• L'argent de poche...et la crise !

                             Jadis et maintenant.....

                              Quand nous étions enfants je n'ai pas le souvenir d'avoir reçu de mes parents de "l'argent de poche". Nous ne manquions de rien, mes parents nous donnaient au "coup par coup" une petite pièce ou un billet en récompense d'un bon carnet ou éventuellement d'un petit service rendu (encore que ça, ce n'était pas courant !) Un service ne se monnayait pas ! Mais la petite pièce reçue allait dans une tirelire...Cela nous rendait heureux quand même ! Je me souviens que mon père a commencé à nous donner régulièrement une petite somme quand nos études nous obligeaient à prendre le train pour aller à PARIS...Sur ce montant alloué, il nous fallait régler des petits frais tels que crayons, encre, copies, le plus gros des fournitures scolaires étant acheté par mon père en début d'année scolaire. S'il nous restait un peu d'argent, nous pouvions nous offrir une place de cinéma, une boisson, une glace....et ça nous servait aussi à faire les cadeaux d'anniversaires (souvent avec une aide supplémentaire !).

                                Les temps ont changé, les enfants ont circulé seuls de plus en plus tôt, ont été plus autonomes. Nos trois enfants le gagnaient cet argent de poche, et les "petits boulots" ne sont pas de mauvais souvenirs pour eux, au contraire. Maintenant, avoir de l'argent de poche donne une impression de liberté à des très jeunes enfants... Est-ce que ça ne devient pas un "dû" ? On ne demande rien en échange, alors qu'un salarié donne son travail en échange, là il s'agit d'un acte gratuit de la part des parents. Je suis trop âgée pour me rendre compte si c'est bien ou mal. Simplement, je n'ai pas été habituée et...j'ai un peu de mal à suivre ! Si "toute peine mérite salaire", est-ce que tout salaire ne mérite pas un peu de peine ? Je comprends bien qu'on ne peut lâcher dans la nature des enfants sans un sou vaillant en poche, surtout quand ces enfants vivent comme des grands, circulent seuls, mangent très souvent seuls également les parents ne rentrant pas à la maison pour déjeuner... Je n'ai pas connu tout ça...

                                 Et j'ai entendu ce matin un journaliste à la Télévision dire que par suite de la crise, les parents revoient à la baisse les sommes allouées à leurs enfants comme argent de poche ! Une baisse à "négocier" entre parents et enfants comme disait, en plaisantant je crois, le journaliste ! Les négociations seront chaudes ! Pourvu qu'il n'y ait pas de prises d'otages, de demandes de rançon, de chantage....Manquerait plus que ça ! Encore qu'il est peut-être possible de faire comprendre timidement à ses enfants que la crise s'applique à tout le monde et qu'à l'impossible nul n'est tenu ! Mais il y aura des déceptions dans l'air !

                                  Et si "jadis" était tout bêtement mieux que "maintenant" !

     

    « Héroïne ? .....Pas vraiment !Les temps anciens..... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Août 2009 à 18:41
    Mieux vaut le prendre sous l'angle de l'humour comme vous le faites Geneviève ! les temps ont changé dites-vous.Les faux besoins crées par la société de consommation sont passés par là ainsi que la compétition entre les marques qui se font la guerre par enfants interposés.Votre père avait su vous responsabiliser quant à l'achat des menues fournitures scolaires et quant au "prêté pour un rendu" en matière de bons résultats scolaires.
    Avec ce que mes neveux et nièces achètent comme "fringues", jouets divers,...je pourrais soutenir un siège pour 25 ans.
    Je vous souhaite une bonne fin de semaine que nous ressentons déjà plus respirable : amitié Geneviève. 
    2
    Vendredi 21 Août 2009 à 18:54
    Les enfants sont tentés, les parents n'osent pas résister. On ne nous demandait pas notre avis jadis ! et on savait que l'argent ça se gagnait....
    3
    Vendredi 21 Août 2009 à 22:33
    Mes enfants ont appris que l'argent n'achète pas tout et que la liberté se mérite<;
    4
    Samedi 22 Août 2009 à 08:34
    Argent de poche et crise, voilà un sujet qui me fait sourire et rager en même temps.
    Les parents donnent parfois de l'argent de poche disproportionné par rapport aux besoins des enfants.
    Bon week end toujours ensoleillé et chaud
    5
    Samedi 22 Août 2009 à 08:43
    Chris, Armide, Juvisienne - vos commentaires rejoignent ce que je pense. On ne prépare oas les enfants à leur vie future .
    6
    Samedi 22 Août 2009 à 10:50

    Voilà que vous devenez révolutionnaire en proférant ce sacrilège ! Mais non ! Le progrès n’est que bon. Et comme l’on entend si souvent. « Pensez donc, en 2009, encore ça !... »

    2009 ou 1950 qu’est-ce qui change pour l’importance de l’homme ? Rien. Seulement un environnement matériel. Mais pas les sentiments, pas l’intelligence. Ah, si, le bon sens n’est plus le même… Il a presque disparu.

    Amitiés. Loic

    7
    Samedi 22 Août 2009 à 11:28

    Révolutionnaire moi ? Ma foi....Le progrès oui, mais il y a des valeurs anciennes à conserver. Le bon sens prend parfois une mauvaise direction !
    Amitiés.

    8
    juvisienne
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:09
    bonjour..
    l'argent facile pour un enfant...
    ce n'est pas le préparer aux dures réalités de la vie, ça non !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :