• L'innocence n'est plus ce qu'elle était !....

                  La rentrée des classes est faite et nos petits vont apprendre des choses nouvelles, dont certaines ne faisaient pas partie de nos programmes de "jadis" ! Si nos enfants, petits-enfants et...autres descendants sont capables maintenant de donner des cours d'éducation sexuelle (ou simplement des cours d'anatomie parlant de la différence entre filles et garçons) à leurs parents, ce n'était pas le cas lorsque j'étais enfant ! Pas assez instruits jadis, trop maintenant, tout au moins pour certaines "matières" ? Oui, mais il aurait été bon de trouver le juste milieu...Ne pas tenir les enfants pour des "débiles" innocents à tout jamais, ne pas les considérer comme des adultes...capables de comprendre les problèmes qu'ils rencontreront tout le long de leur vie...

                   Puisque nous en sommes à l'époque des commémorations, je vais commémorer à ma manière une partie de l'été 1944, été un peu très particulier dans la vie de certaines personnes ! Je vais donc rappeler un article que j'avais publié sur mon ancien blog, il y a déjà plusieurs années. Je l'avais intitulé "OBJET du DELIT"...

                   "J'en rougis encore ! Au mois de Mai 1944, alors que je travaillais au commissariat de police d'Athis en banlieue de Paris, le commissaire m'avait envoyée au poste de police de Villeneuve-le-Roi dépendant de ce même commissariat. Le Secrétaire de Police de ce poste venait d'être tué lors du bombardement d'Athis-Juvisy et le poste se trouvait désorganisé...Je n'étais que secrétaire auxiliaire, mais "à la guerre comme à la guerre", il fallait bien quelqu'un pour ce qui était administratif !

                   Un exhibitionniste avait été arrêté par les gardiens de la paix, à la sortie de l'école primaire. Habillé uniquement d'un manteau, il ouvrait celui-ci devant les enfants...On se rend compte du tableau...Il était "un peu" récidiviste et connu au commissariat, sauf de moi qui venais d'arriver ! Bon, après qu'il ait été "entendu" par le commissaire, on me charge de taper la procédure...Ce n'était plus que de la paperasserie...

                   Le commissaire s'en va, et revenant vers moi me dit :"N'oubliez pas Mademoiselle qu'il faut mettre l'objet du délit sous scellés" ! Zut, ce n'était pas à moi de faire ça ! L'objet du délit ? ben oui...mais moi, j'avais 21 ans et j'avais été élevée comme on élevait les filles à l'époque, c'est-à-dire que j'en connaissais moins qu'une fillette de 8 ans actuellement ! Je ne m'y voyais pas du tout...Si je savais ce qu'étaient des scellés, je ne connaissais pratiquement rien sur l'objet en question ... A l'époque, on parlait "entre filles" mais de ce qu'on ne connaissait pas !!! J'avais un peu trop chaud....J'étais toute rouge et les gardiens riaient...Eux n'étaient pas idiots et avaient bien compris qu'il s'agissait d'une plaisanterie...Pas moi...On a quand même eu pitié de moi et on m'a dit que ce commissaire adorait faire des blagues...surtout aux nouveaux ! Ouf..."

                    Mais au fait, je n'ai jamais su ce qu'était devenu "l'objet du délit"....

                    Je crois bien que les filles étaient "un peu bêtes" alors...Et leur ignorance pouvait devenir dangereuse....

                    Souriez ! cet article a été écrit pour ça ! petit dédommagement pour la semaine passée...

    « Je pense aussi....Réagir......à la morosité ! »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 12:33
    C' est un peu ce que moi j' avais entendu avec la clef des champs.
    Oui, il aurait être dans une juste moyenne.
    qu' on parle de la différence anatomique, pourquoi pas, puisque les enfants le constatent entre frère et soeur.
    Mais franchement, il y a des détails qui ne concernent que des adolescents avertis !
    Et franchement, à l' école, il est bien plus important de savoir lire et écrire !
    Bonne journée
    Bisous
    2
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 13:39

    D'accord en ce qui concerne l'importance de l'école...pour l'instruction "pure" !
    Si jadis, c'était trop dans un sens, maintenant, c'est beaucoup trop dans "l'autre sens" !!
    Lire et écrire...c'est sur ces matières qu'on "forçait" jadis...les temps changent !

    3
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 19:47

    Mission réussie : j'ai largement souri.

    Les filles n'étaient pas bêtes mais ignorantes et oui ce pouvait être dangereux. Nombreuses ont pu le constater.

    C'est vrai qu'aujourd'hui on est vite dépassés par la jeunesse. Ils ignorent ce qu'on croit qu'ils savent et nous bluffent quand on les pense naïfs ou innocents. Du coup aujourd'hui, les innocents, c'est souvent nous.

    Ca aussi ça pourrait bien être dangereux de temps en temps.

    Mais pour qui ?

    4
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 20:44

    Je crois bien que je suis restée un peu "ignorante" ! Je suis souvent très étonnée quand l'entends des gosses parler entre eux !
    Si je vous ai fait sourire, j'en suis ravie ! la vie est si morose ma pauv'dame !
    Bonne soirée, bonne nuit !

    5
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 11:29

    Bonjour Geneviève, Je me souviens de cette petite histoire. C'est vrai qu'à l'époque il y a des sujets que l'on n'abordait pas avec nos parents ! Bon jeudi

    6
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 12:03

    Les sujets "tabous" ! Il y en avait peut-être un peu trop ?

    Bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :