• Et la radio diffusait.....


                                          "Elle va mourir la Mama..."

                                          C'était en Novembre 1963. Après des problèmes de santé qui laissaient tout le monde dans le doute.... me voici en vacances (si on peut dire) dans une clinique parisienne. Je ne tenais plus en l'air, j'étais vidée de toute énergie, bref pas en bon état...Ma famille était inquiète et moi encore plus... Mon moral ??? bof, pas terrible ! ma fille était revenue de l'école un jour en me disant "tu sais, une petite fille m'a dit que tu avais sûrement un cancer"....Ces petites qui ne savaient certainement pas ce qu'était cette terrible maladie, disaient tout haut ce que tout le monde pensait tout bas. Allez, pas de panique...enfin, pas trop. J'ai pris possession d'une belle chambre et moi qui avais plutôt l'habitude de m'occuper des autres (un mari et trois jeunes enfants, ça compte !)...j'ai commencé à me laisser dorloter en attendant une opération absolument obligatoire. Au point où j'en étais...le mieux était d'être confiante, je ne pouvais pas revenir en arrière...Bien installée, plus rien à faire, j'ai écouté la radio sur le petit poste que mon mari m'avait apporté. Et là, j'entends cette chanson relativement nouvelle de Charles AZNAVOUR : "Elle va mourir la Mama"... C'était pas le moment !

                                            J'aime bien Charles AZNAVOUR, mais il y a des limites...Je change de poste et j'entends "Elle va mourir la Mama" ! On a beau avoir un moral à toute épreuve et se dire que "quand faut y aller, faut y aller", ça fait un choc et vous êtes bien obligée de penser que...peut-être...la chanson est prémonitoire... J'ai entendu cette chanson plusieurs fois par jour,sur toutes les ondes et j'étais heureuse, pour en terminer, qu'on vienne me chercher pour m'emmener à la salle d'opération ! Là, pas de radio...des médecins, des piqûres, des odeurs d'éther, des blouses blanches, mais au moins je savais que j'étais "en mains"....Ouf, je reprenais confiance...

                                            Dès le lendemain, je me suis sentie tellement mieux que j'ai eu l'impression de ressusciter et c'était vraiment ce qui se produisait ! J'avais retrouvé le moral et la radio pouvait continuer à diffuser "Elle va mourir la Mama....", moi je ne me sentais plus concernée ! Enfin, que la vie me semblait belle ! Autour de moi, tout le monde semblait plus joyeux.... La Mama était toujours là . Et après trois semaines de repos à la clinique, quand j'ai eu le compte-rendu de l'intervention apportée par mon médecin, et que j'ai vu toute cette page dactylographiée, je n'ai retenu que la dernière phrase :"aucun caractère de malignité". Tout le restant était du bla, bla, bla pour moi ! La Mama s'était accrochée....et elle tient toujours !

                                             C'est pendant mon séjour à la clinique que j'ai appris un soir cette nouvelle insensée et si triste "Le président KENNEDY a été assassiné".....Ce petit poste de radio destiné à me distraire, avait ce soir-là un aspect bien triste.

                                    

     

    « Verdict ... et après ?Et pour l'orthographe...ça va ? »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Janvier 2009 à 17:28
    Bonsoir Geneviève,

    La chute est brutale, mais l'histoire générale très souriante et pleine d'humour.... oui, il y a parfois de ces petites choses qui nous frennent ou nous permettent d'avancer. Mais vous, "on" m'a encore écrit aujourd'hui quel fort tempérament vous aviez, alors je suis certaine que vous avez toujours été courageuse dans toutes les épreuves. Et ce courage, vous l'avez communiqué et vous le communiqué encore.

    Bonne soirée,

    Véronique
    2
    Jeudi 29 Janvier 2009 à 19:37
    encore moi... pour vous dire que je ne COMPRENDS pas comment il est possible de laisser derrière soi des fotes d'ortografe aussi importantes !!!!!! Il faudrait qu'un jour vous fassiez un post sur le sujet.
    J'en suis mortifiée!
    3
    Jeudi 29 Janvier 2009 à 20:02
    Encore une belle histoire qui se termine bien. Il est vrai parfois qu'il y a des hazards incroyables. Moi qui aime tant la radio j'avoue que j'aurai fait comme vous je l'aurai arrêté et pourtant cette chanson est bien belle mais elle tombait mal.
    Bonne fin de semaine Geneviève
    4
    Jeudi 29 Janvier 2009 à 20:22
    Vous êtes pardonnée ! et puis, à notre époque, c'est assez courant...Vous me donnez une idée, j'ai noté votre demande sur "mon carnet d'idées volatiles" offert il y a quelques mois par ma belle-fille ...quelle bonne idée elle avait eue là.
       A bientôt donc !
    5
    Jeudi 29 Janvier 2009 à 20:45

    Chanson triste, mais heureusement que ce jour là elle était là la Mama qui vous a redonné la force.
    Une fois de plus, merci pour cette belle histoire.
    A chaque fois, je me revois plus jeune, quand ma grand'mère me contait ses hsitoires.
    Bonne soirée.

    6
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 00:33
    Bonsoir Genevieve,la Mama est là et seras là encore pour longtemps et qui sait battre le record des 128 ans actuellement la plus vieille femme du monde..Moi je suis sur que vous allez y arriver avec toute les epreuves que vous avez passer plus rien ne vous fais peur,non?En attendant je vous embrasse Cédric
    7
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 14:36

    Il y a quelquefois des coïncidences dont on se passerait bien !!! Le principal est que pour vous ce problème de santé n'ait été qu'une fausse alerte...
    J'étais très jeune (j'allais bientôt fêter mes 10 ans) mais je me rappelle très bien l'annonce de la mort de Kennedy et les images à la télé.....Marquantes.....Je ne saisissais pas le symbole de cet assassinat à l'époque mais me suis rendu compte plus tard qu'une page d'histoire importante avait été tournée ce jour là....
    Bonne fin de journée, Geneviève et à bientôt.

    8
    Samedi 31 Janvier 2009 à 23:41

    Admirable texte et quel soulagement pour vous en lisant la feuille d'examen.Une vie sauvée ici, une autre enlevée ailleurs, par la violence et encore mystérieuse ! c'est la conjonction des vies qui sont les nôtres et de celles des"grands".Personnellement, je ne peux pas regarder les images de l'attentat, elles sont trop violentes.
    Bon week-end Geneviève.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :