• "J'aime pas ça !...."

                                            Ce qu'il ne fallait pas dire....

     

                         Quand j'étais enfant, j'étais très difficile...Suivant la formule consacrée, "je n'aimais rien"...en dehors des oeufs, des pâtes et des lentilles !Les lentilles, ce n'est quand même pas le plat qu'on mange tous les jours....J'étais mal tombée dans cette famille où dire "j'aime pas" n'était pas autorisé !

     

                          Il paraît que tout ce qu'on me mettait dans mon assiette "était bon pour moi" ! Rien à ajouter, puisque c'était pour mon bien ! Ma mère aurait bien fermé les yeux sur un petit reste dans l'assiette, mais mon père était intransigeant : il fallait tout manger, ne rien gâcher...Quand je disais "je laisse ça sur le coin de l'assiette" il me répondait que ce n'était pas possible avec une assiette ronde qui n'avait donc pas de coins ! Sans commentaires...

     

                          Et puis, nous avons eu une période un peu délicate, de 1940 à 1945 (et même un peu au-delà) pendant laquelle il fallait manger ce qu'on voulait bien nous octroyer ! J'avais pris conscience (enfin) que dire que je n'aimais pas, n'était pas une bonne solution et je me suis mise à accepter tout ou presque ! Il était temps !

     

                          Bien des personnes trouveront que cette éducation un peu rigide d'avant-guerre , l'était peut-être un peu trop ? Je pense parfois le contraire...quand je vois des enfants dicter à leur mère ce qu'ils veulent pour le déjeuner ou le dîner...et souvent jeter une partie de ce qu'ils ont voulu...Je me souviens que ma mère qui cuisinait très bien, essayait de nous faire plaisir...elle ne faisait pas systématiquement ce que nous n'aimions pas, mais...nous avions droit quand même à des endives de temps en temps, des épinards, de la soupe tous les jours ! ça, pour moi, c'était presque une punition ! Par contre, je me souviens des bonnes tartes, des bons gratins et autres gâteries ! tout cela "fait maison".

     

                           C'était ainsi jadis et nous étions heureux avec ces règles que nous devions respecter. Les parents commandaient alors...Et on nous disait qu'il y avait tant d'enfants qui n'avaient même pas de pain....

    « Encore moi, Squirou....Confiance aveugle... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Mars 2011 à 12:54

    Bien que né en 44, les souvenirs qui restent présents à mon esprit, sont les mêmes !

    il fallait se contenter de ce que mes parents pouvaient offrir, avec le salaire de papa, ou les légumes du jardin !

     étions nous malheureux ?

     je ne pense pas, et les facilités comme le gachis du 21 ème siècle, me font regretter la " belle époque " !

     bonne fin de semaine

     amitiés

    2
    Samedi 26 Mars 2011 à 13:25

    En 1944 ? j'étais déjà adulte ...Mon fils aîné est né en 1947. Nous avons élevé nos 3 enfants avec les mêmes règles et je ne pense pas qu'ils se sentent frustrés ! C'est le 21ème siècle qui fonctionne à l'envers !
    Amitiés

    3
    Samedi 26 Mars 2011 à 19:18

    Les règles n’ont jamais fait de mal, au contraire ! Elles sont des repères, des balises sur la route. C’est si vrai que chaque enfant qui en a bénéficié, remercie ses parents de les leur avoir donner. Regardons ce que vous écrivez et méditons… Avec mon amitié. Loic

    4
    Samedi 26 Mars 2011 à 19:49

    Je pense même qu'un enfant à qui on donne des règles, se sent plus aimé...Au moins, il n'a pas l'impression que ses parents ne s'intéressent pas à lui ! En ce qui me concerne, ça ne m'a pas fait mourir, au contraire !

    5
    Dimanche 27 Mars 2011 à 11:27

    Les repas du dimanche sont un bon souvenir ! toujours des choses que j'aimais !!! C'était ça notre bonheur, constitué de "petits bonheurs"...

    6
    Dimanche 27 Mars 2011 à 13:17

    De mon temps, si on n'aimait on ne le disait pas non plus, mais si on ne mangeait pas on avait rien d'autre...

    De nos jours ce n'est plus le cas..., ce sont souvent les enfants qui choisissent ce qu'ils désirent manger !!

    Bon dimanche, ici il pleut.

    7
    Dimanche 27 Mars 2011 à 13:22

    votre temps ressemblait au mien ! Maintenant, les enfants choisissent sans s'occuper des finances de leurs parents !

    8
    Dimanche 27 Mars 2011 à 15:45

    Il faut dire qu'aujourd'hui où tout ce que se trouve dans nos assiettes est frelaté, peut-on encore dire aux enfants : "c'est bon pour toi" ?

     

    En dehors ce des considérations, j'approuve pleinement ces marques de discipline qui n'avaient rien de la brimade et inculquaient aux enfants une discipline de vie.

    9
    Dimanche 27 Mars 2011 à 16:06

    Effectivement, "bon pour la santé", c'est à voir ...

    10
    Lundi 28 Mars 2011 à 13:13

    Après une journée de pluie, le soleil est revenu 

    Bon lundi

    11
    Lundi 28 Mars 2011 à 13:49

    Ici, couci-couça !

    12
    Lundi 28 Mars 2011 à 17:09

    Très heureuse de vous retrouver et merci de prendre du temps pour moi ! vous êtes très occupée en ce moment avec toutes vos expositions...que je suis sur votre blog.

    Amitiés

    13
    Mardi 29 Mars 2011 à 06:58

    Sortis des cartons.....Juste ceux des papiers que je trie avec un net penchant à faire du classement "vertical". En faisant attention tout de même de ne pas jeter ce qu'il faut garder....

    D'accord avec Armide sur le fait que "bon pour la santé" n'est pas forcément vrai. Mais des règles de cnduite, à table comme ailleurs, cela fait partie de l'éducation. Les enfants "tyrans", trop gâtés, qui choisissent eux-mêmes leurs menus, qui gaspillent.....c'est le reflet de notre société. Ces gamins sont ce que l'on fait d'eux ! Quel gâchis !!!

    Bonne journée Geneviève. Pensées d'ici. A bientôt.

     

    14
    Mardi 29 Mars 2011 à 08:11

    "bon pour la santé" c'était vrai jadis...Courage pour les cartons et le rangement.

    15
    juvisienne
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:56

    ah! non! il ne s'agissait pas de gâcher !!! ni de renacler !et c'était très bien comme ça...et lorsque sur la table arrivait un repas "du dimanche", combien nous lui faisions fête !!!

    16
    Véro
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:56

    Bonjour Geneviève! Ca fait un bail n'est-ce pas.... j'ai beaucoup, beaucoup de lecture à rattrapper et je crains de ne pas y parvenir car je ne fais un break que de quelques heures, mais je suis contente de lire que vos souvenirs sont toujours là et qu'ils participent à la stabilisation des incohérences d'aujourd'hui. Amitiés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :