•                         Attention, vous êtes surveillé !

                            Hier matin, expédition à CARREFOUR, supermarché où je me suis faite accompagner pour faire "un tas de courses" en prévision des fêtes qui approchent. Je n'aime pas tellement les grandes surfaces, inhumaines à mon avis...Mais, il faut bien vivre avec son temps ! En passant à la caisse avec un chariot plein, je me suis souvenue d'un petit désagrément qui nous était arrivé il y a bien des années , petite histoire que bien sûr je vais vous conter !

                             Mon mari s'était chargé du chariot qui était très plein puisque nous attendions toute notre petite famille pour les vacances. C'était à AVIGNON, lieu de promenade pour nous en même temps qu'utilitaire... On déballe tout sur le tapis roulant, la caissière additionnait (oh combien !) et mon mari, rapide remettait tout dans le chariot ! Il y en a de la manipulation ! Je fais le chèque et mon aide bénévole à l'époque, passe...Sonnerie stridente ! Et arrivée massive de gardes, plus soupçonneux les uns que les autres. "Monsieur, vous avez oublié de passer quelque chose à la Caisse".....dénégation bien entendu..."Voulez-vous repasser avec le chariot"...Sonnerie...On me demande à moi qui n'y comprenait rien de passer avec le chariot...Pas de sonnerie...Un employé passe avec le chariot...Pas de sonnerie...On fait passer mon mari sans chariot...Sonnerie, sonnerie aiguë...Conclusion des sbires : "Monsieur, c'est sur vous que vous avez quelque chose"... Poches vidées, pas encore mis à nu mais presque il passe et "ressonne".  Mon homme commençait à s'énerver, d'autant plus que la foule s'amassait !

                              Et tout à coup, éclair de génie, mon époux a un magnifique sourire (enfin presque) et dit : je crois que j'ai compris ! Il porte la main à son oreille, touche sa branche de lunettes, passe à nouveau et là, bonheur, pas de sonnerie ! Il avait des lunettes auditives neuves, perfectionnées, tout le circuit électronique caché dans les branches....et qui réagissaient au passage ! OUF...nous l'avions échappé belle. Un peu plus, pour la première fois de sa vie, mon mari passait la nuit au commissariat, ou pire en prison !

                               Inutile de dire que par la suite, il se "débranchait" avant de passer à la caisse. C'est beau le progrès !

    Google Bookmarks

    10 commentaires
  •                                        Quelle histoire dramatique !

                                            Ah oui, quelle histoire dramatique jadis racontée par mon père (ça va de soi !), et qui pourrait s'intituler "La fin des illusions"....

     

                                             Minette et Matou sont deux jolis chats d'un quartier de banlieue. Ils sont voisins et aiment se rapprocher l'un de l'autre...même chez les chats, c'est ce qu'on appelle l'amitié...mais, parfois, l'amitié peut se transformer en des sentiments plus tendres...ça se voit bien chez les humains. ! Minette, petite chatte toute blanche, au poil bien lustré parce que léché et relèché,  commence à ressentir quelques battements de coeur quand elle aperçoit Matou, ce bon gros pépère, bien nourri, bien dodu, au poil tigré bien brillant....Matou est un bon  "père tranquille" qui semble si sérieux ! Minette fait des confidences à une petite copine...il faut qu'elle en parle à quelqu'un, ça aide ! La copine, plus délurée, lui dit "mais tu es amoureuse ! et lui ?". Bien voilà, question en suspens...

                                             Enfin, un soir, Minette dit à sa copine "Tu sais, Matou m'a invitée pour la soirée...Nous devons nous retrouver au parc à la tombée de la nuit...Je suis si heureuse !...Et elle décide de se faire très belle et attirante. Ce beau ruban rouge que sa maîtresse veut toujours lui mettre autour du cou et qu'elle se débrouille pour ne pas garder, eh bien, elle pense quand même que ça lui flatte sa frimousse et elle le gardera.... Et le poil devant briller dans la nuit, de coups de langue en  coups de langue, il devient absolument magnifique ! Cette fois, Matou ne pourra pas résister ! L'heure du rendez-vous étant venue, notre Minette se dirige vers le parc pour retrouver son ami. Elle revient très tard....

                                               La petite copine attendait, "curieuse comme une chatte" ou tout bonnement comme une femme !  Minette arrive...toute triste, pâle et défaite.... Mon Dieu, que s'est-il passé ? Alors ? "raconte" demande la curieuse... Tu sembles malheureuse et déçue ? Matou n'a pas été gentil avec toi ? Bien sûr que si, il est si doux...Oui, mais alors, qu'est-ce qu'ils ont fait pendant tout ce temps ?

                                                Et Minette de répondre d'une voix complètement découragée, toutes illusions envolées :

                                                "Il m'a raconté toute son opération....c'était d'un triste" !

                                                On en pleure encore dans les chaumières.....

                                              

    Google Bookmarks

    7 commentaires
  •                                        "Combien ça coûte" ?

                                           Une petite histoire racontée par mon père il y a bien longtemps, me revient à l'esprit, je ne sais pourquoi ! Comme ça, sans raison valable...Mon oreille devait "traîner" et un mot a été récupéré au vol ... le reste se fait tout seul !  Aucune intention mauvaise ou irrespectueuse de ma part... !

                                           Le petit David, enfant juif, est très ami avec Pierre petit garçon élevé dans la religion catholique, ce qui prouve que si les enfants peuvent s'entendre, les parents devraient bien en faire autant ! Etre né juif, être né catholique ou être né musulman, où est la différence ? Cela n'empêche pas l'amitié, le respect des convictions et des traditions et la pratique de sa religion en toute conscience et honnêteté.

                                          David est donc invité  à la Communion solennelle de Pierre. Ces deux enfants, toujours ensemble, ne peuvent pas être séparés un jour de fête. Chaque famille en convient tout simplement. Et les enfants sont heureux. Le papa de David lui fait maintes recommandations sur sa tenue...ce que font tous les parents du monde dans le même cas ! On aime que l'éducation qu'on donne à ses enfants soit reconnue et appréciée...Petite fierté parentale ! Et comme toujours, David part avec cette recommandation supplémentaire :"tu nous raconteras ta journée". Belle journée en effet, beaucoup de monde à l'église, chez les parents de Pierre...enfin, journée de rêve !
    Au retour de David, interrogatoire obligatoire ! ça se passe toujours comme ça, et David raconte :

                                           "On est allés à l'église, c'était beau, bien décoré, plein de lumières. Et les costumes ! la musique, les chants, c'était vraiment bien. "  - " Alors, tout s'est bien passé ?" dit le papa .... "Eh bien non, répond David, on a cherché un chapeau....?????? "Ah bon ? quel chapeau ?  - Le Curé (c'est Pierre qui l'a appelé comme ça), avait un chapeau, enfin un bonnet, sur la tête quand il est arrivé....Et puis il avait sans doute trop chaud, il l'a enlevé et il ne s'est pas rappelé où il l'avait mis....Alors, il s'est tourné à droite, il s'est tourné à gauche en disant "j'ai perdu mon chapeau, vous n'avez pas vu mon chapeau ?"..Il était très ennuyé et tout le monde aussi ! "Et alors ?"lui dit son père....David répond : Alors tout le monde a été gentil, des enfants sont passés au milieu des personnes avec des petits paniers, et tous les gens ont mis des sous dedans ".....Et à la fin, Mr le Curé avait un nouveau chapeau....on avait pu lui en racheter un autre !

                                           Quelle belle journée : amitié, égalité,f raternité,  solidarité....Tout y était !

                                            

                                           

                                          

                                          

     

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •                                        Ou l'art de ne "pas se démonter" !

                                           Mon père qui suivait nos études de très près (oh combien !) nous faisait toujours cette recommandation importante : Au cours d'une composition ou d'un examen, "on peut toujours répondre quelque chose, il ne faut jamais rendre de page blanche"...Encore faut-il pouvoir ! quand c'est le "trou noir", on peut se faire du souci ! Notre fils aîné avait cette fâcheuse habitude, plutôt que d'écrire une bêtise disait-il, il préférait rendre une magnifique feuille absolument vierge ! Zéro assuré !

                                           Et mon père nous racontait, à titre d'exemple, ce qui lui était arrivé alors qu'il passait le concours d'entrée à LAVOISIER  lycée maintenant  je crois, mais qui était une école où on entrait en 4ème si je me souviens....et par concours... Sujet de français :"Décrivez une partie de barres" ! Ce jeu était un sport collectif médiéval qui avait eu cours du 13ème au 19ème siècles (source Wikipédia). Pas vraiment facile pour des élèves nés fin du 19ème ! ça ne se jouait tout de même pas au berceau !

                                           Alors, mon père qui ne se troublait pas pour si peu (!!!) a commencé son devoir ainsi "Je n'ai jamais joué aux barres, je ne connais pas ce jeu. Mais à mon avis, voilà comment ça doit se jouer "...Et il a décrit ce qu'il ne connaissait pas, dont il n'avait jamais entendu parler...et il a été reçu à son concours avec une très bonne note en français et est entré à LAVOISIER ! Culot, aplomb, art de ne pas se démonter...je ne sais ce qu'il faut dire, mais payant à coup sûr !  Malgré ses conseils, je n'aurais jamais osé réagir comme ça ! Il y a des choses qui ne s'inventent pas !

                                           Et pourtant, il a fait des émules ! Est-ce que nos politiques, nos ministres en particulier, savent bien toujours de quoi ils parlent ? On a vu des non-médecins être ministres de la santé, des ministres du budget venant d'un tout autre horizon etc...les exemples sont nombreux ! Et dans ce cas, la langue de bois fonctionne à merveille ! On esquive la question principale...C'est tout un art ! L'art de ne pas se démonter.....

    Google Bookmarks

    9 commentaires
  •                          Même quand tout ne va pas mal !

                             C'est bien connu, il y a les jours où tout va bien et les jours où la journée commence et finit avec des soucis grands ou tout petits, mais énervants !  Mais il y a aussi les jours sans courage, sans idées à mettre sur un papier aussi petit soit-il, sans...mais avec la tête vide ! Ces jours-là, inutile de penser faire oeuvre utile ! On n'a pas envie, tout simplement ! Si, envie de "traîner", de prendre son temps, en un mot envie de ne rien faire ou presque !

     

                             Et voilà pourquoi aujourd'hui, pas de souvenirs à raconter, pas de "billets d'humeur" pour écouler ma bile ! Je reprendrai le cours de mes occupations demain ! Je me donne congé ...

     

                             A demain donc et bon Dimanche !

    Google Bookmarks

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique