•               Pendant ces fêtes, allant de l'un à l'autre ...verres compris ! vous vous seriez reposé ? Ce n'est pas moi qui le dit ! je viens de lire un article sur ce sujet...Et ce repos serait dû à ces petits moments de sieste que vous vous êtes réservés entre deux "occupations" . L'auteur de cet article préconise, outre la sieste chez soi pendant 10 à 30 minutes, la sieste au bureau ! Je me souviens de mon père disant, après déjeuner qu'il avait besoin de "perdre connaissance" pendant quelques minutes pour que tout aille bien ! Il n'appelait pas ça dormir...simplement fermer les yeux et abandonner toute activité pendant quelques instants ... Comme nous étions jeunes, ça nous faisait rire...Avec l'âge, on comprend mieux....

                  La sieste obligatoire pour les petits, serait bénéfique aussi pour les adultes. L'histoire ne dit pas si ce bénéfice s'étendrait aux entreprises qui les emploient ! Imaginez un bureau ou un atelier ou chacun "piquerait" son petit somme pendant ... un certain temps ! d'autant plus qu'il existe de gros dormeurs qu'il faudrait réveiller ! Et que deviendraient les clients pendant ces repos obligatoires...Auraient-ils la patience d'attendre Monsieur X qui fait sa sieste ? Il y a déjà les RTT qui posent problèmes le vendredi après-midi quand vous voulez joindre un service indispensable...D'accord, je n'ai connu ni RTT ni sieste acceptée par la Direction ! Et quid du directeur qui a besoin de sa secrétaire pour un travail urgent, celle-ci faisant son "dodo" journalier....

                  Jadis, je pensais que pour faire la sieste, il fallait être un brin paresseux ! Je ne le pense plus...et pour cause ! Mais c'est l'âge ma bonne dame ! ça devient un besoin ce petit repos d'après déjeuner, quand les yeux se ferment d'eux-mêmes et que la fatigue vous envahit ! Mais de là à "piquer" sa ronflette au travail, il me semble qu'il y a un grand pas qui ne sera pas facile à franchir !

                  Manger, boire, dormir ...ces trois mots seront-ils un jour inscrits au fronton des Mairies, écoles et autres endroits publics ? Allez savoir !

    Google Bookmarks

    6 commentaires
  •               "J'ai la mémoire qui flanche..." c'est ce que chantait Jeanne Moreau dans un film ...Ben moi, la mienne ne flanche pas, au contraire ! Tous mes souvenirs reviennent en foule, mais dans un ordre très, très dispersé ! Un véritable fouillis dans lequel il faut que je "fouille" pour m'y retrouver ! Ils vont, ils viennent, passent rapidement et avant même que j'ai pu les happer au passage, ils sont repartis...Ce mois de juillet est particulièrement propice à l'évocation de mes souvenirs...Il fut un temps où c'était celui de l'arrivée de nos petits-enfants rassemblés à ROBION pour un temps, celui des vacances...

                  "Branle-bas de combat" avant l'arrivée de tous ! Première occupation, aller au super-marché...c'est que tous ces jeunes avaient un bon estomac qui réclamait à l'occasion ! "Magitte, j'ai faim...qu'est-ce que tu nous as fait de bon? ..." Bien sûr, Magitte essayait de contenter ses pensionnaires d'un été...Elle préparait des plats qu'elle pensait pouvoir durer deux repas...simple illusion ! comme pour les soldes, tout disparaissait ! et le plus étonnant c'est que grand-père et grand-mère étaient heureux de voir ce résultat ! Il faut dire que les enfants se démenaient, jouaient, couraient ...et tout ça, ça creuse ! Et en plus, il y avait la piscine dans laquelle on nageait, on sautait, on faisait les fous !

                   Mais il n'y avait pas "que l'intendance" ! Patou préparait les jeux, les vélos et aussi quelques sorties dans les environs ou...plus loin ! Fontaine de Vaucluse, l'Isle-sur-la-Sorgue, et bien plus loin, le Pont-du-Gard, la forêt de Bambous (vers Alès) etc... Que de sorties ! s'en souviennent-ils encore ces enfants devenus adultes et...parents à leur tour ! Ma mère me disait que plus on vieillissait, plus les souvenirs revenaient...Les "aînés" sont encore jeunes, mais s'ils font comme leur grand-mère...leurs souvenirs reviendront plus tard !

                   Je nous revois tous dans le jardin, couvert mis par les enfants, occupés à dévorer ! Une cigale chantait au-dessus de nos têtes et faisait à elle seule un vacarme que nous n'aurions pas admis de nos "invités" ! Il y avait aussi quelques guêpes qui tournoyaient au-dessus de nos aliments ! un petit truc efficace nous rendait la paix pour toute la durée du repas : 2 ou 3 petits morceaux de viande crue posés sur une soucoupe déposée à quelques mètres de nous ! Les guêpes sont attirées par la viande saignante plus que par le "sucré"....J'en ai appris des choses !

                   Ce sont des bons souvenirs que je me "repasse en boucle"...Dans le fouillis de ma mémoire, ils ont une place à part....comme un trésor !

                  

    Google Bookmarks

    11 commentaires
  •                      Lu...dans des rapports de policiers...

     

                         Il y a quelques années, je recevais, parmi d'autres, ces quelques lignes provenant de rapports de policiers...J'ai évidemment gardé tout ça précieusement puisque, c'est bien connu, je garde tout !

     

                         Voilà donc le fruit de ma récolte de "perles policières" ou plus exactement de ce qu'il en reste puisque je me souviens d'en avoir déjà publiées quelques unes que j'avais pris la précaution de cocher afin d'éviter les doublons !


                         "Bien que nous étions 5 à encercler l'homme, celui-ci réussit à s'enfuir sans difficulté"...

     

                         "N'écoutant que son courage, la policière fut obligée de battre en retraite..."

     

                         "Pour sortir, il est clair que l'homme avait d'abord dû entrer..."

     

                         "Personne n'ayant donné les ordres nécessaires, il n'était pas difficile d'y obéir...."

     

                          "Le plaignant, visiblement en état d'ébriété, prétendait s'appeler Jésus et signa le formulaire d'une croix..."

     

                          "C'est la pluie qui empêcha le policier de s'apercevoir qu'il neigeait....."

     

                          Tout ça n'est pas bien méchant...L'origine en est-elle garantie ? Je ne saurais l'affirmer...Ce que je sais, c'est qu'à une lointaine époque, je travaillais dans un commissariat de police et que j'y ai entendu et lu des expressions un peu curieuses parfois (qu'elles viennent des policiers ou des "clients" du commissariat !)...Ce n'était pas toujours triste !

     

                          Pour l'instant, riez, ça vaut un bifteck paraît-il ! Et au prix actuel de la viande...c'est bon à prendre !

    Google Bookmarks

    18 commentaires
  •                    

                        C'est ce que je croyais...

     

                        Avant de "prendre ma retraite" ! Mais c'est faux ! Tout d'abord, ne rien faire, il n'y a rien de plus fatigant ! Le temps s'écoule trop lentement, l'ennui s'approche et vous saute dessus sans crier gare ! On dit communément que "l'homme n'est pas fait pour travailler, la meilleure preuve, c'est que ça le fatigue"...faux sans aucun doute ! C'est ainsi qu'on voit des "jeunes" retraités faire un tas d'activités qu'ils n'auraient jamais accepté de faire pour un employeur ! Bien sûr, je plaisante...Mais, si je me retourne sur mon passé de retraitée déjà ancienne (!), j'admets que mon mari et moi avions la liberté d'organiser notre vie comme nous l'entendions...mais que de travail ! Je revois mon mari dans cette maison à ROBION, levé à 6h30 le matin pour aller "bricoler" et quels bricolages ! des travaux de toutes sortes dans le jardin, dans la maison...Je sais bien qu'il avait une âme de bâtisseur !


                        Quant à moi, j'assurais l'intendance...C'est qu'après avoir élevé trois enfants, nous étions devenus grands-parents...1, 2, 3, 4, 5, 6...ça va très vite, et grand-père/grand-mère sont là pour les récupérer hors et pendant les vacances scolaires ! Et ça, c'est du vrai travail. Ravitaillement, nourriture, lavage, repassage...ne se font pas sans qu'on y mette un peu la main ! Heureusement que le grand-père se réservait le travail de "gardiennage" de tout ce petit monde qu'il fallait bien occuper. Mais tout le monde y trouvait son compte : les grands-parents étaient heureux et les enfants s'amusaient et prenaient bonne mine ! Opération réussie...

     

                          Et petit à petit, les années s'additionnant, vous êtes occupés par les visites aux différents médecins...ça prend du temps...Analyses diverses, contrôle de tout votre organisme qui a besoin, comme les vieilles voitures, de petites (ou grandes) révisions !

    Non, vous n'êtes pas libre, vous avez-rendez-vous chez le médecin, chez le podologue, chez l'ophtalmologue, le cardiologue...enfin, tous les "logues" qui existent...

     

                           Puis vient le temps où vous ne pouvez plus faire grand'chose vous-même, et vous vous cherchez une aide...Parcours du combattant qui vous prend du temps, beaucoup, et vous laisse "sur les rotules" ! Enfin, vous trouvez...ouf ! vous pouvez vous dire "Ah, qu'il est doux de ne rien faire"....Eh bien non ! Vous admettez que ce n'est pas si doux que ça ...et vous regrettez l'époque au cours de laquelle vous aviez en plus de vos enfants à vous occuper, de la maison à entretenir, votre travail "extérieur" à assurer puisque lui vous assurait vos revenus ! Vous étiez fatigué alors, mais vous étiez payé....Maintenant, vous vous fatiguez, mais vous le faites "pour la gloire"....

     



     

                         

    Google Bookmarks

    6 commentaires
  •                      A lire impérativement !

     

                          Après quelques rumeurs qui circulaient dans les cours de récréation, c'est officiel : Pour fêter et l'arrivée récente du printemps et le ler avril, le Ministre de l'Education Nationale :

     

                          - OFFRE à titre gracieux à tous les élèves des collèges,  l'entrée au Lycée, sans aucune contre-partie d'efforts quels qu'ils soient.

     

                           - PROMET que le Bac sera décerné à tout élève qui en fera la demande, et ce pour les années à venir. Seules conditions auxquelles il ne sera pas dérogé:


                           - être âgé de 16 à 45 ans (45 ans uniquement si on fréquente toujours le Lycée et qu'on est à la charge de ses parents).


                           - avoir obtenu dans l'année en cours une moyenne au moins égale à 2/20.

     

                            Cette OFFRE est unique et ne sera pas renouvelée.

     

                             Fait en rêve, le 1er avril 2012

     

     


     

                            

     

    P.S. - Mes sources n'ayant pu être contrôlées, je transmets ces nouvelles sans aucune garantie de ma part...

     


    Google Bookmarks

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique