y avait les voisins, les amis. Peu de foyers avaient le téléphone alors et encore moins de portables....donc discussions dans la rue, par petits groupes. Ah! non, on ne peut pas oublier...La guerre n'était pas encore déclarée, mais il n'y avait plus aucun doute à ce sujet. J'avais un peu plus de 16 ans. Je revois ce samedi avec tous les détails de la journée et de la soirée : mon père faisant des commentaires très pessimistes, ma mère préparant les repas tout en pensant que des repas tous ensemble, il n'y en aurait plus beaucoup...Mon frère discutant beaucoup avec mon père sur l'actualité en général et sur "son"actualité : il attendait le 4 septembre tout proche pour aller s'engager...

                                               Et ce fut ce dimanche 3 septembre au cours duquel nous apprenons, ce qui ne nous surprend pas, que la France et  l'Angleterre déclaraient la guerre à l'Allemagne. Même lorsqu'on s'attend aux pires choses on est catastrophé lorsqu'elles arrivent.... L'incertitude était terminée....Restait à vivre cette longue période qui fut dramatique pour la France et pour tant de familles. Mais ça...on ne s'en doutait pas. C'était la fin de la période de paix, c'était la fin de notre jeunesse.
     
    « C'était un bel été.....Tu deviens grande..... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :