• Histoires cruelles....

     

                                           A ne prendre qu'au ... troisième degré !

     

                                            C'est fou ce que je peux encore découvrir en rangeant ! Allez, je vous fais profiter de ces deux petites histoires jadis racontées par...mon père bien sûr ! et que je viens de retrouver écrites de sa main, il y a bien longtemps !

     

                        C'était au temps de la colonisation, tout au début, alors qu'il était dangereux pour des missionnaires de se rendre dans des contrées d'Afrique et d'essayer de faire "ami-ami" avec les habitants...

     

                         Un missionnaire avait tout bonnement été pris par la population et...mis à cuire dans une marmite ! Tout à coup, le cuisinier de service prend une louche et en assène de grands coups sur la tête du missionnaire, alors que le pauvre n'était déjà plus en état de dire quoi que ce soit. Pourquoi ce geste inutile ?

                          

                          Il paraît qu'il mangeait tout le riz d'accompagnement !

     

                          Autre histoire aussi cruelle et dont la véracité n'est absolument pas prouvée :

     

                          Un blanc est en train de cuire dans une marmite. Dans un dernier sursaut, il soulève le couvercle avec sa tête et crie : "Mettez de l'eau, j'attache".....

     

                          On en racontait des histoires cruelles jadis....ce ne sont que des histoires "bêtes et méchantes" !

     

                           

    « Il était une fois....La mi-octobre...jadis... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 19:12

    J'en connais d'autres, des blagues catho, en l'occurrence :

    Jésus sur sa croix demandant un clou, parce qu'il glissait.

    2
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 19:21

    oh!!!!!!

    3
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 20:45

    Sourires...bonne soirée...

    4
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 21:20

    c'était pour un sourire de fin de semaine !

    5
    Samedi 16 Octobre 2010 à 08:53

    Oui… mais de nos jours, elles seraient étiquetées ! Il est un personnage, dont j’ai oublié le nom, qui ces jours-ci, déclara qu’il « travaillait comme un nègre », rajoutant entre parenthèse, si tant est qu’un nègre travaille. Il est poursuivit pour propos racistes ! L’expression « travailler comme un nègre » n’est pas nouvelle et elle fait allusion au « nègre » de l’écrivain. Pour le reste, ce n’est pas bien méchant… Alors les histoires que l’on racontait et dessinait autrefois… Que de crimes contre « l’humanité » ! L’expression n’a pas toujours des fondements méchants.

    Mais envoyer des enfants au « casse-pipe » dans les rues, c’est quoi alors…

    Avec mon amitié. Loic

    6
    Samedi 16 Octobre 2010 à 09:49

    Ces histoires n'étaient pas bien méchantes. En ce qui concerne le rôle que l'on fait jouer aux enfants, je ne peux que vous suivre...

    7
    Samedi 16 Octobre 2010 à 10:54

    Bonjour Geneviève , j'adore les histoires "drôles" en voilà une...

    Un scientifique étudie un village de cannibales. Voulant engager la conversation
    avec une petite fille tenant un enfant dans les bras, il lui demande :
    - Il est mignon, c'est ton petit frère ?
    - Non, c'est mon goûter!

    Bonne Jounée

    8
    Samedi 16 Octobre 2010 à 11:57

    Quelle ruauté ! mais cette petite fille avait un bel appétit !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    9
    Dimanche 17 Octobre 2010 à 19:53

    Ce qui est désolant aujourd'hui, c'est qu'il devient très difficile de rire même gentiment des travers des uns ou des autres. Les "bien-pensants" sont prêts à vous traîner devant les tribunaux pour injures racistes ou atteintes aux libertés, ou que sais-je encore !!!!

    10
    Dimanche 17 Octobre 2010 à 22:46

    Je crois qu'il y a bien longtemps, on aimait et on savait rire, sans méchanceté aucune...la génération de mes parents (ce n'est pas jeune) aimait beaucoup raconter des histoires, ce qui explique que mon père m'en ait transmises autant ! Et personne n'allait devant les tribunaux pour ça !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :