• Et les études ?...

                                           Pour éviter des drames...

     

                        J'ai entendu une nouvelle aux informations, et je suis perplexe....Contre ? je n'en sais rien...Il s'agirait de distribuer aux jeunes filles dans les lycées, dans les classes de seconde, première et terminale sans doute, des "coupons" donnant droit à une visite chez un gynécologue, à des contraceptifs, etc..., tout ça en dehors de la famille et pour éviter les drames que sont les interruptions de grossesse parmi ces jeunes filles....

     

                         C'est un drame en effet lorsqu'une fille entre 16 et 18 ans (parfois même avant) s'apprête à devenir maman. Les filles de notre époque savent comment "arrivent" les bébés ! Elles reçoivent très tôt une éducation sexuelle... à défaut d'éducation tout court. On leur inculque qu'elles sont libres de leur corps...au Lycée, elles ont des camarades garçons éduqués dans ce sens également...Il y a donc des risques !C'est ainsi, je ne reviendrai pas sur ces décisions qui existent depuis des années et dont certaines s'imposaient...L'ère des filles de 15, 16 ans et plus qui s'imaginaient qu'un bébé s'achetait au commerce du coin, est révolue ! et je trouve ça très bien. Une grande liberté a été donnée aux moeurs, trop à mon avis et le lycée ne doit pas devenir un lieu de "rencontres" un peu ollé-ollé ! On n'y va pas pour trouver un compagnon ou une compagne, mais pour y faire des études et y préparer l'avenir....

     

                           Il appartient aux parents d'éduquer leurs enfants depuis la petite enfance jusqu'à leur installation dans la vie, en passant par l'éducation sexuelle. C'est un devoir. Moi, je me souviens que pour rien au monde je n'aurais eu avec ma mère certaines conversations...Elle m'aurait "remise à ma place" vertement ! C'était parfaitement idiot et dangereux. Les jeunes filles maintenant sont plus libres pour parler à leurs parents. Elles connaissent de la vie...plus que je n'en connais moi-même ! ce ne sont plus des oies blanches !Je crois que les mères ont un rôle à remplir, rôle magnifique qu'elles ne doivent pas céder à des inconnus fussent-ils gynécologues ! Qu'elles emmènent elles-mêmes leurs filles voir ce médecin. Qu'elles participent, mais qu'elles ne fassent pas semblant d'ignorer...Nous en reviendrions alors à la fin du XIX° siècle et au début du siècle dernier... "Il vaut mieux prévenir que guérir"....L'interruption de grossesse n'efface pas tout...et laisse des traces très certainement. Dans ce cas, peut-être a-t-on besoin d'une maman ?

     

                            Je suis trop âgée pour comprendre tout ça sans doute....c'est pourquoi je ne veux pas prendre parti, mais je ne peux m'empêcher de penser...qu'on a peut-être, voulant bien faire, laissé trop de libertés dans les écoles....

     

                            Et les études dans tout ça ?

     

                           

     

                           


    « Pâques en Lorraine...jadis (suite) !Taisez-vous et....payez ! »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Avril 2011 à 09:09

    cela confirme pour moi la disparition de la morale !

     à mon sens, cela incitera encore plus de jeunes filles à penser forniquer plutôt que d' étudier, et c' est un non sens que de laisser les parents en dehors du coup, à eux dont on attend qu' ils assurent l' éducation de leur progéniture !

     un siècle de folie amorale

     bonne journée

     amitiés

    2
    Mercredi 27 Avril 2011 à 09:39

    Rien n'est plus comme avant. A l'école on nous faisait de la morale jadis, maintenant on aide à être "immorale" ! ça me rend très triste. Autant j'ai déploré l'ignorance dans laquelle on laissait les filles, autant je déplore maintenant qu'on les transforme en objets de "plaisir"....surtout à l'école qui n'est pas faite pour ça.

    3
    Mercredi 27 Avril 2011 à 10:16

    Oui j'ai entendu ça.

    Je pense que c'est plus le rôle des parents...

    Belle journée 

    4
    Mercredi 27 Avril 2011 à 12:03

    C'est tout à fait mon avis....

    Soleil mitigé....

    5
    Mercredi 27 Avril 2011 à 14:44

    Comme d'habitude, je commence par vous complimenter pour votre réactivité. J'aime votre bon sens.

    Et les études dans tout ça ? C'est bien la question essentielle.

    La morale disparait, tout le monde baisse les bras, ne joue pas le rôle qui lui est dévolu. On ne le connait pas mais on souffle celui de son voisin. Et si les profs enseignaient, les parents éduquaient, les médecins soignaient, aidaient quand il y a besoin.

    Ce qui me choque à ce sujet, c'est qu'à force de donner aux jeunes filles, de plus en plus jeunes, la possibilité d'accéder à la contraception, on leur enlève l'idée d'amour romantique.  On consomme du sexe ; pour faire comme les copines. Et l'amour ? Parler. Il faut parler, de tout, d'amour, de sexe, de contraception mais ne pas tout rationnaliser, médicaliser. Moi j'ai l'impression que les filles ne seront bientôt que des marchandises consommables sans risque pour les garçons. Mais c'est peut-être une vision trop pessimiste...

    6
    Mercredi 27 Avril 2011 à 15:23

    Vision trop pessimiste ? je ne le crois pas. Et j'ai bien peur d'avoir à plaindre ces pauvres jeunes filles qui n'auront pas connu le véritable amour ni la tendresse qui va avec...Oui, elles font "comme les copines" et c'est bien triste ! Marchandises consommables, c'est exactement cela...Il ne peut leur en rester que du dégoût...Les parents ont un grand rôle à jouer et ça s'appelle l'éducation... C'est un rôle qui ne se délègue pas...Je persiste à dire que de mon temps, la rigidité était trop grande, mais que le laxisme ne vaut pas mieux..

    Je suis vieux jeu...même pas !
    Mais je suis un peu outrée..

    7
    Mercredi 27 Avril 2011 à 15:33

    Quelques années de moins que vous et même constat. Je n'ai jamais été vieux jeu, mais choquée de plus en plus souvent oui.

    8
    Mercredi 27 Avril 2011 à 15:49

    Malheureusement !

    9
    Jeudi 28 Avril 2011 à 10:24

    Oui, c'est comme ça ! Mais peut-être serait-il bon que les parents éduquent...c'est leur rôle.

    10
    Jeudi 28 Avril 2011 à 11:42

    J’ai veux me laisser aller, quelques temps, au fil d’une paresse reposante… Alors, je passe seulement pour un bonjour amical et écrire… à très bientôt. Loic

    11
    Jeudi 28 Avril 2011 à 12:14

    Merci pour ce bonjour amical ! Reposdez-vous bien ! à bientôt.

    12
    Jeudi 28 Avril 2011 à 12:22

    Je te remercie de ce long exposé...Bien sûr qu'à mon âge, je suis sans doute plus choquée que les plus jeunes. Je pense que les parents ne jouent pas toujours leur rôle d'éducateurs, que ce soit pour la sexualité ou l'éducation "tout court"...Et c'est dommage. La famille, il n'y a rien de tel...Merci pour ton grain de sel. Je suis très heureuse quand j'ai des commentaires de personnes d'une autre génération que la mienne....Ma génération, sur ce qui est de la sexualité, était en danger ! On faisait de nous des "oies blanches"...peut-être pas si blanches que ça parfois et c'est là qu'était le danger.
    Bonne journée et très gros bisous !


    13
    Jeudi 28 Avril 2011 à 12:53

    Ici c'est toujours l'été.

    Ils annoncent de la pluie pour dimanche...

    Bon jeudi

    14
    Jeudi 28 Avril 2011 à 13:22

    Pour l'instant, il fait beau...mais...

    15
    juvisienne
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:56

    Nos Pëtits enfants ont des relations sexuelles de plus en plus jeunes, c'est comme ça, nous n'y pouvons rien...

    mzis ce qui importe, pour Garçons et filles, c'est de leur conseiller encore et encore de se protéger. Ne pas avoir d'enfant non désiré, oui.. mais, surtout, ne pas recevoir, ne pas transmettre de maladies ...

    16
    Ta grande petite fil
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:56

    Il n'existe pas de réponse idéale, ni de pensée idéale... Ce qui se passait avant est bien loin de ce qui se passe maintenant. Les parents, quoique trop rigides, étaient présents et certainement plus responsables qu'aujourd'hui... Le fait de vivre "en communauté", où plusieurs générations se cotoyaient, permettait une transmission formidable et notamment dans le rôle du parent. Aujourd'hui, les familles sont explosées, les familles monoparentales sont de plus en plus présentes et les parents ne savent pas comment "être parent", parce qu'ils n'ont pas eu cette transmission, parce qu'ils sont seuls et souvent isolés et encore plus souvent débordés... Les jeunes, quoiqu'on en dise, en connaissent certainement un rayon sur la sexualité mais personne ne leur transmet les suites de cette sexualité. Le lycée reste un lieu d'étude mais aussi un lieu où on leur transmet enfin des choses... il est source de pas mal de moral, l'air de rien... Je pense que cette mesure permettra à ceux ou celles qui ont besoin d'écoute, de conseil, de pouvoir être orienté et c'est là que s'arrete cette mesure : orienter les jeunes filles.... A un moment donné, la présence d'un adulte est nécessaire dans l'évolution du jeune. cotoyant l'adulte au lycée, cela me semble logique. Cette mesure ne va pas pour autant diminuer les heures de cours ni même augmenter la sexualité des jeunes... Crois moi, avec ou sans, ils en débordent !!!! Voilà, ta  grande petite fille vient de mettre son grain de sel.... Mais c'est le but de ton blog : transmettre et confronter les générations... Bisous

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :