• J'voudrais ben....

                         ...Mais j'peux point !...

     

                         Me mettre à l'unisson de cette époque ! Et pourtant, je croyais avoir suivi les progrès de près, ne pas être restée dans le "jadis", vivre avec mon temps ! Illusions ! je m'aperçois que j'ai bien du mal à suivre lorsque j'entends les nouvelles diffusées à la radio ou à la Télévision...

     

                         Quelle vie ! Elle semble n'être faite que de magouilles, d'histoires de sexe, de crimes, de vengeances....Plus aucune moralité...Plus de conscience...Ces mots ne doivent même plus exister ? Plouf ! ils ont été envoyés aux oubliettes !...Et il y a l'ARGENT, l'argent majuscule, celui qu'il faut gagner de n'importe quelle façon, si on veut être "dans les normes"...et être considéré...

     

                          Des histoires horribles font la une des journaux : enlèvement d'enfants, coups mortels donnés par des élèves dans les écoles, écoliers (ou un membre de leur famille) agressant un professeur pour une note jugée injuste (!), que sais-je encore ? On agresse, on tue comme on dirait bonjour (il est vrai que ce mot ne se dit plus beaucoup...)

     

                           Mais où allons-nous ? à la dérive à coup sûr...Le droit chemin, sait-on encore ce qu'il peut être ? Et cependant il peut être si beau. Comme on disait jadis "la satisfaction du devoir accompli"...ça fait  vieux non ? Rien que ce mot "devoir" n'est plus de saison...c'était bon jadis, quand droits et devoirs étaient équivalents...Seul le mot "droit" est resté...Et si nous l'améliorions en nous redressant tout bêtement ? en nous secouant un peu et même un "gros peu". Redevenir fiers de nous, de nos enfants, de la vie que nos menons en pensant qu'elle est composée de droits et de devoirs, en bloc...

     

                            Si tout n'était pas bien jadis, les "progrès" débridés qui ont vu le jour depuis des décennies, ne sont pas tellement mieux...La morale fait partie de la vie de tous les jours et son absence actuellement se fait cruellement sentir.

     

                             Moi, je voudrais bien me sentir à l'aise dans cette vie !

    « Floralies Internationales de PARIS...1969Le premier pantalon long.... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Septembre 2011 à 21:19

    Bonsoir Geneviève,

    Combien sont-ils ceux qui, comme vous, veulent se sentir bien dans cette époque?

    Vous, moi ; au moins deux. Combien ? Allez savoir. Il n'empêche que tous ceux qui ne connaissent pas le sens des mots : effort, conscience, devoir, effort... sont sans aucun doute plus heureux. Peut-être pas heureux mais plus tranquilles. Désemparés, je nous trouve incapables de réagir devant les "drames".

    Nous revivons nos souvenirs, il y a du bon pour conserver de l'espoir et du mauvais qui nous incite à pleurer le temps passé qui ne reviendra plus jamais.

    Malgré cette nostalgie et cette incompréhension , je vous souhaite une bonne soirée.

    Bisou et à bientot.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 

    2
    Mercredi 28 Septembre 2011 à 22:38

    Et comment réagir quand la réponse serait "cool...cool"...Le problème est que je ne suis pas cool et que, malgré moi, je suis désemparée ! Si je pleure, c'est uniquement sur ce qui aurait pu être et qui n'est pas. Par la faute de qui ?
    Bonne soirée quand même !

    3
    Jeudi 29 Septembre 2011 à 09:45

    s' il est vrai que l' histoire est un éternel recommencement, on peut s' attendre à ce que las d' une démocratie à la merci des non démocrates, et d' un abandon de la morale sous prétexte de liberté, nous retrouverons une poigne de fer, avec bien sur les " dommages collatéraux "  !

    un De Gaulle ? un Buenaparte ? ou un Robespierre !

     bonne journée

     bisous

    4
    Jeudi 29 Septembre 2011 à 10:11

    Opinion toute personnelle : c'est certain qu'un De Gaulle serait le bienvenu !

    5
    Vendredi 30 Septembre 2011 à 07:52

    Merci tout d'abord pour "mon temps pas si éloigné !"
    Le temps de Louis XIV ? Est-ce une référence ? L'avenir me fait un peu peur (pas pour moi...mon avenir serait plutôt derrière moi !)
    Bonne journée.

    6
    Pimprenelle Des Hèch
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:53

    Ce que vous décrivez avec justesse, la plèbe française l'approuve. Ce qui a changé par rapport à votre temps, pas si éloigné, ce sont la communication et l'information qui abreuvent les médias. On ne peut pas s'en plaindre non plus, mais se féliciter de cette liberté. Quant aux faits divers (moeurs politiques, détournement d'argent, mensonges, meurtres), ils ont toujours existé. Au temps de Louis XIV, ce n'était pas triste non plus. Ce qui m'inquiète le plus, et que je regarde avec un oeil torve, réside dans la rupture de certaines communautés avec la société. Si la sécurité n'est plus ou mal assurée, la république régressera forcément. Ainsi va le monde... Très bonne nuit à vous Geneviève.

    Pimprenelle.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :