•                                       Quand elle a fait irruption dans nos vies...

                                          C'était peu de temps avant Noël 1959...Bientôt un demi-siècle que cette nouvelle venue est arrivée dans notre famille, offerte par les parents de mon mari qui, eux, en possédaient déjà une depuis quelques années ! Mais qui ??? je m'aperçois qu'il faut que je vous la présente, vous trépignez d'impatience...Eh bien voyons,  la Télévision bien sûr ! Celle qui s'est installée chez vous à la meilleure place dans le salon...celle que tout le monde écoute, regarde et cajole en surveillant sa santé de près ! pas question qu'au moindre petit ennui  de ce côté, on remette à plus tard l'appel d'urgence des secours ! Non, non, notre brave et vieille SECU ne rembourse rien la concernant, mais il faut ce qu'il faut ! On ne peut pas s'en passer, ce n'est pas plus compliqué que ça !

     

                                          Cet objet qui a changé la vie de tant de personnes, nous ne voulions pas (au début !) en être tributaires ....Pas question que les enfants la regardent à d'autres moments que le mercredi soir (pas de classe le lendemain), et le Dimanche à partir de 17 heures, heure à laquelle il y avait un film qui leur était plus particulièrement destiné...à la condition que les leçons soient apprises et les devoirs faits! Et nous avons tenu bon un certain temps quand même....Et petit à petit, cette dame volontaire a imposé sa loi en même temps que nos enfants grandissaient ! Mais, les programmes assez variés étaient instructifs le plus souvent et on ne pouvait tout de même pas empêcher nos enfants de s'instruire.... Il n'y avait alors qu'une chaîne et en noir et blanc....Et quelques années plus tard, sont arrivées d'autres chaînes, puis la télé couleur, puis des programmes très, très, très variés même dans leur qualité ! Et puis la publicité à outrance dont les enfants surtout sont aussi friands que d'émissions culturelles ! En un mot, le progrès est venu avec ses bons et ses mauvais côtés....

                                            Mais je me souviens d'émissions telles que "Au Théâtre ce soir", La Piste aux Étoiles", la Tête et les Jambes", Le Palmarès des chansons" et tellement d'autres qui faisaient passer un bon moment en famille...Et les beaux films que nous avons pu voir....., dont certains étaient diffusés des après-midi en semaine et faisaient le bonheur des personnes âgées qui ne pouvaient plus sortir....et...et...et...la liste est longue.

                                            Quelle invention cette télévision ! Elle peut être amie quand elle rend des services en distrayant des malades ou des personnes qui ne peuvent plus bouger de chez elles et trouvent le temps bien long ! Elle pourrait même mettre la culture à portée de bien du monde si...certaines émissions très intéressantes étaient diffusées  à un autre moment que la nuit ! La musique classique à la portée de tous, oui, mais pas à trois heures du matin ! Mais elle peut aussi être ennemie quand elle diffuse des programmes ou des films scabreux à une heure qui elle, est convenable...Attention, les enfants regardent ! Amie ou ennemie, suivant l'âge de qui la regarde....Ennemie aussi lorsque la santé des enfants en pâtit s'ils se couchent trop tard......

                                            Télévision, nous t'aimons comme tu es, parce que tu fais partie de "la famille"...Ce qui ne nous empêche pas de te critiquer, oh ! combien....Mais, tu le sais "qui aime bien châtie bien ".....Et même si quelquefois tu es un peu supplantée par l'ordinateur et Internet, tu as encore de beaux jours....Mais, s'il te plaît, fais quelques efforts ......

                                           

    Google Bookmarks

    1 commentaire

  •                                       Sans s'apercevoir du temps qui passe....

                                          On arrive à la vieillesse sans s'apercevoir du temps qui passe ! Petit à petit, on grignote des années, les enfants grandissent, on est en retraite, on est grands-parents et même plus ! La vie s'est écoulée avec des hauts et des bas (tout ne peut être parfait)....Et vous voilà  "bien vieille" ! Vous n'êtes pas assise au coin du feu, vous ne filez plus...les progrès sont passés par là ! C'est la vie....Et c'est l'époque de tous les souvenirs qui se bousculent : souvenirs d'enfance, d'adolescence et autres....tous vous reviennent et vous rendent heureux  ou nostalgiques ! On a l'impression de vivre une nouvelle vie, de "cueillir à nouveau les roses de la vie". On se refait son petit cinéma !

                                           Et voilà pourquoi on donne parfois l'impression de radoter un peu (mais si, mais si...). On peut vivre avec ses souvenirs, sans vivre "que de souvenirs". Et surtout, vivre sans regrets ou presque ! Admirer ce qui est beau, ce qui est bien, ce qui est moderne et que, tout à fait entre nous, nous aurions aimé avoir quand nous étions jeunes, il faut bien l'avouer ! Ce qui compte, c'est d'être en paix avec sa conscience, d'être bien parmi les siens et d'admettre qu'on ne peut pas "avoir été" et "être encore" ! Avoir vingt ans à quatre-vingts ans et plus, qui a la recette ? Personne ! Mais s'intéresser à l'époque présente, à ce qui se passe autour de nous, et pourquoi pas s'investir ? C'est possible.... C'est ce qui explicite ces petits billets d'humeur que j'écris parfois.

                                           Peu de chose...c'était vraiment peu de chose ce qui m'a amenée aujourd'hui à ces réflexions! Rien que la poésie de RONSARD qui m'est revenue à l'esprit et que je trouve si belle....Pourquoi le cacher, j'aime la poésie !

                                           

                                          

    Google Bookmarks

    4 commentaires

  •                                       Bon anniversaire !

     

                                          Il paraît qu'on fête aujourd'hui les 60 ans de cette "grande dame" qu'est la 2 CV ! Alors, vite, je m'associe à cet anniversaire, car je me souviens (une fois de plus !!!) ! Notre première voiture, nous en avions rêvé pendant assez longtemps, mais...était-ce bien raisonnable ? Nous habitions PARIS et n'avions pas réellement besoin d'une voiture, travail, écoles, tout était à proximité...alors, ça pouvait attendre ! Et puis, nous avons trouvé un appartement plus grand en proche banlieue (c'était presque mission impossible au début des années 1960). Alors, là, toutes les raisons étaient bonnes pour faire plaisir à la famille : il fallait bien véhiculer tout le monde le matin, les enfants pouvant ainsi rester chacun dans son école respective....

                                          Finances délicates, notre choix s'est donc porté sur une 2CV, neuve....Elle était absolument magnifique, beige et rouge à l'intérieur ! Nous aurions acheté une Rolls, nous n'aurions pas été plus heureux (et de toute façon, ça n'était pas dans nos prix !). Parents, enfants, tout le monde était ravi ! On lui en demandait des services à cette voiture : transport en commun matin et soir, sorties le Dimanche vers la forêt de Fontainebleau et même plus loin, et l'été, vacances dans le Jura ! Ils étaient trois sur la banquette arrière...mon plus jeune fils évidemment sur cette barre qui le gênait...mais on ne peut pas être le plus jeune et avoir en plus des exigences ! Et puis, ça roulait ! que demander de plus ? Elle n'était pas gourmande la petite...et mon mari la bichonnait comme si elle devait aller faire un concours d'élégance.... En un mot, elle nous rendait tous heureux. On l'aimait beaucoup et elle nous le rendait bien puisqu'elle avait la décence de ne jamais tomber en panne ! La fidèle des fidèles ....

                                          Nous avons eu d'autres voitures, un peu plus riches en chevaux (pas trop quand même), mais j'ai toujours regretté cette 2CV. Et nous la trouvions confortable....enfin, elle avait toutes les qualités. J'y pense souvent avec beaucoup de nostalgie....Une première voiture, ça ne s'oublie pas, c'est comme un premier amour on en parle avec beaucoup de tendresse....

                                           Souvenirs...souvenirs....

    Google Bookmarks

    2 commentaires

  •                                       Aviateurs et autres -Années 1920/1930 -

                                          Nous habitions tout près du terrain d'aviation d'ORLY dont la particularité était d'être situé sur les communes d'ATHIS et PARAY-VIEILLE-POSTE. Ce "champ d'aviation" comme on disait alors nous faisait rêver et c'était souvent le but de notre promenade du jeudi...Nous allions voir et admirer les petits avions, les aviateurs qui faisaient des acrobaties toutes plus périlleuses les unes que les autres, et aussi les ballons dirigeables que nous avions la chance de voir assez souvent dans le ciel, depuis notre maison ! Et nous rêvions à tous ces héros intrépides et à leurs exploits...Combien ont donné leur vie pour les progrès de l'aviation...

                                           On nous parlait d'eux chez nos parents, à l'école et les journaux diffusaient grandement tous leurs exploits...J'étais très jeune, mais je me souviens notamment de NUNGESSER et COLI disparus hélas au-dessus de l'Océan... Et de COSTES et BELLONTE reliant PARIS à NEW-YORK avec leur avion "Point d'interrogation".
    Ce point d'interrogation était devenu un emblême que tout le monde se devait de porter d'une façon ou d'une autre ! En ce qui me concerne, je me souviens que ma mère m'avait acheté une broche formée d'un point d'interrogation et qu'elle me l'avait installée sur un bonnet en laine qu'elle m'avait tricoté...ça vous marque ça (entre nous, je me trouvais tout à fait à mon avantage alors et tellement "dans le coup" !) Tous ces aviateurs étaient nos héros, nos idoles...On ne parlait que d'eux dans les cours de récréation et bien des vocations d'aviateurs ont vu le jour alors !

                                            Puis il y eut Maryse BASTIE, Hélène BOUCHER toutes deux hélas décédées en voulant battre des records.... Quel courage avaient tous ces hommes et femmes... Nous les admirions tant !

                                            Et Clem SOHN (l'homme-oiseau ou l'homme chauve-souris je ne me souviens plus très bien). Lui voulait voler comme un oiseau et de lui aussi on suivait les exploits....Il s'est tué lors d'un festival aérien à VINCENNES en 1937....

                                             Aucun enfant n'ignorait leur nom à tous ! La rançon de la gloire...C'est ça les idoles.....

                                             Mais, nous avions aussi d'autres idoles : acteurs et actrices de cinéma, chanteurs....Nous mettions leurs photos que nous avions découpées dans un journal, dans un cahier....Et nous les comparions ce qui amenait bien des discussions..... Il y avait les inconditionnels de Michel Simon (eh! oui) de Louis Jouvet, de Florelle...que sais-je encore....Mais surtout, il y eut la petite Shirley TEMPLE et pour chez nous la grande Danielle DARRIEUX ! Dieu, qu'elle était mignonne ! et jolie, et......

                                              Et la guerre est arrivée ! Fini le temps de nos idoles...D'autres sont venues après la guerre ...La mode est un éternel recommencement !

                                         
    Google Bookmarks

    1 commentaire

  •                                       Avant quoi ? avant quand ?

                                          Avant la guerre....Quand j'étais jeune, et même un peu moins jeune ! Ce matin, en prenant mon petit-déjeuner composé de café lyophilisé, de lait en poudre écrémé, de pain de mie grillé au grille-pain électrique, de beurre tendre....Je me suis souvenue des petits-déjeuners d'antan ! A cette époque, ma mère nous apportait sur la table une cafetière de café fumant qu'elle venait de "passer" très doucement sur du café moulu avec un moulin manuel...Et suivait une casserole de lait bien bouillant (avec une peau dessus que je n'aimais pas....). Et puis des tartines de pain, en principe du gros pain dans lequel elle taillait des tranches....Et par là-dessus, le beurre qui avait du mal à s'étaler l'hiver et s'étalait trop l'été !

                                           Cette bonne odeur de café, que même le meilleur des cafés lyophilisés ne peut pas vous restituer ... On y ajoutait même un peu de chicorée (uniquement pour le café du matin). Le lait n'était pas écrémé et venait d'être livré par le laitier qui l'avait eu directement de la vache (ou presque ! là j'exagère un peu). Enfin, c'était du lait frais...Ma mère mettait le pot à lait à la grille, et le laitier le remplissait ! c'était aussi simple que ça ! Directement du producteur au consommateur ou presque ! Oh, il fallait le faire bouillir, il n'était pas pasteurisé, pas homogénéisé, aseptisé etc...mais...il avait le goût de lait !  Les tartines ? elles nous semblaient très bonnes. Parfois, en hiver, quand la cuisinière était allumée, ma mère mettait quelques tartines au four pour les faire griller...hum...c'était délicieux et cette odeur de pain grillé vous donnait faim. Et de temps en temps, le dimanche, nous avions droit à de la baguette de pain toute fraîche...Alors là, c'était la fête !...mais ça, c'était exceptionnel, la baguette coûtait plus cher que le gros pain, alors c'était un luxe à n'utiliser que rarement ! 

                                              Et...il y a eu la guerre...plus de café...plus de lait...presque plus de pain ! On faisait avec ce qu'on avait en regrettant le "bon vieux temps" et en attendant des jours meilleurs .... Après la guerre, on a commencé à voir du café soluble, les soldats américains nous en donnaient....C'était...du café soluble...Bon, ça ne valait pas l'ancien mais c'était mieux que l'espèce de mixture que nous touchions sous l'occupation ! Petit à petit, très lentement il faut bien le dire, on a recommencé à voir et à consommer du vrai café ! Qu'est-ce que ça semblait bon ! Et les moulins manuels ont laissé la place aux moulins électriques, les cafetières anciennes aux cafetières électriques, les cafés solubles ont été améliorés, le café moulu a fait son apparition...Puis le café lyophilisé, puis les dosettes, et entre temps le lait pasteurisé, en bouteilles, en cartons, longue conservation, en poudre...bof, la liste est trop longue, le choix est grand ......Sommes-nous plus heureux pour autant ? Tout est plus rapide, plus pratique...et peut-être plus cher ! Mais, bon, le progrès ça se paie, il faut le mériter et en profiter aussi. On ne peut pas toujours rester "hors civilisation". Celle-ci a du bon.

                                              Mais quand même, qu'est-ce que je regrette ces bons petits-déjeuners de jadis !

                                          
    Google Bookmarks

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique