• Etions-nous prêts ?.....

                             La réponse est "non" !...

                             En cette période anniversaire de ce qui fût la plus grande catastrophe du siècle, je me souviens de "petites" choses qui auraient dû nous "mettre la puce à l'oreille" ! Il semble que nous n'étions pas prêts pour cette grande aventure ! Bien des observateurs de l'époque, bien des historiens en conviennent ! D'accord, on nous disait que nous étions les plus forts...mais les plus forts en quoi ? En belles paroles ? alors là, c'est exact. Pour le reste... j'entendais mon père dire que l'armement était un peu vieux... Les tenues militaires aussi ! mon père, mobilisé en octobre ou novembre et qui avait déjà fait la guerre de 1914/1918, avait d'abord été habillé en ... bleu horizon ! Plus de tenue kaki. Quand il en a enfin touché une, on avait sûrement oublié de prendre ses mesures avant...Il flottait dans ses vêtements ! Coquet comme il était, ça le mettait hors de lui et il avait tout fait rectifier ! Il n'était pas grand et plutôt replet...si la largeur allait, la hauteur non ! Bof, ça n'empêche pas de faire la guerre, mais pour le moral des troupes, ce n'est pas terrible !

     

                               Ce sont des petites choses qui ne devraient peut-être pas avoir d'importance, mais tout était à l'avenant ! Lorsque mon frère est monté au front, fin avril 1940, il n'avait pas eu de plaque d'identité avec gourmette (je ne sais pas comment ça s'appelle exactement). C'est mon père qui oui en a fait faire une lors de sa dernière permission. Il a dû attendre un casque...Il n'avait pas de carte d'Etat-major, il avait réclamé à mes parents des cartes routières de la région où il se trouvait...Celles-ci nous sont d'ailleurs revenues, la censure ne les ayant pas laissées passer...Le règlement, c'est le règlement ! Nous avions compris qu'il se trouvait dans la Somme et la région....
    Tout était ainsi, on sentait un manque de préparation... Si c'était la même chose pour tout ce qui était plus important, pas étonnant que la défaite de 1940 ait été si cuisante !

                                Ah ! bien sûr ! nous avions la Ligne Maginot ! Imprenable, sauf si on la contournait un peu .... Et on a accusé l'armée française d'être défaitiste...Il fallait au contraire avoir un moral d'acier...

                                Septembre 1939 - septembre 2009...Je repense évidemment à ce qui a gâché tant de jeunesses, tant de familles, tant de vies....Est-ce que ce n'était pas "un peu léger" tout ça ? On le saura peut-être un jour....Historiens, à vos marques !

                                

    « Il était une fois....jadis !Apocalypse..... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Septembre 2009 à 19:02

    Non, bien sûr, nous n’étions pas prêts. J’ai souvent entendu mon père dire qu’ils n’avaient pas, en mai 40, les munitions qui allaient avec leurs armes. C’est toujours un problème politique de faire voter des crédits pour l’armée, en tant de paix et les pressions sont fortes pour que les budgets aillent vers d’autres destinations… Et c’est encore vrai ! Amitiés. Loic

    2
    Mardi 22 Septembre 2009 à 22:24
    Je passe tardivement avant d'essuyer la vaisselle et étendre mon linge.
    Passez une bonne nuit
    3
    Mercredi 23 Septembre 2009 à 11:33
    Cette série retrace très bien les évènements de toute cette période. Pour 1940, la déroute est due à tellement d'inconscience, d'incompétence et pas uniquement de la part des généraux je crois ! Le monde politique a sa part de responsabilités....enfin, c'est ce qu'on disait à l'époque ! Les soldats eux, n'avaient pas démérité, ils étaient découragés. J'ai lu un très beau livre "Comme des Lions" de Dominique LORMIER...Il dépeint très bien l'ambiance de 1940 !
    4
    Mercredi 23 Septembre 2009 à 23:45
    Franchement, quel manque d'organisation et de prévision. la vie des hommes ainsi exposée sans protection voulue me met hors de moi. Comment garder le moral dans ces conditions ! Nous étions bien mal partis !!!
    5
    Jeudi 24 Septembre 2009 à 17:41
    Il est insultant de se moquer des gens de 40 : ils se sont battus courageusement avec les moyens dont ils disposaient et par dessus-tout en tenant compte d'un état-major d'une nullité sidérale, lent à réagir, pusillanime.Que l'on fasse le compte des morts français et on verra qu'il s'agit là de chiffres qui ne riment pas avec lâcheté.Ensuite, les aviateurs occasionnèrent des dégâts terribles à la luftwaffe ce qui sauva l'Angleterre plus tard.Enfin, en face, il y avait sans doute la meilleure armée de tous les temps tout simplement.Donc, il faut cesser de se moquer des morts qui firent ce qu'ils purent il y a 70 ans.Amitié Geneviève, vous faites bien de remettre les pendules à l'heure.
    6
    Jeudi 24 Septembre 2009 à 18:42
    C'est vrai que c'est un sujet qui me hérisse...en plus, j'aime la justice. Et vous savez que mon frère a été tué en juin 1940; d'autres camarades à lui aussi...ils ont été tués en se battant...Lisez ce livre "Comme des Lions". Il est très bien. Les pauvres soldats manquaient de bien des choses ...
    7
    juvisienne
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:08
    bonjour
    ce" qui m'a frappée, entre bien d'autres choses, dans le documentaire Apocalypse, c'est l'analyuse de notre situation en 39. Et si j'ai bien compris, la déroute française vient d'abord d'une direction de l'Armée par des généraux incapables...Les Allemands, que l'on prétendait lourdauds, ont été bien plus fins que nous...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :