• Fille ou garçon....surprise totale !

                  Si la surprise était totale à l'arrivée, ce (ou cette) petit enfant était attendu avec tant d'amour ! Nos voisins anglais viennent d'en faire la démonstration avec la naissance de cette petite Charlotte... Bienvenue à elle ! En règle générale (il y a malheureusement des exceptions), parents, grands-parents, famille et amis, attendent la naissance avec impatience. C'est la même chose chez "le commun des mortels" ! Il n'est pas nécessaire d'avoir des parents de sang royal, pour trépigner d'impatience et faire des projets pour ce petit, avant même son arrivée...et la découverte de son sexe : féminin ou masculin...peu importe ! Je me souviens de la naissance de mes enfants !

                  A cette époque, l'écographie n'existait pas encore et si la future mère préparait la layette du futur nouveau-né, les prénoms possibles étaient cherchés par les futurs parents ... C'était une affaire sérieuse, de même que la couleur du trousseau : bleue pour garçon ou rose pour fille. Il paraît que ces couleurs avaient eu leur origine dans les années 1920 ! Lorsque j'ai donné naissance à mon fils aîné, dans l'ignorance qui était alors la mienne, j'avais tricoté de la layette blanche en me disant que ça irait pour garçon ou fille ! Je me représentais mon (ou ma) petit, bien rose et dodu ! Mais, mon fils ne pesait qu'à peine 5 livres et il était blanc comme un linge...Alors, comme les mamans à cette époque, restaient 10 jours en clinique, je me suis hâtée de tricoter une autre layette rose cette fois qui lui donnait des couleurs ! Je n'avais pas suivi la mode !

                  Quand nous avons commencé à avoir des petits-enfants, il fallait encore attendre le jour de la naissance pour "savoir"...Mais on a vu arriver des layettes de couleur jaune pâle ou autres couleurs pastel...C'était joli ... Je ne me souviens plus quand il a été possible de connaître le sexe du futur bébé...Il est vrai qu'à cette époque, j'étais "hors circuit"... Mais il me semble que si c'était à refaire, je préférerais ne rien savoir...J'adore les surprises !

                  Chercher et surtout trouver des prénoms a toujours été un passe-temps agréable pour nous. En essayant de ne pas affubler le nouveau-né d'un prénom trop difficile à porter ! Plus tard, à l'école, les autres enfants ne lui "feront pas de cadeau"...Ils sont terribles entre eux les enfants et ne laissent rien passer !

    « Dans un an.....Cette "Route Nationale 7".... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Mai 2015 à 16:58

    L' arrivée d' un enfant est toujours un évènement, et l' impatience grandit au fur et à mesure que les mois passent.

    Que de préparatifs pour les habits, les chaussettes, les bonnets, le berceau etc.

    d' abord nos enfants, puis ceux de nos enfants, et un avenir qui se dégrade de plus en plus.

    La famille royale n' aura  pas de souci, ce n' est pas le cas de tout le monde.

     Passe une bonne soirée Geneviève

     Bisous

    2
    Mardi 5 Mai 2015 à 17:21

    Pas de soucis de "fin de mois" ! c'est certain ! Mais d'autres soucis ? je n'envie pas leur sort !

    Je pense souvent à l'avenir de mes petits-enfants et arrières petits-enfants ! Quel fatras nous allons leur laisser...malheureusement, ça se dégrade de plus en plus.

    Passez une bonne soirée.

    3
    Mardi 5 Mai 2015 à 18:08

    hé non à l'époque nous ne savions pas le sexe, quoique perso, je ne me suis pas trompée pour les miens ! Mais j'avoue qu'à l'heure actuelle, avoir des enfants me feraient peur, l'avenir n'étant pas des plus engageants....

    4
    Mardi 5 Mai 2015 à 18:25

    Quelle tristesse d'en arriver là : avoir peur de l'avenir pour nos enfants. Moi, je préfère avoir élevé les miens dans les années 1950/1960/1970 que maintenant !On travaillait dur, mais on avait des satisfactions !

    Bonne soirée.

    5
    Mardi 5 Mai 2015 à 18:49

    La petite CHARLOTTE ils ne voulaient pas savoir le sexe les parents? je ne savais pas.

     

    Pour mes enfants j'ai su dès que possible mais  mon mari lui voulait savoir et moi j'étais partagé mais lui savoir et moi pas m'aurait titillé alors on a demandé mais on s'en fichait, on voulait un bébé en bonne santé, mais j'avoue que sur plusieurs je souhaitais au moins une fille et ma fille idem voulait une petite fille, elle a été exaucée et maintenant si un autre un jour elle s'en fiche, se dit qu'un garçon ce serait sympa mais une fille la dérangera pas. Bises

    6
    Mardi 5 Mai 2015 à 20:46

    "Quand j'étais jeune" (!) on prenait ce qui arrivait avec grand plaisir ! Nous étions contents d'avoir un garçon pour l'aîné et ma mère était ravie : elle s'imaginait (et disait à tout le monde) qu'il ressemblait à mon frère tué à 19 ans à peine...ce qui était faux ! Cette naissance l'avait rattachée à la vie....Pour les autres, fille ou garçon, peu nous importait ! Je trouve que c'était agréable d'en avoir la surprise ! Tout change...

    Passez une bonne soirée. Je vous embrasse.

    7
    Mercredi 6 Mai 2015 à 14:17

    Bonjour Geneviève, L'arrivée de la petite Charlotte est une grande fête chez nos voisins britanniques. Ils ont montré ce matin à la télé les mugs à son effigie. Pour moi ce fut le choix du roi comme on dit smile Je ne suis pas encore grand-mère, qui sait un jour peut-être ? Bon mercredi Le beau temps est revenu mais la chaleur aussi, on n'a plus l'habitude.

    8
    Mercredi 6 Mai 2015 à 18:33

    Je viens de passer un après-midi animations dans ma résidence ... C'était sympa !
    Je vous souhaite d'être grand-mère assez rapidement ! Moi, je l'étais à 51 ans...Nous avons bien profité de tous nos petits-enfants; ils venaient tous à ROBION l'été...

    Ici, nous avons toujours du vent (moins fort qu'hier ) mais il fait très beau également. L'été "se pointe" !

    Passez une bonne soirée.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :