•               Madame Najat VALLAUD-BELKACEM actuelle ministre de l'Education Nationale, pense - à juste titre - que les enfants manquent de politesse envers leurs maîtres...Et elle veut "relancer" l'éducation à l'école...Il n'est que temps et on ne saurait la blâmer. Et si on relançait, dans la foulée, l'éducation à la maison ? Voilà qui serait bien...Les enfants sont de plus en plus impolis, envers leurs parents, leurs maîtres et tous ceux qui représentent l'autorité.

                  Remettre la Marseillaise dans les programmes ? Mais il me semble que, tout comme les marques de politesse envers les adultes, c'était déjà une obligation ? Bien entendu, ne fréquentant plus l'école depuis bien longtemps, je ne suis peut-être pas très au courant des "us et coutumes" et des règles qui régissent l'enseignement public ! "De mon temps" (il faut bien que j'emploie cette expression qui me rejette à une époque qui semble bien lointaine), la politesse régnait dans les classes. Politesse obligatoire sans doute, mais elle faisait partie intégrante de l'éducation ! On se levait quand une institutrice entrait dans la classe ou lors de la visite de la Directrice ou de tout autre membre du corps enseignant. Il est vrai que, pour faire bonne mesure, on ne les appelait pas par leur prénom ! Rigide l'éducation ? certainement, mais efficace...

                  Ce qui n'empêchait pas les "petites histoires" de circuler. Il me revient à l'esprit une de ces histoires racontées par mon père (toujours lui !) vers les années 1950 ! Tout en recommandant aux enfants qui la liront de ne pas prendre modèle (!), je vous la conte ici:

                  C'était avant la guerre...Toto fréquentait l'école et en "respectait les règles", à son corps défendant peut-être. Pas moyen de faire autrement ! Il tombe malade et manque donc l'école pendant quelques jours...Pendant son absence, et alors que les enfants se levaient de leur banc tous les jours à l'arrivée du maître, en criant "haut et fort" "Bonjour Monsieur l'instituteur", le Directeur vient à passer ... Il trouve que cette phrase n'est plus d'actualité et devient inutile. Il demande donc aux enfants  de se contenter de se lever en gardant le silence, cette marque de respect envers l'enseignant étant grandement suffisante...(les "progrès" éducatifs arrivaient tout doucement)... Or, Toto n'avait pas été prévenu... la chose ne semblant pas importante aux autres élèves. Guéri, il revient à l'école. Le matin, lors de l'arrivée en classe de l'instituteur, tous les élèves se lèvent et dans le silence régnant dans la classe, on entend "Bonjour, tête de lard" ! phrase qui se confondait habituellement, dans le brouhaha avec ce "bonjour Monsieur l'Instituteur" que les autres élèves lançaient ! Ce "bonjour tête de lard" mit la classe en gaîté...Pas l'instituteur...et rapporta à Toto 2 heures de "colle" pour le jeudi suivant....

                  Il n'est pas toujours bon de conserver ses habitudes...

                  Cette histoire "même pas vraie" ? vous a fait sourire ? J'en suis ravie, trop de "nouveautés" nous portent à pleurer depuis quelques années...

                 

    Google Bookmarks

    6 commentaires
  •               Samedi dernier, afin de me distraire un peu après cette semaine angoissante que nous venions de vivre, j'ai regardé à la Télévision une émission sur les 70 ans de carrière d'Annie Cordy...Cette dernière n'engendre pas la mélancolie...Elle nous a gratifiés de chansons anciennes, d'autres beaucoup plus récentes. L'ensemble "était bon pour le moral". Une des dernières chansons qu'elle a interprétées, avait pour titre "JE VEUX", les paroles étant d'Alice Dona. Ayant eu l'occasion d'en parler au téléphone avec ma fille...j'ai vu arriver chez moi, dès le 13 janvier, un CD qu'elle m'avait fait envoyer ! Et en plus, j'avais les paroles des chansons, dont celles de JE VEUX ! Merci ma fille ! ah oui, j'ai été bien heureuse de lire ces paroles qui avaient retenu toute mon attention...et pour cause ! Il m'avait alors semblé que cela avait été écrit pour moi (avec un décalage pour l'âge...de 80 à 92 ans).

                  A 92 ans, comme à 80 ans, on fait partie des "vieux" ! tant de choses nous le rappellent à longueur de journée ! Mais, si l'esprit reste jeune, les rêves sont toujours là...et comme Annie Cordy, je peux chanter "Je veux que mes jours se lèvent sur bien plus de rêves que de souvenirs" - " Je veux que chaque seconde soit un tour du Monde...Moi...j'ai...tout mon temps"....

                 Mais moi aussi j'ai tout mon temps ! je ne suis absolument pas pressée de quitter cette terre qui n'est cependant pas toujours accueillante, surtout en ce moment ! Il me semble que j'ai encore "un tas de choses à faire...et à apprendre donc !" Les personnes âgées...on en parle trop souvent avec condescendance....et elles sont mises parfois sur le banc de touche...Elles ont aussi un cœur et sont capables d'aimer, de souffrir...de vivre, le tout sans en référer à personne ! Moi aussi, je voudrais, tout comme Annie Cordy "être aussi pianiste, clown, équilibriste, chanter à cent ans....." "J'voudrais ben...mais j'peux point". Hélas.....

                  "On ne peut être et avoir été" dit-on .... Les dictons ont souvent raison... 

    Google Bookmarks

    10 commentaires
  •               Quel boulot...pour "suivre le mouvement", c'est-à-dire les progrès...Je crois que "jadis", la vie était plus cool...comme disent les jeunes !

                   J'ai commencé ce matin par m'énerver sur mon réfrigérateur dont la porte refusait de s'ouvrir ! Pas pratique ça quand on a son déjeuner à l'intérieur du meuble ! Après avoir bien cherché d'où ça pouvait venir, je crois que j'ai trouvé et il semble que tout fonctionne de ce côté maintenant ! S'il s'était entêté, j'étais à la diète ! D'accord, ces derniers jours, j'avais pris des acomptes de nourriture (même un peu trop, soyons honnête !)...Mais je tiens à rester aux commandes chez moi, et là, je sentais bien que quelque chose n'allait plus !

                   Ensuite, j'ai voulu lire mes mails sur mon ordinateur ! Quelle idée m'a prise ! Si j'avais des mails, je n'avais que de la publicité...au moins une dizaine...Même un mail d'une voyante inconnue qui me faisait des propositions (honnêtes !). Pourquoi vouliez-vous que je connaisse l'avenir quand mon présent n'était pas au top ? Pas de réponses aux mails que j'avais envoyés, pas de mails m'avisant de commentaires sur ce blog (alors que les commentaires existaient)...Zéro...je me suis même demandée si tous les RTT de la terre avaient été programmés...ça vous avait un petit air de grève totale qui ne me disait rien ! Et Internet qui fonctionne au 1/4 de ses possibilités...! Après ça, on voudrait que je trouve que le progrès a du bon ? Mais, avant la guerre, ces petits ennuis étaient inconnus...et pour cause ! On commandait chez soi, sans être tributaire d'appareils inventés pour vous faciliter la vie ! Chez moi, ça facilite la crise de nerfs ! Serais-je incapable de vivre avec mon temps ? ça, je n'en crois rien ! j'ai trop apprécié les progrès au fur et à mesure de leur apparition...et je les apprécie encore ! Que ferions-nous sans réfrigérateur ? sans ordinateur, sans téléphone, sans machine à laver, sans aspirateur, sans fer à repasser électrique etc...et sans télévision ! Bon, d'accord, celle-là demanderait à être un peu améliorée dans ses programmes....

                  En résumé, je suis très heureuse de "vivre avec mon temps"...Mais j'aimerais que tout le matériel cité plus haut accepte de se mettre à ma portée ! Il faut que les efforts soient faits par tous...égalité, égalité, égalité...On nous en parle beaucoup...ça viendra, c'est pour l'avenir ! Oui mais...c'est quand l'avenir pour moi ? J'aimerais en profiter !

                 

    Google Bookmarks

    6 commentaires
  •               En décembre 2013, alors que j'étais de retour chez moi après cet épisode "hôpital/clinique", j'avais cru bon de faire, comme les enfants, "ma" lettre au Père Noël ! C'est que j'en avais des choses à lui demander ! Je viens de retrouver cette lettre et comme j'ai gardé une âme d'enfant, je me dis qu'avec un peu de chance le Père Noël pourrait me donner satisfaction, s'il n'a pas trop de travail avec toutes les demandes qu'il reçoit de la part des enfants ! A mon âge, je ne suis certainement pas dans les prioritaires ! Mais je suis incorrigible...et je vis facilement d'espoir...Voici donc, rapportée ici la lettre que j'écrivais le 9 décembre 2013

     

                 "Cher Père Noël (c'est ce que j'écrivais jadis et il me semble que cela fonctionnait ). J'ai en ce moment des ennuis à la suite d'un accident...Après une hospitalisation qui m'a semblé un siècle, je n'ai pas encore pu remarcher normalement, et ça me gêne beaucoup ! Peut-être pourrais-tu me trouver une jambe droite toute neuve, qui ne me fasse pas mal et me rende tous les services qu'on peut en attendre  ? Je serais si contente ! Lorsque j'étais enfant, tu m'apportais ce que je demandais...Y a-t-il une différence entre les enfants et les gens âgés ? Nous attendons toujours le "merveilleux" en étant persuadés que nous l'obtiendrons ... Et j'ai tellement envie de trottiner comme avant... Père Noël, je te remercie d'avance..."

                            

                            Et comme je ne suis pas égoîste, je me permets d'ajouter à ma lettre une demande pour tous les gens qui ont des soucis sur cette terre...ils sont nombreux à attendre un peu de bonheur, qui une meilleure santé, qui un travail, qui la joie de combler ses enfants..."Alors, Père Noël si tu pouvais mettre dans ta hotte toutes les recettes et les ingrédients nécessaires au bonheur de tous les gens sur terre, et les distribuer comme des tracts pendant la guerre, tous les habitants t'en remercieraient..."

                  Et voilà... j'espère surtout que ma lettre arrivera avant Noël....Il est un peu tard peut-être ? Pour ce qui concerne une jambe neuve, si la mienne fonctionne mieux qu'il y a un an, ce n'est pas encore "ça" ! Mais je suis peut-être bien exigeante ? Merci quand même pour l'amélioration ! Pour ce qui concerne la deuxième partie de cette lettre, l'amélioration ne se fait pas sentir ! Il y a de plus en plus de gens obligés de compter leurs "centimes d'euros", et donc de plus en plus de gens mécontents et pour lesquels un mois semble avoir non plus 30 jours, mais au moins le double ! On ne sait plus compter à notre époque...Ah! ces z'euros. Même quand ils sont très peu, on n'arrive pas à les compter ! Et ils s'en vont si vite...à peine arrivés, vite repartis !

                  Alors Père Noël, je réitère ma demande de 2013 concernant "tout le monde" .  Moi, je peux encore me passer d'une jambe droite neuve, mais les français n'en peuvent plus et aimeraient savoir où ils vont ?

                  Faut-il encore croire au Père Noël et à ses pouvoirs ?

                             

     

     

     

                 

    Google Bookmarks

    11 commentaires
  •               De plus en plus, on demande aux "demandeurs d'emploi", de savoir se vendre et de faire des efforts en ce sens ! Il y a certainement de bonnes raisons à ces conseils ! Jadis, mon père nous avait appris qu'il était de mauvais goût de se vanter ! Les "moi je" étaient bannis des conversations...règle d'or: Ne jamais se mettre en avant et ne pas faire étalage de son savoir...Il est loin le temps où, recherchant un poste de Secrétaire de Direction (je ne me plaisais plus dans la place que j'occupais alors ... ) je me présentai dans une autre entreprise répondant ainsi à l'annonce qu'elle avait fait passer dans le Journal "Les Echos"...Remarquez que chercher du travail et surtout en trouver, était des plus faciles... Heureux temps ! Je me trouvais donc, pour répondre à cette annonce, au milieu de 10 ou 15 jeunes personnes, chacune plus élégante que la précédente et surtout, très sûres d'elles ! Arrive mon tour...Je suis reçue par un Directeur charmant, qui me pose un tas de questions sur mes références, mes études etc... J' avais répondu le strict minimum, pensant que les jeux étaient faits ! En sortant de là, je suis partie directement vers un autre employeur éventuel et je suis rentrée chez moi... quelques jours après, je reçois une lettre de la première boîte visitée, me signifiant que ma candidature avait été retenue et que je veuille bien me présenter le lundi suivant à 9 heures, pour prendre mes fonctions ! Ben, j'étais étonnée...j'avais si peu parlé...Après deux ou trois mois de présence, j'ai décidé un jour de...connaître la raison qui m'avait fait embaucher. Le Directeur étant très sociable, je lui ai posé la question . Le croiriez-vous ? Il m'a été répondu que "j'étais la seule qui ne s'était pas vantée" ! C'était bien vrai et c'est même ça qui me faisait peur !

                  C'était un autre temps...en 1950 ! Alors, je me rends compte que tout a bien changé et que maintenant, ce que mon père m'avait appris est bien dépassé ! Comme je ne cherche plus de travail, et pour cause, cela n'a pas d'importance ! Mais, je me souviens qu'il y a un peu plus de deux ans, nous avons beaucoup entendu ce début de phrase "moi je"...J'aimerais savoir où ça peut mener ?

                  Autre temps...autres mœurs : Pour ne pas manquer à la tradition et être fidèle à mes idées, je vais, aujourd'hui ou demain (le carton est sorti), installer la crèche faite depuis si longtemps et dont les sujets dorment d'une année à l'autre dans ce carton rangé dans un placard...et que je peux si difficilement attraper...Que des souvenirs dans ce carton...Je "revois" nos enfants presque des bébés encore, et beaucoup plus tard, nos petits-enfants à ROBION admirant la crèche que leur grand-père faisait pour eux...Nous avions de la place alors, et beaucoup de santons...La crèche était très grande...C'était une merveilleuse période...Certains de ces sujets ont rejoint les Hautes Alpes où ma fille les occupe ! Mais moi, je continue à l'échelle de mon appartement...Que des esprits chagrins décident que les crèches n'ont pas lieu d'être, je suis désolée ! De tous temps, la France a fêté Noël...Période à part dans la vie de tout le monde...Et notre liberté alors ? Nous fêtons Noël ? Et alors ?

                  Autres temps...autres mœurs...et c'est parfois bien dommage !

    Google Bookmarks

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique