•                      10 Mai 1940....

     

                          Oui, je sais, des "10 mai" il y en a eu d'autres! Mais le 10 Mai 1940 est une date à retenir puisqu'elle a été le départ de bien des malheurs...Depuis le 3 septembre 1939, nous étions en guerre...."Drôle de guerre" en vérité, c'est le nom qui lui avait été donné...Il n'y avait "rien à signaler sur l'ensemble du front"...

     

                          Et subitement, ce 10 mai 1940, très tôt le matin, invasion des Pays-Bas, de la Belgique, du Luxembourg et de la France par les troupes d'Hitler.. les blindés, les soldats envahissent ces pays, les bombardements des villes du Nord de la France commencent, affolant les populations civiles...La grande débâcle commençait, et ce jusqu'au 22 juin date de l'armistice France/Allemagne signé par le maréchal PETAIN.

     

                           Que dire de notre état d'esprit en ce jour funeste ? Les gens quittaient leur travail pour rentrer plus tôt chez eux. Tous étaient anéantis...Depuis des mois qu'on nous disait que nous étions les plus forts ! C'était faux...Il nous fallait nous rendre à l'évidence...

     

                            On commémore beaucoup en ce mois de mai 2011...

     

                            Ce 10 Mai 1940, il faut en parler....ça fait partie de notre histoire et des dates à retenir...défaites, victoires, il ne faut rien oublier...Et celle-là qui a vu l'occupation de notre pays par les troupes nazies avec tous les malheurs qui en sont les conséquences, j'aimerais qu'on y pense...

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •                      Souvenirs d'un beau voyage...

     

                      Je me souviens de cette place à Marrakech...Place Jemaa el     Fna...

                      Dans la soirée, touristes et habitant se réunissent là pour acheter, admirer, se reposer.... Les charmeurs de serpents voisinent avec les commerces de viande d'agneau, de yaourts, de fruits, les cracheurs de feu....et tellement d'autres.

    On se promène, on s'interpelle, on s'arrête pour se rafraîchir et profiter de cette vie grouillante et tellement intéressante !

     

                       Marrakech est une belle ville où il fait bon poser ses valises, ce que mon mari et moi avions fait pour quelques jours en...1988. C'est déjà loin...mais je n'ai rien oublié, c'était trop beau et je réalisais là un rêve très ancien : depuis qu'en géographie j'avais appris le Maroc...c'était en 5ème !

     

                        Quand hier j'ai entendu cette nouvelle atroce qu'un attentat avait eu lieu, attentat meurtrier, j'ai "tout revu" dans ma tête !  L'ambiance, l'accueil chaleureux des marocains, cette magnifique Mosquée "La Koutoubia", les calèches permettant de visiter la ville...Et cette place, choisie vraisemblablement par les meurtriers pour tout le monde qu'elle accueille ...La volonté de ces mêmes meurtriers de tuer le plus de monde possible?


                       Ils étaient assurés de "toucher juste"à cette heure là...Qui ? Pourquoi ? questions que nous n'avons pas fini de nous poser...N'avons-nous eu pas assez de guerres ? Il y en a encore qui ne disent pas vraiment leur nom, mais elles sont là, bien présentes et bien destructrices...

     

                         L'homme a-t-il besoin de tuer et détruire pour être plus heureux ?

     

                         "Si tous les gars du monde voulaient se donner la main".....


     

     

    Google Bookmarks

    14 commentaires
  •                         Et si ce n'était pas la bonne formule ?...

     

                        Je reviens un peu sur mon article précédent..."Et les Etudes ?...

    Je comprends très bien qu'on ait voulu éviter des drames parmi les jeunes filles qui vont encore au lycée...Je ne suis pas rétrograde et je reconnais que "de mon temps" suivant la formule consacrée, rien n'était fait dans ce sens !

     

                        Les filles n'étaient officiellement au courant de rien concernant la sexualité....Elles n'avaient très souvent qu'une vague idée sur ce sujet, et ce, au nom de la morale ! J'ai dit et je répète que c'était dangereux...

     

                        Mais actuellement, deux choses me choquent : la trop grande liberté de moeurs dans les collèges et lycées...Ils ne sont pas faits pour ça !

    Et que lesdits lycées se substituent aux parents, notamment aux mères, pour suivre la sexualité de leurs enfants, en particulier des filles et les protéger des risques encourus par elles. Alors, je me pose la question : qu'attend-on des parents ? Simplement de "se taire et de payer" ? Mais ils ont leur mot à dire que je sache ! et ce mot fait partie de l'éducation qu'ils doivent à leurs enfants...A partir du moment où vous avez mis un enfant au monde, vous lui devez aide et assistance...l'aimer, l'éduquer, le nourrir, l'aider à se construire...S'il se construit en dehors de vous, vous n'avez pas rempli votre mission, même si vous payez sans rechigner ses frais de scolarité, ses sorties, ses plaisirs....Ce n'est pas ça la vraie vie .

     

                         Que l'Etat se charge de ceux qui n'ont chez eux aucun suivi, d'accord. Mais pas systématiquement pour tous. Bien des parents sont trop heureux de pouvoir avoir des conversations sérieuses et utiles avec leurs enfants...Qu'on ne leur enlève pas ce plaisir qui est un droit et un devoir.

     

                          J'aime les jeunes et je déplore que certains parents ne se rendent pas compte qu'ils sont parfois un peu "déboussolés" par la vie que les adultes leur font...N'en rajoutons pas...            

    Google Bookmarks

    14 commentaires
  •                                        Pour éviter des drames...

     

                        J'ai entendu une nouvelle aux informations, et je suis perplexe....Contre ? je n'en sais rien...Il s'agirait de distribuer aux jeunes filles dans les lycées, dans les classes de seconde, première et terminale sans doute, des "coupons" donnant droit à une visite chez un gynécologue, à des contraceptifs, etc..., tout ça en dehors de la famille et pour éviter les drames que sont les interruptions de grossesse parmi ces jeunes filles....

     

                         C'est un drame en effet lorsqu'une fille entre 16 et 18 ans (parfois même avant) s'apprête à devenir maman. Les filles de notre époque savent comment "arrivent" les bébés ! Elles reçoivent très tôt une éducation sexuelle... à défaut d'éducation tout court. On leur inculque qu'elles sont libres de leur corps...au Lycée, elles ont des camarades garçons éduqués dans ce sens également...Il y a donc des risques !C'est ainsi, je ne reviendrai pas sur ces décisions qui existent depuis des années et dont certaines s'imposaient...L'ère des filles de 15, 16 ans et plus qui s'imaginaient qu'un bébé s'achetait au commerce du coin, est révolue ! et je trouve ça très bien. Une grande liberté a été donnée aux moeurs, trop à mon avis et le lycée ne doit pas devenir un lieu de "rencontres" un peu ollé-ollé ! On n'y va pas pour trouver un compagnon ou une compagne, mais pour y faire des études et y préparer l'avenir....

     

                           Il appartient aux parents d'éduquer leurs enfants depuis la petite enfance jusqu'à leur installation dans la vie, en passant par l'éducation sexuelle. C'est un devoir. Moi, je me souviens que pour rien au monde je n'aurais eu avec ma mère certaines conversations...Elle m'aurait "remise à ma place" vertement ! C'était parfaitement idiot et dangereux. Les jeunes filles maintenant sont plus libres pour parler à leurs parents. Elles connaissent de la vie...plus que je n'en connais moi-même ! ce ne sont plus des oies blanches !Je crois que les mères ont un rôle à remplir, rôle magnifique qu'elles ne doivent pas céder à des inconnus fussent-ils gynécologues ! Qu'elles emmènent elles-mêmes leurs filles voir ce médecin. Qu'elles participent, mais qu'elles ne fassent pas semblant d'ignorer...Nous en reviendrions alors à la fin du XIX° siècle et au début du siècle dernier... "Il vaut mieux prévenir que guérir"....L'interruption de grossesse n'efface pas tout...et laisse des traces très certainement. Dans ce cas, peut-être a-t-on besoin d'une maman ?

     

                            Je suis trop âgée pour comprendre tout ça sans doute....c'est pourquoi je ne veux pas prendre parti, mais je ne peux m'empêcher de penser...qu'on a peut-être, voulant bien faire, laissé trop de libertés dans les écoles....

     

                            Et les études dans tout ça ?

     

                           

     

                           


    Google Bookmarks

    16 commentaires
  •                          Le temps passe, mais.....

     

                             Il y a environ un an, j'écrivais sur ce blog l'article suivant que je rapporte en copier/coller...C'était le 14 mars 2010...L'article s'intitulait : "2 initiales "S.H"...en 1938..." Le voici :

     

                                                " Ma mémoire me fait un peu défaut, je ne me souviens plus qui avait lancé cette idée, alors que la haine nous environnait, de porter un insigne qui voulait dire "Sans Haine", si on trouvait que trop, c'était trop ! Etait-ce après "la nuit de cristal" à Munich en 1938 ?ou au cours de cette même année ? Peut-être... Cet insigne, tout simplement deux initiales : SH à arborer au revers de son veston ou de son manteau. Je crois que l'idée venait d'un quotidien du matin...Et naturellement, avec des camarades et dans la fougue de mes "presque 16 ans"! je l'avais acheté et me promenait fièrement avec, toujours présente pour les bonnes causes... Et mon père m'avait alors demandé si je savais à quoi je m'engageais...Et il m'avait expliqué que je devais accepter tous les autres comme ils étaient, blancs, noirs, juifs, chrétiens, non chrétiens, ceux qui ne pensaient pas comme moi....Les regarder avec amitié et sans haine. Je crois que je n'avais pas pensé si loin !

                          Et si maintenant un journaliste lançait une telle idée ? Comprendre, raisonner et agir sans haine...On peut ne pas être d'accord avec des idées, avoir un autre avis, le donner, mais sans haine. Agir pour combattre des injustices, faire de la politique (pour ceux qui aiment !), mais le tout sans haine. Notre vie n'en serait que plus agréable et aussi les résultats plus positifs...Pourquoi mêler la haine comme on le voit ou l'entend trop souvent, à des idées qui d'elles-mêmes seraient excellentes ? Je n'arrive pas à accepter, et la fougue de mes "presque 16 ans" est loin....La haine ? elle me hérisse, elle est mauvaise conseillère...Nul besoin de mettre ces deux initiales SH sur soi, les garder simplement dans son coeur...et surtout mettre ce principe en pratique !"

     

                           C'était ce que j'écrivais il y a un an ! Le temps a passé, mais.....où sont les changements ? A part des guerres, conflits, évènements naturels ou provoqués, rien n'a changé.

     

                           Une prière pour nos politiques de tous bords : Cessez de vous invectiver ! Donnez-nous le bon exemple...Certains parmi vous ont de bonnes idées, mettez-les en commun et...pensez à notre Pays !

     

                        

     

                         



    Google Bookmarks

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique