• "J'y vas-t-y...j'y vas-t-y pas ?......

                                            Quel dilemme !

                         Ce matin, j'avais rendez-vous chez un......"logue", c'est-à-dire un médecin spécialiste et comme j'ai dû attendre, pas très longtemps il est vrai, au secrétariat, ça m'a permis de me poser un tas de questions ! Sur les bienfaits de la vaccination contre la grippe H1N1 ! On en parle beaucoup, et tout comme dans l'armée, il y a les ordres et les contre-ordres. Les patients que nous sommes commencent à ne plus savoir où ils en sont ! Alors, que font-ils ? Ils téléphonent chez les médecins... J'ai pu ainsi entendre quelques bribes de conversations :

                          "Ah, Madame X..., le docteur est là, je vous le passe".Sonnerie chez le médecin "pouvez-vous prendre Mme X...qui veut savoir si elle doit ou non se faire vacciner ?" Le médecin que je venais de quitter était à nouveau "en mains". Bon, je suppose que très gentiment il a répondu à sa patiente qui s'inquiétait...Occupé à faire des examens, ça ne devait pas l'arranger... Autre sonnerie, cette fois, le médecin demandé n'était pas là ce matin...La secrétaire a répondu aux questions qui lui étaient posées; elle restait dubitative...et pour cause. J'ai entendu qu'elle répondait "ah non, pour tel âge, il n'y a pas d'adjuvant, pour tel âge la vaccination n'aura pas de rappel, ce sont les dernières directives...mais vous savez, on ne sait plus où on en est, ça change tous les jours "!...Et c'est là que le bât blesse ! ça change tous les jours...Plus personne ne s'y retrouve. Nécessaire ou pas cette vaccination ? A quel âge ?
    Par qui ? (j'ai entendu hier que les étudiants en médecine pourraient la faire, qu'il était question de confier ces gestes aux spécialistes (lesquels ?), que peut-être au printemps (!) les médecins généralistes pourraient également s'en occuper...Le choix est vaste !

                            Pour l'instant, il faut bien admettre que c'est un peu "vasouillard" tout ça ! Nous chantons sur tous les tons "J'y vas-t-y, j'y vas-t-y pas, y faut-y, y faut-y pas"....Mais qui nous le dira ? Nécessaire, pas nécessaire, obligatoire ou pas ? Pourvu que d'ici quelque temps, on n'entende pas notre ministre nous dire ce qui avait été répondu au moment de la dramatique affaire du sang contaminé, dans les années 1980 "oui je me sens responsable, mais pas coupable"....Nuance.

                             Quel dilemme ! Mais à bien réfléchir, on nous laisse même la responsabilité ? Et si les parents disent oui, les adolescents ont le droit de dire non ... Les coupables sont trouvés d'avance...
    « En rire ? pourquoi pas ?.......L'objet du délit.... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Novembre 2009 à 22:35
    Eh oui les avis sont partagés...
    Bonne fin de soirée
    2
    Samedi 28 Novembre 2009 à 08:33
    Etant donné le "flou" actuel, je n'oserais pas prendre la responsabilité de leur donner un conseil, quitte à me sentir coupable ensuite.
    3
    Samedi 28 Novembre 2009 à 11:14

    Le « grand mystère » ! Intox ou pas ? La grippe A a un effet de contagion plus rapide que la grippe saisonnière. Mais, semble-t-il, pour quelqu’un de santé « normale », elle paraît moins virulente.

    Ceci posé, si tant est que l’on trouve un support stable, nous avons acheté un nombre considérable de doses de vaccin ! Alors, il faut pousser les habitants à les « consommer ». Il faut justifier les décisions.

    En France, les choses simples deviennent toujours compliquées. Tout le monde veut mettre son mot dans la marmite et la cuisson ne se fait plus.

    Si, comme je l’ai entendu, les tests pour détecter chez un malade, s’il est atteint de la grippe A, coutent 150 € par personne et non remboursés, comment accorder foi aux statistiques, car ces tests ne se font sûrement pas systématiquement, dans ce cas. Mais là encore, intox ou pas ?...

    Mystères, toujours…

    Amitiés. Loic

    4
    Samedi 28 Novembre 2009 à 11:34
    Intox ou pas ? J'aimerais avoir confiance, c'est chez moi un besoin vital...Mais j'avoue que là, j'ai des doutes...Rien n'est clair...
    Heureuse de vous retrouver.
    5
    Samedi 28 Novembre 2009 à 16:28
    Mon avis Geneviève, qui n'engage que moi, est que cette histoire est un monstrueux cadeau fait aux labos : acheter deux fois plus de doses que nécessaire, signer un contrat secret avec ces mêmes labos en vertu duquel les victimes d'accidents dus à la vaccination ne pourront se retourner contre ceux-ci mais demander d'être indemnisés par l'état (le contribuable a payé les vaccins et supportera les méfaits éventuels de ceux-ci), réserver les vaccins sans additifs à certains personnels (dont les élus bien sûr)...tout ceci me fait penser que certaines personnes paieront cher leur vaccination d'ici quelques années.
    Ceci dit, une personne cardiaque, ou souffrant de problèmes respiratoires, ou vulnérable...devrait se faire vacciner à la condition exprès qu'il n'y aie pas d'additif.Pour ma part, obligatoire ou pas, ç'aurait été niet de toute façon.
    Amicalement à vous Geneviève. 
    6
    Samedi 28 Novembre 2009 à 16:33
    Mon avis rejoint le vôtre... il y a quelque chose qui cloche dans cette histoire ! Et ça rappelle des problèmes anciens...J'ai écrit cet article "dans la foulée"...mais je ne le regrette pas. Je crois qu'il faut oser dire tout haut ce qu'on pense tout bas...
    Amitiés.
    7
    Samedi 28 Novembre 2009 à 16:40
    Personnellement, j'en ai marre de me faire plumer par edf gdf qui ont augmenté leurs tarifs de façon scandaleuse, par mon service des eaux, par les commerces (surtout avec le passage à l'Euro)...heureusement que je n'ai pas de portable encore.Je regrette l'ancien temps parfois.Je n'ai pas vocation à engraisser des actionnaires ni à participer à ce que les retraités américains puissent jouer au golf.
    C'est encore un avis qui n'engage que moi bien sûr. 
    8
    Samedi 28 Novembre 2009 à 17:35

    Le passage à l'euro, belle invention pour certains !!!!

    9
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 01:06
    Quelle pagaille, comme d'habitude. Je ne comprends pas pourquoi les généralistes ne peuvent administrer ce vaccin. Est-ce pour donner une dimension plus dramatique au péril qui nous menace (sic = je n'y crois pas trop)
    10
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 08:56
    J'ai entendu hier notre ministre dire que les généralistes avaient déjà beaucoup de travail (ce qui est vrai). Mais eux connaissent leurs patients, ce qui éviterait la visite médicale d'avant-vaccination dans les centres...et serait peut-être plus prudent !
    11
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 16:05
    Les généralistes étainet plus accessibles avant que Monsieur Douste-Blazy ne vienne mettre la pagaille. Si les motifs semblaient valables, les répercussions d'une loi mal adaptée se font cruellement sentir.
    12
    juvisienne
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:06
    oh! oui! "responsable, mais pas coupable" c'est bien ce à quoi je pense depuis le début! mais... que ferions-nous à la place des responsables ?  Vous et moi, Geneviève, sommes des "Vieux de la Vieille"! nopus ne risquons plus rien... mais que devons-nous conseiller à nos enfants, nos petits-enfants ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :